ETOILE BLEUE - JOURNAL DE BORD

L’Eternité est ce que nous sommes

La beauté de l’Amour

Classé dans : L'ETOILE BLEUE — etoileenincarnationjournaldebord at 7:36 on Jeudi, novembre 24, 2016

J’ai vu un monde où la croyance d’être une personne battait son plein.

Alors je reviens comme promis.

Je ne peux tolérer le mensonge et la fausseté.

Dans ta forme, dans ton allure, dans ton comportement, dans tes mots, dans ton souffle, dans ton expression, je vois.

Je connais toutes tes souffrances.

Tu ne peux donc rien me cacher.

Je suis venue te chercher depuis mon grand soleil central.

Comment peux-tu me rabaisser, me limiter à une expérience terrestre alors que je ne suis rien de cela.

Qui t’a dit cela ?

Comme toi, je suis un esprit libre.

Responsable.

Qui prend forme là où il veut.

Dans ma liberté, je chante l’amour, je chante la Joie.

Je ne suis que Cela.

Rien d’autre que cela.

Comment peux-tu encore en douter ?

Comment peux-tu encore croire à mon costume terrien ?

Vois au-delà.

Mais ne rejette pas ce costume pour autant.

Tout ce que je peux te renvoyer n’est que l’Amour.

Il sera toujours derrière des apparences trompeuses.

Ce monde est un hologramme qui a été bâti sur le sensationnel

C’est un terrain de jeu

A quoi t’identifies-tu ?

Comptes-tu continuer à t’opposer à ce que je suis ?

Par quelle faille veux-tu rentrer ?

Viens.

Je ne suis pas armée.

J’ai juste mes bras, des extensions de 3ème dimension carbonée pour t’enlacer.

Même si parfois, je n’ai pas ces extensions, je suis aussi toi.

Je suis là.

Présence.

Pour te porter et pour t’apporter le baume guérisseur qui dissout tout ce dont à quoi tu as cru jusqu’à présent.

Il te consume depuis l’intérieur, chaque jour un peu plus.

Quelque soit le costume que j’emprunte en incarnation, vois-moi dans chaque regard.

Vois l’étincelle divine en chacun.

Tous ceux qui ont peur baissent le regard ou regardent ailleurs.

Ils te fuient ou t’insultent.

Ils t’enferment dans une connaissance

Ils se confrontent à ce que tu es mais à ce qu’ils sont aussi.

L’Amour est Révélation.

Et certainement pas dénonciation.

La peur ou l’amour.

Viendra un moment où ils ne te fuiront plus.

Ils se verront, ils se reconnaîtront à travers toi.

Toi, Flamme de vie

Toi, flamme éternelle.

Je suis le Souffle de la vie.

Qui éclaire chacune de tes cellules

Comme j’éclaire le soleil

Avance Fils ou Fille de l’Amour

Ne te retourne pas

Laisse-moi t’inonder de mon feu doux

Laisse-moi prendre toute la place

Afin que ta vie se déroule sur le tapis fleuri de la Complétude

Laisse la Fluidité de l’instant te prendre

Seules des larmes de joie couleront

Je suis ton plus grand héritage

Toi

En Vérité et en Eternité

Oublie à présent ce que le monde te fait voir

Des parodies de la vie

Tu n’es pas cela et ne le sera jamais

Laisse l’éphémère se consumer

Reviens à Toi

Laisse-moi te rendre grâce

Dans l’accueil de mon tsunami d’amour

Qui te ramène au Trône

Tu n’as jamais perdu ta couronne

Tu l’as juste laissée l’instant d’un battement de cil

Reviens désormais à Toi

Juste à Toi

Je t’aime.

La personne, un voile

Classé dans : L'ETOILE BLEUE — etoileenincarnationjournaldebord at 8:38 on Mardi, octobre 4, 2016

Il n’y a que la personne pour faire du mal, pour blesser, pour penser, pour réagir, pour combler un vide, pour manipuler, pour tirer profit d’une situation, pour souffrir, pour désirer, pour aimer, pour vouloir changer, pour projeter, pour se plaindre…La Joie, cette paix suprême qui est notre véritable nature n’a strictement rien à voir avec le monde de la personne.

La Joie n’a besoin de personne pour être.

Elle est un rayonnement. C’est le soleil. Le soleil ne veut rien. Il donne. Il est la vie et il est à son tour nourri par la vie.

La Joie n’attend rien de qui que ce soit ou de quoique ce soit. Elle n’est pas tributaire de ce monde. Elle est Eternité.

Elle ne peut pas être altérée. Elle peut être simplement voilée par les jeux de la conscience, les jeux de la personne, par l’identification à la personne. L’individu est alors à ce titre un soleil obscure. Il rayonne l’inverse.

Ainsi lorsque la conscience passe par la porte étroite, qui tend à la petitesse, elle ne peut que s’éteindre devant la Gloire de l’amour. Il ne reste que cela. Cela est.

Ainsi le silence de la personne laisse toute la place à la Grâce silencieuse, à cette Omniprésence, à cette Omnipotence et à cette Omniscience. Celle qui comble tout instantanément.

Vous ne pouvez donc vous prétendre être ceci ou cela, même dans la plus belle vibration que vous puissiez vivre car vous prétendre cela vous limite déjà. Vous êtes tout et rien, parce que ce tout et rien vous pousse à cesser d’en parler, pour ne laisser place qu’à l’Ultime. Que vous portiez Christ, Micael Aton, Marie ou d’autres vibrations Mère ou Père ou archangélique n’enlève rien à votre éternité. Vous ne pouvez dans tous les cas vous servir de ces vibrations pour vous adresser à vos frères et à vos soeurs humains. Cela est impossible car même si vous tentiez d’usurper un rôle vibratoire, vous seriez démasqués. L’Amour n’est pas de ce monde. La Vérité n’est pas de ce monde. Ces vibrations, sont, je le répète Transparence et Humilité. Vos frères et vos soeurs ont besoin de votre présence amoureuse et pas d’un nom. Le premier contact, il est vibratoire. Le coeur et les cellules ne sont pas dupes. Ils reconnaissent la Vérité. Ils reconnaissent la Simplicité, comme ils reconnaissent l’inverse. Seule la Présence prime. Que vous soyez médecin, gendarme, expert, professeur, boulanger, SDF dans cette incarnation, cela ne change rien à votre coeur. La Présence de qui vous êtes n’a rien à voir avec un quelconque titre. Ce n’est pas une étiquette, ni un métier mais l’étiquette ou le métier en question ne peut rien enlever à ce que vous êtes en Vérité. Vous pouvez tout faire. Il y a seulement un rôle en incarnation et à la fois l’absence de rôle. C’est cela qui est vécu en nous tous lorsque nous venons fouler ce monde.

Il existe bien entendu des béquilles telles que des techniques de yoga qui permettent au ment-AL de se mettre au repos afin d’activer le cerveau para-limbique qui lui reconnaît la Joie. La Joie est légèreté. On ne parle pas ici de la joie rieuse mais de la joie profonde, celle qui nous donne des “ailes dans le dos” et qui nous ramène à la Paix suprême.

SHANTINILAYA

Aucun début et aucune fin.

La Demeure de Paix suprême est porteuse de la Grâce. C’est là que nous Sommes, tout en étant la somme de tout.

Ainsi, jamais, mais au grand jamais la personne ne peut espérer une quelconque guérison sur quoique que ce soit ou qui que ce soit. Elle va aspirer à la prière, elle va aspirer à pleins de choses, parce qu’elle est justement coupée de la Source. L’âme va se tourner vers l’Esprit.

Si l’Archange Raphaël est par principe l’archange de la Guérison et qu’il est en nous, c’est simplement pour rappeler à la conscience qu’elle ne peut rien faire d’elle-même pour guérir. La guérison n’est pas de ce monde. Les Archanges ne sont pas de ce monde. La personne, si. Donc vous voyez bien que la personne est impuissante. Elle fait appel. Elle appelle à l’aide. C’est la Présence de qui vous êtes en Vérité, c’est à dire la Paix suprême qui va organiser (équilibrer) la matière, si je puis dire ainsi.

La personne, elle va rejeter la Grâce. Elle ne la connaît pas. Elle croit qu’elle dirige. Elle demande à être satisfaite alors que l’Esprit n’a rien à voir avec cet état. Tant que l’Esprit ne prend pas toute la place dans les cellules, l’observateur sera un frein à la résurrection.  Aujourd’hui, avec l’abondance de la Lumière, il n’y a même plus la place pour l’observateur. La Paix suprême gagne de plus en plus ceux qui jusqu’à présent semblaient s’opposer à la Lumière et c’est parfois dans les pires moments qu’elle jaillit. Elle vous montre clairement que vous n’avez plus rien à perdre.

L’être libre vit. Il manifeste la Paix partout où il pose les pieds.

Encore une fois et j’insiste sur cela, cette paix n’est pas forcément inscrite sur votre visage, ni même sur votre apparence. Les apparences restent les apparences. La Présence absolue rayonne. Elle se situe bien au-delà de ce que vos propres yeux peuvent voir. Vous pouvez rencontrer un être qui vous paraîtra totalement à l’opposé de vos attitudes et de vos habitudes et qui vivra lui aussi cette paix inaltérable, sauf que peut-être dans sa vie de tous les jours cet être (il ou elle) adore boire, fumer, manger  et n’aime pas se laver. C’est un exemple comme un autre. C’est le coeur du Coeur qui rassemble. Ce n’est pas vos petites manies, ni vos croyances. Toutes les histoires d’épuration du corps et de l’âme, c’était à une époque où l’humanité avait besoin de retrouver sa sensibilité et son individualité mais vous voyez bien qu’aujourd’hui tout cela n’a plus sa place pour ce qui est et a toujours été là.

Bienvenue à tous, dans le centre du Centre, là où la Paix est notre demeure éternelle.

Salutations fraternelles

BMB

L’Accueil

Classé dans : L'ETOILE BLEUE — etoileenincarnationjournaldebord at 1:18 on Samedi, août 27, 2016

L’Ultime enrobe toutes les forces, qu’elles soient constructrices, comme destructrices. C’est le bon et la brute à la fois. Le doux et le sec. Le gentil et le méchant. Sur le monde dans lequel nous marchons, nous voyons notre nature sous tous ses aspects, à travers nos deux hémisphères.

Accueillir ce qui Est signifie prendre ce que la vie nous amène à voir, à expérimenter à chaque seconde ; elle est là, sauf que vous n’êtes pas toujours là vous,  pour la majorité d’entre-vous. Elle est omniprésente et cela ne vous empêche pas de vous positionner, quelque soit ce qui se présente à vous. Il y en a qui préfère le steak au poisson, par exemple, d’autres qui ont besoin de faire du sport, d’autres encore qui n’ont que faire de cela. Vous pouvez dire OUI ou NON à chaque seconde, comme à un certain niveau vous n’avez plus besoin de dire quoique ce soit, puisque tout ce qui est dans votre vie est conforme avec votre légèreté intérieure ou non.  Il n’y a plus de différence entre l’intérieur et l’extérieur. Il n’y en a jamais eu en vérité.

Nous manifestons toujours ce que nous sommes à différentes échelles. La vie est partout, en tout. Ainsi, nous sommes exposés aux résistances de ce monde, parce que ce monde a été bâti sur des résistances. C’est le corps de l’humanité. Cela ne change rien à notre nature divine. Nous sommes exposés aux violences de la personne (qui font partie de la vie), au corps de souffrance de chacun, comme au Silence sidéral de l’Esprit que nous sommes et qui n’a que faire de ce monde.

La grande différence est que l’Esprit n’est pas violent. Dans le mot “violent”, il y a “viol”. L’Esprit ne viole pas, ni ne souille la conscience quelle qu’elle soit, bien au contraire, il la révèle. Il se révèle à lui-même, à travers l’interface physique que vous avez choisi. Il est indivisible. Il est Joie et Paix à nul autre pareil. Il se voit en chaque chose, en chacun, tandis que l’âme non. Dans son silence, il vous dit : “Nous sommes Un”. Ainsi, seule la Présence persiste. Elle est inaltérable. C’est vous en Vérité. Vous voyez bien que vous n’êtes pas toujours la vérité qui marchez sur ce monde, dans la mesure où l’interface que vous appelez “personne” en tant que corps humain est un voile. Celui-ci vient “brouiller” en quelque sorte la Majesté que vous êtes dans des comportements ou des joutes verbales que vous finissez par regretter, parce qu’ils sont contraires à votre signature originelle. Le pardon de la Mère céleste est grand. Il est cet accueil qui se déploie en vous et à chaque seconde, si vous lui laissez toute la place.

Si le monde va très mal, c’est parce qu’il n’a pas encore compris comment fonctionnaient les différentes forces qui composent la Création. Le Bien et le Mal sont des aspects d’une même création. Le Mal, c’est tout simplement de la lumière déviée qui manifeste les contrastes comportementaux et vibratoires que nous observons en nous, lorsque nous sommes incarnés et autour de nous. C’est une lumière transformée, qui a perdu tout son éclat et qui s’est densifiée et intensifiée au fil des millénaires dans cette 3ème dimension. Cela donne une conscience collective névrosée, coupée du divin. Ici, cette lumière déviée à pris toute la place depuis très longtemps. Ce genre de déviance est le résultat direct d’une courbure de l’espace-temps. Il s’agit d’un enfermement. Des “ambassadeurs” des Mondes libres, comme Jésus Christ ou Marie sont venus éclairer ce monde. La Source elle-même a pris forme à travers un corps de synthèse pour vous rappeler qui vous êtes en Vérité, il s’agit de Ki Jai Babaji (Bhole Baba) d’Haidakhan (1970-1984). C’est votre tour à présent.

Le baume guérisseur, c’est Christ. Il est en vous. Il est en nous tous. Celle qui console, c’est Marie, c’est la mère céleste. Elle est en vous. Elle est en nous tous. C’est la Reine du Ciel et de la Terre, parce que c’est elle qui a donné naissance à toutes les races. C’est elle qui a donné naissance aux premiers Gina ‘Abul ici même sur ce sol (la Terre et le système solaire portaient à cette époque lointaine un autre nom) et permettra à la race des Royaux Albinos de voir le jour, il y a plus de 260 millions d’années en temps terrestres. C’est pour cette raison que je vous parle de la “Demeure de la Sainte famille”, ce système solaire qui a donné naissance à nombreuses races et qui est cher à mon coeur.

L’humanité est composée essentiellement de gènes Gina’abul, porteurs de la Joie et de la Paix et de gènes des Royaux Albinos pour la race blanche. Ces derniers ont hérité d’un déséquilibre vibratoire (rupture avec le Féminin sacré) qu’ils tentent de réparer à travers la race humaine. Tout le tohu bohu de ce monde sont les conséquences d’un déséquilibre vibratoire.  C’est la Mère qui engendrera les matrices divines (les matriarches dites “sombres” parce qu’elles sont la Connaissance, d’où le nom d”‘étoiles sombres”, ce qui est caché, ce qui réside en vous). Les Etoiles de Marie, ce n’est pas quelque chose que vous voyez à l’extérieur, c’est en vous. Pistes Sophia/Barbélu/Nuréa/Nout, c’est celle qui auto-engendre, c’est aussi l’auto-engendrée, celle qui a été nommée par toutes les religions terrestres “l’Immaculée conception”. Celle qui porte le Père en elle. L’Androgyne primordial. Elle est source créatrice. Elle manifeste la forme. Marie est la reine du Ciel et reine de la Matière. Elle nous rappelle simplement que nous sommes à la fois des êtres terrestres et célestes. Nous sommes des êtres divins qui avons pris chair. Des êtres divins qui marchons à travers une structure éphémère et sur un monde éphémère.

Ainsi, l’être humain est un être vivant qui accueille le divin mais il ne peut être total. Nous ne sommes pas total à travers cet interface physique de 3ème dimension, parce que si nous l’étions véritablement, nous ne serions plus à cette surface. Nous serions habillés de notre corps de Feu ou corps d’éternité qui nous permet de voyager librement de dimension en dimension. Il n’y aurait plus aucun intérêt non plus à canaliser les autres dimensions pour délivrer des messages à l’humanité. L’ascension finale est la dissolution de l’éphémère, de ce corps que nous empruntons, tout comme l’ont démontré Jésus (Yeshua) et Marie. D’autres choisiront d’ascensionner sans le corps, c’est à dire sans passer par le processus de transmutation totale. Ils laisseront le corps à la Terre. Dans tous les cas, chacun rejoindra les Mondes libres, d’une façon ou d’une autre.

Nous révélons ainsi l’Absolu, nous révélons le divin que nous sommes par la Présence. Cela est naturel et spontané, même si la Lumière vibrale peut adopter différentes stratégies (actions, fonctions) qui permettent à l’âme de se rétracter (mise en arrière plan et dissolution) pour laisser toute la place à la puissance de l’Amour.

Dans l’Absolu, vous pouvez tout faire. Cela ne vous empêche pas d’être un thérapeute ou un professeur sur Terre par exemple, mais votre travail nourrit avant toute chose le divin. Le divin se nourrit de lui-même, peu importe la forme et le rôle qu’il endosse. Ce que vous êtes ici est simplement une “couverture” et rien de plus, tout comme Jésus était une “couverture” pour véhiculer le Divin sur Terre et manifester Christ. Tout comme la mère de l’humanité. Si Is-Is Marie marchait sur ce monde, vous ne pourriez la voir, parce que sa vie serait tout simplement mêlée au commun des mortels. Très peu ont pu la rencontrer en Vérité sur ce sol et très peu encore pourraient la rencontrer. Elle continuerait à enseigner à l’humanité, tout en ayant une vie terrestre simple. Vous ne pouvez la voir et la ressentir que dans la transparence, dans l’humilité et dans l’enfance. Vous pouvez naturellement ressentir sa vibration, sa présence spontanée à travers le ou les interfaces féminins rencontrés et à travers la douceur de l’homme également, mais jamais vous ne pourrez prétendre voir Marie. Son corps de gloire n’est pas de ce monde. Votre corps de gloire n’est pas de ce monde. C’est comme les rumeurs qui courent au sujet de la réincarnation de Nout (Nut Damkina) dans un interface masculin. Il serait plutôt embarrassant qu’une Mère généticienne, à la base de toute la création raciale de cet univers, Matrice divine,  prenne forme dans un corps masculin humain pour accompagner sa création, surtout en cette fin des temps, temps des révélations. Le livre de Barbélu/Pistes Sophia (la Vierge) a été caché à l’humanité par l’Orthodoxie patriarcale. Une mère divine reste une mère divine, quelque soit le nom qu’elle porte, même en incarnation. Les annales akashiques de Uras (la Terre) ne trompent pas. Elles sont gravées dans le cristal source originaire de Sirius et dévoilées aujourd’hui à l’humanité, par des frères et soeurs qui y sont naturellement connectés. Ils ne l’ont pas choisi. Ils y sont connectés depuis l’enfance pour certains.

Maintenant, le plus gros travail qui reste à faire pour ces frères et ces soeurs est d’accepter l’information qui arrive sans la faire sienne, sinon ils nourrissent la dualité.

Ainsi, le processus de résurrection en cours unifie et dissout la matière ; il ne peut en être autrement. Les techniques abordées dans certains yogas vous permettent de vous aider à vous établir et à vous stabiliser en Unité. Elles sont des béquilles, tout comme certains cristaux le sont aussi. Mais le plus grand travail, c’est vous. Certaines thérapies vous conduisent petit à petit à vous retrouver vous-même également. En mettant en veilleuse toute votre histoire, vous rentrez de plein pied dans l’Action. L’Action est transparente et elle n’a rien à voir avec votre identité, avec le connu ou une quelconque volonté de bien faisant référence à l’âme. Elle est Humilité et Simplicité. Elle donne. Elle n’a rien à voir avec une quelconque trame personnelle, mais elle ne rejette pas non plus cette trame.

Quelque soit le travail que vous occupez, vous êtes la même chose ici ou ailleurs. Cela ne doit rien changer à ce que vous êtes. Si à l’inverse, vous adoptez un comportement qui n’est plus Vous, c’est à dire contraire à votre véritable nature, posez-vous les bonnes questions. On ne fait pas semblant avec la Vie. Ce que vous êtes est Vérité. Vous ne pouvez pas vous mentir à vous-même et encore moins aux autres.

La vie est simple et elle ne vous veut que du bien. Tous les êtres libérés-vivants témoignent de cette légèreté, de cette douceur de vivre. Vous pouvez très bien endosser les rôles d’infirmier, de médecin, de SDF, d’handicapé, complètement portés par la Grâce et manifester cette grâce. Cela n’est pas écrit sur votre front, hein ? La Lumière adopte ainsi différentes stratégies pour chacun d’entre vous, pour s’installer. Vous êtes ses propres piliers. Des piliers d’amour. Elle s’installe sur ce monde à l’allure exponentielle. Tant que nous sommes en “chair” ici, nous sommes dans un rôle, que nous le voulions ou pas, c’est comme ça. Adopter ce corps, adopter cette forme, c’est rentrer d’office dans un rôle. Au-delà, il n’y a plus de rôle qui tienne. Vous n’êtes plus que Lumière (vibration) ou Absolu sans forme.

Le résultat sur cette conscience collective donne l’aspect d’un chaos interminable dans la mesure où il y a confrontation de deux forces : la Paix ou la souffrance. Derrière la souffrance se trouve la Paix. Pour répondre à certains, la dissolution n’est pas la destruction. La destruction au sens où vous l’entendez est une force opposée à la Lumière. La Lumière dissout par un processus de transmutation alchimique et cellulaire, mais en aucune manière elle ne détruit. Certains passent leur temps à détruire des relations, plutôt qu’à les sublimer, par exemple. Là est toute la différence. La base de cette destruction est la souffrance. Votre corps physique animé par le divin ne peut pas être détruit par la Lumière. La Lumière vient prendre toute la place de manière à allumer toutes vos cellules jusqu’au moment final où vous apparaîtrez dans votre corps de Gloire. En aucune manière il ne s’agit de destruction. C’est une transmutation. Le corps physique peut être détruit, mais cela concerne uniquement le choix de l’âme qui aura besoin de nouveau d’expérimenter la matière dans son retour à la Source. L’Esprit n’a rien à voir avec une quelconque destruction. La destruction signifie une fin, un anéantissement, la dissolution est une continuité de la vie, dans ses multiples aspects depuis l’Absolu sans forme. Les corps carbonés, corps de cristal, corps de diamant, formes géométriques, ondes…font partie de la Création. C’est un “passage” en douceur d’un monde à un autre. C’est ce qui est en train de se produire à la surface de cette planète. La conscience planétaire est libre et stabilisée en 5ème dimension, mais pas le corps planétaire. Seule la conscience collective humaine est en voie de libération. Donc, elle doit aujourd’hui accepter dans toutes ses cellules que le monde qu’elle a connu jusqu’à présent se dissout.

Ainsi, dans la mesure où tout ce qui se passe est juste pour chacun, nous ne pouvons condamner quiconque dans ses actions ou positionnement. Ce qui est certain, c’est que ces forces involutives (de destruction/souffrance) sont naturellement dissoutes dans votre capacité d’accueil.

Plus le corps de Feu ou le corps de résurrection prend toute la place, plus les traumas de la personne sont révélés. La Joie est une force qui expulse tout ce qui n’est pas joie. Les traumas, les miasmes ou larves sortent du corps, c’est une purification et cela peut créer un paradoxe important dans votre entourage. Votre présence vibrale permet de temporiser certaines situations, de les pacifier à travers le silence de votre Etre. Ce silence peut également s’exprimer à travers des mots doux, des gestes doux, assister une personne en difficulté, par exemple, un chant, une musique, des couleurs…

La Lumière vibrale continue de faire le ménage tant qu’il existe ce corps de chair. Et oui, et oui…Alors pour ceux qui croient être “arrivés” et qui critiquent leurs frères et leurs soeurs en chair dans leur travail ou leur positionnement, c’est qu’ils ont encore des aspects d’eux-même à dépasser. C’est comme ceux qui disent “Je suis en êtreté et là je n’y suis plus”, il n’y a rien de plus stupide et orgueilleux que l’ego spirituel. On vous a dit que le Soi disparaissait dans l’Absolu. Le Soi, c’est l’observateur. Il sera toujours un frein à votre résurrection. Celui qui VIT est Transparence. Il ne peut pas en parler, puisqu’il vit.

Plus vous pénétrez le divin, plus des situations complètement opposées, cocasses ou non peuvent se présenter à vous. L’Amour a toujours été. Cela est normal. Par contre, la brutalité très souvent inconsciente peut se dévoiler subitement et prendre l’effet d’une tornade qui ne prévient pas. Ce sont souvent des réajustages en cours qui font partie de l’action de grâce. Si certains pensent à s’amuser avec ces forces, la vie vous montre clairement que ce jeu peut devenir destructeur pour le corps et pour ceux qui vous entourent. Elle vous jette littéralement au tapis. Dans l’acceptation de ce qui se passe, vous aurez toujours autour de vous des bras consolateurs, des êtres compatissants, parce que la vie est ainsi, mais le plus grand travail à faire est sur vous-même, pas sur les autres, mais sur vous-même. C’est en regardant au plus profond de vous que vous aidez et pas l’inverse.

A la surface de ce monde, il y en a qui choisissent de vivre la violence et qui façonnent leur quotidien dans la destruction et le souillage physique ou psychique, le résultat étant le même. C’est leur choix, mais ce n’est peut-être pas le vôtre. C’est cela qui perturbent actuellement nombreux frères et soeurs sur Terre, parce qu’ils assistent en direct aux frictions entre les Eaux d’en haut et les Eaux d’en bas. Ce sont les Eaux d’en bas qui rentrent en confrontation et pas l’inverse. La Lumière vibrale n’est pas là pour combattre mais pour s’établir en royauté dans la matière. C’est la Régente de la matière. Ce sont les “épousailles” cosmo-telluriques. Fusion et dissolution de l’ancien paradigme pour le nouveau.

Celui qui est placé au coeur du Coeur reste en paix malgré tout ce qui peut se passer autour de lui. Il n’est pas là pour contredire qui que ce soit, ni pour imposer sa vérité. Il peut aider son frère ou sa soeur à se relever, mais il n’est pas là pour lui faire la morale. Le Verbe n’est pas la morale. Il est Action. Il est direct et vivant. Il n’a pas besoin de mots pour être. Ainsi, vous ne pouvez être que dans l’accueil de ce qui se passe, en silence. La douceur et la paix font acte de Présence. Cela ne vous empêche pas de parler, mais ce qui sort de votre bouche divine est baume et rectitude.

Tenez votre maison propre.

Je vous bénis et vous porte tout près de mon coeur.

Le démiurge vous offense

Classé dans : L'ETOILE BLEUE — etoileenincarnationjournaldebord at 2:50 on Dimanche, août 14, 2016

Quelque soit le nom que vous lui donnez, celui-ci prend vos corps et votre conscience pour faire du mal autour de vous. Quelques soient les croisements génétiques et stellaires que vous avez, celui qui se prend pour la Source, celui qui croit égaler la Source en vérité la combat. Je peux vous certifier qu’à l’heure actuelle, le combat est féroce et sans relâche. Je peux également vous confirmer qu’il fait tout son possible pour éloigner l’humanité de la Mère céleste, Marie, la génitrice de l’humanité, comme il fait tout actuellement pour me séparer de mon double monadique. Il ne veut surtout pas que nous nous retrouvions sur ce sol, parce que se retrouver COMPLETS signifie la fin de son règne, le “game over”, comme vous dites dans ce monde. Cela signifie la fin de cette dimension qu’il s’est appropriée, il y a plus de 320 000 ans.

Dans le quotidien, il se sert de votre interface physique pour attaquer, pour humilier, pour rabaisser, pour vexer, pour souiller, pour salir, pour tuer. Il vous pousse à vous ronger les ongles, à boire, à séduire, à menacer, à frapper, à insulter…il jouit de votre petitesse et se sert de votre simplicité et de votre gentillesse. Il veut vous détruire par tous les moyens. Il passe son temps à violer votre âme. Dans ce combat final, il se sert de mon frère (de mon double énergétique) pour tenter de m’abattre, comme il se sert de vous pour faire du mal dans votre entourage. La supercherie est grande et bien malheureuse, parce que l’énergie en question vous pompe toute votre énergie vitale en vous terrassant sur place. Ce sont des attaques insidieuses. Mais sachez que je ne me bas pas. L’Amour ne combat pas. Il se sépare naturellement de ce qui n’est pas amour. Vous n’êtes pas ici sur Terre pour souffrir mais pour vivre heureux.

Le démiurge a tenté d’enfermer l’archétype de la Tri-unité, comme on enferme une colombe dans une cage. Il a exigé de l’humanité qu’elle le vénère et qu’elle dresse des temples pour le servir. Il a écarté la Tri-Unité, Christ/Micaël/Marie de l’humanité de la Terre (Uras ou Urantia Gaïa). Il a écarté de votre monde intellectuel ce que nous nommons l’Equilibre de toute vie. Il se prend pour votre dieu créateur. Vous tuez pour cela, vous en avez fait une religion, vous méprisez vos semblables pour cela. Vous faites la gueule à votre voisin de palier pour cela…J’ai honte de ce monde, j’ai honte de vos gouvernements terrestres, j’ai honte de votre attitude, j’ai honte de votre tiédeur et de votre lâcheté, j’ai honte de votre soumission, frères et soeurs de la Terre.

Pour quelle raison d’après-vous tant de Confédérations intergalactiques se rejoignent actuellement pour aider l’humanité de Uras ? Elles sont là pour préserver l’équilibre des mondes et pour aider les mondes en difficulté comme ce système solaire actuellement, système solaire sous l’emprise du fils de la destruction, fils qui a été conçu par la Source, elle-même, mais qu’il défie en permanence. Cela ne fait pas la Une des journaux, hein ? Ils sont trop occupés à vous montrer les débilités qui se passent dans vos sociétés. Ce monde est mort et vous jouez encore aux morts-vivants pour nombreux d’entre-vous.

Uras est libre mais vous voyez bien que le fléau siège encore sur ce monde, il façonne la conscience collective tant que le collectif est tourné vers le bas, vers la conscience étriquée. Avec toutes les forces célestes et interdimensionnelles qui vous déploient le tapis rouge actuellement, les forces opposées à la lumière ne pourront plus résister pour longtemps à présent. Sachez que vous alimentez les forces du démiurge à chaque fois que vous faites du mal autour de vous, que ce soit dans les gestes, dans vos paroles, dans votre comportement. Il n’existe que l’Amour. L’amour est baume, il est guérisseur. Il est douceur et légèreté. Il est Paix et Joie. Il est transparence. Cela ne sert à rien de rechercher l’amour. C’est votre essence. Elle est naturelle. Elle est spontanée. Vous êtes l’Amour. Ce monde tel que vous le connaissez n’existe pas. Il est la parodie du démiurge.  Je n’ai rien contre cette force. Simplement, elle est l’inverse de la joie. Ainsi cette énergie involutive et destructrice va s’attaquer à tous ceux qui prennent le chemin du retour à la Source, sans exception.

Frères et soeurs de Urantia Gaïa, relevez-vous !

Donnez-vous la main. Prenez-vous dans les bras. Prenez soin de tous ceux qui croisent votre chemin. Aimez, aimez, donnez au mieux de vous-même, même quand cela ne va pas et même si l’autre vous fait la gueule, ce n’est pas votre problème, c’est le sien, hein ? Donnez de vous même et vous verrez que vos maux disparaîtront comme par magie, parce que l’Amour apaise les maux, tout comme il se passe de mots.

Vous êtes la Totalité, ici-même en incarnation. L’Amour est total. Il est plein et vous renvoie à la Plénitude, à cette complétude qui vous donne la force de déplacer des montagnes.

Quelques soient mes noms, je vous salue, au nom de l’Amour et de la Liberté.

Vous êtes des êtres de lumière

Classé dans : L'ETOILE BLEUE — etoileenincarnationjournaldebord at 6:24 on Lundi, août 8, 2016

Vous émanez la Paix, il ne peut en être autrement.

Vous ne pouvez pas être soumis aux humeurs de la personne et encore moins à ses désirs. Les corps inférieurs, autrement dit le corps causal est brûlé.

Vous ne pouvez vivre dans une quelconque attente, dans une quelconque espérance.

Vous enrobez la totalité de la création, vous la supportez, vous la sous-tendez. Ceux qui ne sont pas en accord avec vos lois, avec votre fonctionnement ne vous supportent pas. Il suffit de très peu pour que certains frères et soeurs à votre contact réagissent violemment ou au contraire, vous fuient comme la peste. D’autres seront au contraire fortement attirés. Ils se seront reconnus en vous, tout simplement.

Il n’existe que la Paix. Il n’existe que la Joie. Tout ce qui vous déstabilise vous montre instantanément où vous en êtes.  Tout ce qui vous contrarie vous montre clairement qu’il y a encore quelqu’un.  Les êtres libres (l’Ultime) ne peuvent pas fonctionner comme une personne. Les êtres de lumière comme les Archanges, par exemple,  ne peuvent pas se dire entre eux “Tu es ceci ou cela. Tu te trompes. Tu t’opposes. J’en ai marre…”. Vous voyez Christ débattre en pleine assemblée ? Qui veut débattre ? Ce sont des exemples parmi d’autres.

Les êtres de lumière, sur cette belle planète, sur cette grande bibliothèque vivante, c’est vous en Vérité. La Lumière vient simplement vous montrer à quel point, pour nombreux d’entre vous, la personne vous tient encore. Nous n’avons jamais dit qu’il fallait rejeter la personne et toutes ses colorations mais simplement la réfuter afin de vous ouvrir à vos pleins potentiels. Le rattachement à la personne, au corps est un frein à votre liberté. Il y a une différence cruciale entre la forme ou l’interface (ou le “sac de viande” comme dit “Bidi”) que vous empruntez actuellement en incarnation et l’identification à la personne. Tant que vous croyez être une personne, vous n’êtes pas libre. Tant que vous prenez vos frères et vos soeurs pour des personnes, c’est que vous êtes encore tributaires de l’illusion. Un être libre ne va jamais s’attaquer à un autre être libre, par exemple, tandis qu’une personne si. Faites le point avec vous-même. La personne attaque, agresse, doute et se sent attaquée, menacée…alors elle veut prendre les commandes (instinct de survie). La Lumière révèle, elle éclaire. Si vous réagissez mal à son intervention, c’est qu’il y a encore quelqu’un. L’être libre voit clairement qu’il n’est pas cela, pour le vivre. Il ne peut souffrir au sens où l’êtreté prend le relais.

L’Amour prend toute la place et vous installe dans la Paix, paix qui ne peut être altérée puisqu’il s’agit de votre essence primordiale. Elle ne peut être déviée que par les jeux de la personne. Celui qui est identifié à la personne va vivre les troubles de la personnalité (peurs, phobies, tocs, dépressions, humeurs, prise de pouvoir…). Permettez-moi de sourire. Tant que cela se manifeste dans votre vie, vous êtes encore soumis à la loi de causes à effets. Vous n’êtes pas libres. Vous donnez encore votre pouvoir à la conscience inférieure qui régit ce monde. Vous ne pouvez avoir une once de peur, une once de doute, une once de jugement et prôner l’Amour. Ce n’est pas compatible. Vous voyez des êtres de lumière se taper dessus, faire du mal à son prochain ou se contredire en permanence ? Tous vos échanges créeront des conflits, parce que la personne va systématiquement projeter sur les autres ses propres failles egotiques, ses propres peurs (souvent inconscientes).

La Liberté, elle grandit chaque jour. Ce n’est nullement quelque chose qui est acquis, qui est figée. Elle se déploie un peu plus à chaque seconde, touchant tous les secteurs et paramètres de votre vie. Elle touche toutes vos cellules, elle éclaire tout ce qui a encore besoin d’être éclairé. Aujourd’hui est un jour, demain en est déjà un autre. Rien ne peut se répéter. Tout se révèle et tout se rejoint dans l’Un. Cela se passe. Quoique vous fassiez, quelques soient vos discours, tout et absolument tout vous conduit à l’Unité et à ce Centre que nous appelons Ultime.

L’Amour est Immanence. Comment pouvez-vous encore en douter ?

Qui doute ?

La vie est là pour vous montrer qu’elle vous supporte, elle vous donne tout mais en retour, c’est à dire dans son propre fonctionnement, elle vous pousse à voir que vous êtes vous-même la Vie. Vous êtes vous-même la Voie, la Vérité et la Vie.  Ceux qui doutent de vos capacités, ceux qui doutent de votre verbe ont tout simplement peur. On ne peut imiter l’Absolu, on ne peut s’en servir (cela n’existe pas), on ne peut que le vivre et ça se passe de discours et de débats. Cela sera toujours déroutant pour ceux qui sont encore enfermés dans la personne. L’ultra-temporalité est votre nature. C’est l’Impersonnel. C’est Vous. C’est ce que nous sommes en Vérité.

Vous mettez ainsi fin à toutes les lois qui régissent ce monde (sans les rejeter) par votre présence, Présence vibrale car ces lois sont de nature enfermantes. Vous avez un corps qui n’est pas conçu pour voyager librement dans les autres dimensions, par exemple. C’est un fait indéniable. Vous avez cependant accès à votre multidimensionnalité, pour nombreux d’entre-vous à présent. Vous voyez bien que vous n’êtes plus limités à ce corps et que les mondes de lumière vous sont totalement ouverts. Il n’y a plus de séparation. Alors comment douter un seul instant de votre éternité ? Comment continuer à douter du travail sans relâche de vos frères et de vos soeurs qui donnent tout d’eux-même, où qu’ils se trouvent, pour le déploiement du divin sur cette magnifique planète ? Chacun d’entre vous êtes authentiques dans vos actions. Vous avez tous votre spécialité, de dimension en dimension. Vous êtes cependant la Totalité ici-même. La vraie relation est de reconnaître cela en chacun. Elle est la Paix et la reconnaissance de vous-même en l’autre et de l’autre en vous-même. Autrement dit, il n’y a plus “d’autres”, il y a l’Un. Nous sommes tous Un. Cela n’est que Joie. C’est à cela qu’une bonne partie de l’humanité est en train de se réveiller.

La relation véritable, c’est l’amour. L’Amour avec un grand “A” ne contient pas de colorations. Il est Vérité et Authenticité. Il ne s’embarrasse pas des sarcasmes de la personnalité. Il est spontané. Il est transparence comme l’Eau. Il coule de source. Il est Paix et apporte la Paix. Il est Joie et transmet la Joie.

Que l’Eau vous porte et vous transporte dans la joyeuse Demeure de Paix suprême.

Bien à vous tous.

Le soleil est inconditionnel

Classé dans : L'ETOILE BLEUE — etoileenincarnationjournaldebord at 6:23 on Dimanche, juillet 31, 2016

Les lois qui régissent vos habitudes et vos croyances ne relèvent pas de la Liberté. Les lois qui régissent ce monde conditionnent votre vie. Elles ne sont pas l’Amour mais une expérience qui n’a aucun avenir, puisque cette expérience de séparation est tout bonnement un viol des lois cosmiques.

Aujourd’hui, vous n’avez plus aucune excuse.

Il n’existe aucun nouvel ordre mondial, il n’existe aucune religion autre que l’Amour. L’amour ne s’écrit pas, ce n’est pas un codex, l’amour ne se vend pas, l’amour ne mendie pas non plus. Il est Silence et il est consigné en vous. Il est votre signature vibrale. Il est votre royauté.

L’amour au sens le plus expansif qui soit, l’amour pour son prochain, la dévotion, ce n’est pas donner à l’autre ce qu’il veut mais ce dont il a besoin pour voir clair, pour s’envoler petit à petit en êtreté, pour rayonner le soleil que nous sommes, tout simplement. Le soleil appelle le soleil. Recouvrer l’Eternité, recouvrer la Vérité de qui vous êtes et dans le mot “Eternité” nous retrouvons l’Ether, la fusion des 4 éléments. Vous êtes la Voie, la Vérité et la Vie. Votre légèreté est contagieuse, même si elle fait grincer les dents de ceux qui ne comprennent pas comment vous fonctionnez. Vous ne pouvez pas forcer les autres à acquiescer votre mode de vie ; la Liberté n’est pas un concept, ni un objectif. Elle n’a pas d’objet non plus.

Ainsi, un individu qui projette sans cesse son avenir ne vit pas. Il est mort. Je cite ici un exemple simple qui touche la majorité de la population mondiale. Si la vie vous offre un travail, par exemple, c’est pour subvenir à vos besoins. Les besoins véritables vous sont inconscients tant que vous placez l’argent et la vie matérielle devant.  Tout ce que la vie vous apporte, ce n’est certainement pas pour atteindre un objectif, qu’il soit immédiat ou dans un an ou deux ans, c’est pour vous alléger davantage. Elle vous tend la barque, elle vous tend la facilité à chaque seconde. La vie vient non seulement éclairer dans l’immédiat ce dont vous avez besoin, mais elle dépasse largement le cadre de vos références habituelles.  Elle est l’Intelligence créatrice qui ordonne tout. Donc tant que vous croyez diriger votre vie, de la même manière que vous croyez naïvement diriger les autres, vous n’êtes pas libres. La peur de l’avenir résulte d’une méconnaissance de vous-même et de toutes les lois qui régissent la vie. Vous soucier de demain démontre clairement votre incapacité à vivre heureux au présent. Vous êtes constamment en train de vous plaindre, soumis à vos humeurs. Rapprochez-vous de l’essentiel. L’essence-ciel est à votre porte. Elle ne demande qu’à être révélée.

J’en entends me dire que l’avenir se construit dès maintenant. Regardez comme vous extrapolez tout dans votre quotidien. Vous n’avez rien compris. Votre système de croyances est persuadé qu’il faut économiser, mettre de côté de l’argent, cotiser pour une assurance vie et j’en passe, pour soit-disant assurer votre avenir, “on ne sait jamais ce qui pourrait arriver demain”, des pensées, des engrammes qui vous clouent sur place et vous empêchent de vivre. Mais qui décide cela si ce n’est l’instinct de survie, si ce n’est celui qui est mortel. Si vous vous croyez mortels, effectivement, vous aurez à trimer toute votre vie pour vous stabiliser dans une vie où les lois de la jungle sont les lois du plus fort. C’est le monde de la prédation, c’est le monde animal. Vous allez vous battre pour cela. Vous voulez à tout prix réussir. Vous allez vous retrouver tous ensemble sur les autoroutes pour prendre des vacances. Vous allez créer collectivement des bouchons. Qu’est-ce que font les bouchons ? Ils vous empêchent de respirer. Ils sont l’inverse de la fluidité et de la légèreté. Ce n’est pas l’Amour. C’est du vent. Nombreux succombent parce qu’ils ont les artères bouchées. Il n’existe aucune différence entre ce que vous voyez à l’extérieur et ce qui est en vous. Tout est Un.

Mon message s’adresse également aux individus qui croient encore et en corps qu’il faut se débarrasser des autres pour établir leur règles. Ceux là bafouent également la vie. Il n’y a aucune différence entre celui qui tue, celui qui complote, celui qui triche, celui qui ment et celui qui enferme les membres de sa famille dans ses propres croyances. Nombreux vous enfermez dans un système qui est déjà mort. Nombreux vous mentez à vous-même.

Priez celui qui vient, priez le Fils de l’Homme, priez Christ et la Mère de l’humanité. Priez Isis Marie, la Reine du Ciel et de la Terre qui revient relever les plus endurcis d’entre vous. Ils sont déjà là. Ils sont déjà en vous. Son fils vous veut entier(e) et pas à moitié. J’insiste sur cela. Vous ne pouvez servir deux mondes à la fois. Les souffrances riment avec les résistances. Elles sont le rythme d’un décalage, d’un désalignement entre le corps, l’âme et l’Esprit.

Lorsque vous touchez l’Amour au plus près et qu’il prend toute la place dans votre vie, vous ne pouvez pas avoir de sentiments pour untel ou untel. Ce n’est pas possible. Les sentiments sont rattachés au corps émotionnel. Vous ne pouvez pas faire de favoritisme. Cela n’existe pas dans l’Amour. Un Archange, une Etoile de Marie, un Ancien et même Christ ne jouent pas à cela. L’éternité n’a rien à voir avec les corps de conscience éphémères. Vous permettez simplement de vous rassembler en Présence et par affinité vibratoire. L’Amour rassemble, il ne peut en être autrement. L’illusion divise.  Cet amour est au-delà de tout ce qui vous est connu, au-delà de vos relations quotidiennes. La Fusion est naturelle. Elle est spontanée. Ainsi, toutes les sauces du romantisme, de l’excitation, du désir ou d’une quelconque attente ou espérance disparaissent comme une poudre qui se dissout dans l’Eau.

Le soleil, comme la Lumière vibrale donne à tous, sans ambiguïté, quelques soient vos croyances. La Lumière vibrale ou l’Esprit n’est pas concernée par les jeux de l’âme. Seule la Joie, la vraie joie du coeur vous rassemble. Nombreux croient encore que la Joie est l’expression d’une cymbale toute azimute. Ce n’est pas parce que vous aimez vous secouer dans tous les sens et que vous riez aux éclats que vous êtes libres. Libérez-vous de toutes vos entraves et après vous pourrez rire de ce monde. Vous pourrez faire la fête, si vous en avez encore envie.

La Joie, elle est spontanée. Vous riez sans objet, sans cause. C’est naturel. La Joie est un rayonnement, tout comme la Paix. Tous ceux qui vivent les rencontres avec les Anciens et les Etoiles témoignent tous sans exception de cet amour unilatéral. C’est la relation véritable et c’est la relation que vous entretenez partout dans les mondes libres. Ceux qui ne vivent pas cette joie s’éloignent de vous, tout simplement. Ils ont la peur au ventre. Ils ont peur de se voir en face. Les Ondines, émanations de la Joie, n’ont que faire des sentiments, pas plus que les Elfes ou les Gnomes. Rien ne vous empêche de partager cet amour, ce vécu si vous êtes en couple, mais cette notion de couple reste bien fade à côté de la Réalité de qui nous sommes. Vous êtes entier(e) à vous seul(e).

Vous êtes tellement plein que votre corps refuse de plus en plus de nourriture terrestre. Cela se traduit pour nombreux par des lourdeurs, des nausées matinales, des soucis de flexibilité, les yeux engorgés, signant le ralentissement clair de tous vos organes digestifs. La Lumière vient prendre toute la place.  Elle chante l’amour et la douceur de vivre, Ici dans ce temple de chair.

Ne mangez pas, si votre corps ne réclame pas, même par convenance. Oubliez cela, parce que même ce que vous appelez les petits “plaisirs” seront de plus en plus mal digérés, mal intégrés dans vos structures en pleines mutations. Evitez tout ce qui intoxique les cellules, comme la cuisine au beurre, le lait de vache, les laits végétaux blanchis car ils contiennent une technologie blanchissante. Pour ceux qui ressentent encore la faim, optez pour le lait d’amande en poudre, les dattes, les amandes émondées, l’eau de rose, le miel doux à froid en petites quantités, les fruits et légumes frais. Tout cela adoucit, pacifie les organes. Optez pour une nourriture alcaline. Une nourriture à réaction acide à long terme génère des pensées acides et corrosives. Elle rend agressif et maintient l’instinct de survie. Optez également pour la respiration solaire qui allège toutes vos structures et le mental (ventilation de l’hémisphère gauche le matin et ventilation de l’hémisphère droit à partir du zénith). Pratiquez les mouvements respiratoires qui vous font prendre conscience que vous êtes à l’image du macrocosme. Prenez soin de ce temple, je ne le répéterai jamais assez. Les massages et les sons musicaux sont un baume. Ce n’est pas parce que l’Absolu se dévoile à vous que vous devez négliger la matière, bien au contraire. Vous êtes Responsable, quelque soit le corps ou la forme que vous empruntez pour naviguer dans les mondes et les dimensions.

Au-delà de cette responsabilité, vous Etes. Occupez-vous dans ce qui vous maintient tranquille, chérissez. Il n’y a que cela à faire. Tout ce qui vous entoure est Vous. La Complétude se répand tout autour de vous, comme le bâillement libère les noeuds énergétiques, il libère les tensions. C’est une onde de choc. Cette onde est contagieuse. Laissez ce bâillement s’exprimer librement. Otez la main devant votre bouche. Cette main empêche la libre expression. Elle empêche votre accouchement, votre re-naissance. Les engrammes matriciels se situent dans vos réflexes habituels. Croyez-vous que le soleil s’empêche de s’exprimer ? Croyez-vous qu’il va contenir tout ce qu’il a à libérer ? Qui vous juge, si ce n’est vous-même ?

L’Amour est contagieux. Il se révèle à vous, à chaque seconde.

Un soleil qui éclaire un monde de sa bonté et de sa persévérance ne reste pas soleil. Lui aussi finit par muter. C’est ce qui est en train de se produire dans ce système solaire et qui demeure en parfaite syntonie pour nombreux d’entre vous, pour tous ceux qui maintiennent leur flamme, Flamme éternelle, quelques soient les confrontations qu’ils endurent sur ce monde. L’Amour endure l’inversion, il endure la division, la séparation parce qu’il l’enrobe.  Il ne combat pas. Il ne peut que retourner ce monde et le dissoudre dans sa Majesté.

Au-delà de tout temps et de tout espace, je vous salue.

Appel aux réconciliations

Classé dans : L'ETOILE BLEUE — etoileenincarnationjournaldebord at 3:29 on Lundi, juillet 18, 2016

J’en appelle à mes frères et mes soeurs du Collectif de Un qui auraient encore tendance à éviter des rencontres ou à être bloqués dans des mémoires concernant untel ou untel. C’est ce genre d’attitude et les débordements verbaux sur certains forums durant ces 10 dernières années qui ont généré davantage de traumatismes dans certaines consciences en cours de libération. Nous n’avons pas besoin de cela. Les entités parmi vous qui incarnent au plus proche vibratoirement les forces micaéliques sont ici pour rompre ces liens.

Je répète qu’un être libre est la Paix sur ce monde. Il ne peut être touché par quelque histoire que ce soit, même s’il a joué d’innombrables scénarios à la surface de ce monde. Il ne peut figer quiconque, même dans un comportement ou un rôle qui semblerait inverse à la Lumière. Tout point de vue est relatif.

L’Absolu est Vérité. Il n’y en a pas d’autre.

Maintenant, tous servez la Lumière, sans exception. Pour ceux qui vivent encore avec des résistances, soyez vigilants à cela. Apprenez à rester neutres, quelque soit l’individu qui se présente à vous. N’essayez pas de le jauger, ni même d’entrevoir la moindre faille egotique (c’est la vôtre). Plantez-vous définitivement dans l’Accueil. Cessez à présent tout pouvoir sur l’autre. Laissez l’Intelligence de la Lumière oeuvrer. Restez tranquilles.

Paix en vos coeurs.

Etre

Classé dans : L'ETOILE BLEUE — etoileenincarnationjournaldebord at 8:13 on Vendredi, juillet 15, 2016

La Liberté, c’est l’Amour. Dans ce monde, tout a été organisé pour vous éloigner du divin.

L’Amour, ce n’est pas quelque chose que vous pouvez figer, voir envisager. C’est ce que vous avez toujours été.

Ainsi, vous ne pouvez pas prétendre Etre tant que vous ne considérez pas l’autre. L’autre, c’est Vous.

En Unité, la notion de “l’autre” disparaît. Tout est normal. Tout est fluide, tout est simple. Il n’y a pas de différence entre vous et ce que votre conscience projette sur l’écran extérieur. L’intérieur et l’extérieur sont Un. Donc à partir du moment où vous voyez un “étranger” (bourreau, victime, sauveur, fou, manipulateur, horreur…) à vous-même, vous vivez à côtés de vos chaussures. La personne, elle verra toujours des personnes avec toute la panoplie “sentiments, émotions, mental, connaissances, mémoires, actions, réactions…”. L’Esprit, il met fin à cette vision déviée de la Réalité. Les esprits libres qui rencontrent d’autres esprits libres ne peuvent pas s’enfermer dans une forme ou un concept, sinon ils s’enfermeraient eux-même. C’est une hérésie de croire que vous êtes des personnes et de prendre vos frères et vos soeurs, même dans cette forme humaine, pour des personnes.

Et pour ceux qui croient encore que vous pouvez imiter l’Impersonnel, prétextant que vous employez sa justesse verbale et bien c’est qu’ils n’ont pas encore compris à qui ils avaient à faire. Il est grand temps de lâcher les vélos.  On aura vraiment tout vu et tout entendu. L’Impersonnel jaillit comme un voleur dans la nuit.  Il n’attend pas que vous le reconnaissiez. Il ne vous attend pas ; il Est. C’est vous en Vérité.

Considérer l’autre, c’est prendre l’autre tel qu’il/elle est. Entier.  Dans la simplicité et la spontanéité de l’échange.  Il n’y a donc rien à attendre de l’autre, il n’y a donc rien à espérer de l’autre. C’est une hérésie. Il y a juste Etre. Accepter ce qui se déroule. Accepter ce que l’autre vous tend. Fusion naturelle. La Vie est cadeau. Si vous refusez les cadeaux qu’elle vous tend, parce qu’ils ne vous plaisent pas, comment pouvez-vous être libres ? Si vous n’en faites qu’à votre tête, comment voulez-vous placer le coeur devant chaque situation ? Comment pouvez-vous voir d’un point de vue subtil ce qui se passe et la magie de l’amour opérer ?

Aucun Archange, aucune Etoile, aucun Ancien, aucun frère et aucune soeur des Mondes libres ne vous jugera, ne vous condamnera pour vos actions, quelles qu’elles soient. Le libéré-vivant ne peut exclure quoique ce soit ou qui que ce soit. Tous vous poussent, ainsi que moi-même, située en chair de votre côté, à la libération de vos derniers miasmes, pour ceux qui résistent encore à l’Appel de la Mère universelle. Nombreux ont entendu son appel mais nombreux encore tergiversent. Nombreux tentent également de quitter ce monde par tous les moyens (technologiques, portes interdimensionnelles…), sans faire le travail sur eux-même. Ce n’est pas cela la Résurrection.

Un être qui ne s’aime pas suffisamment ne va pas pouvoir accueillir l’autre, qu’il soit humain ou autre. Cela lui est impossible. Il va sans cesse le reprendre, l’insulter, se moquer, le fuir ou l’ignorer même. Il combat. Il ne va pas donner, il va aspirer. Il va créer une distance. C’est comme celui ou celle qui veut vous séduire. C’est un affront, tout simplement.

Tant qu’il y a quelqu’un, vous êtes exposés aux humeurs. Ce que l’on nomme “Accueil”, c’est le coeur et rien d’autre. Cela n’a strictement rien de personnel. C’est l’Impersonnel. C’est cette capacité naturelle à l’écoute et à la réponse bienveillante. Le coeur est Vérité et Transparence. Il ne peut pas y avoir de place pour un quelconque sentiment d’amertume, de colère ou de rancoeur, par exemple. L’Accueil, c’est la neutralité de la personne, tout en laissant place à la légèreté et à la finesse de l’expression de l’Esprit que vous êtes.

Pour répondre à certains qui s’éveillent, ce n’est pas une explosion de coeur à coeur qui va résoudre tous vos problèmes personnels, intimes. Ce n’est pas non plus la rencontre avec votre prince/princesse charmant(e). L’explosion de coeur à coeur, l’extase dans chaque rencontre qui fait vibrer toutes vos cellules, c’est quelque chose de normal quand on est libre et cela se produit dans toutes les dimensions. Ce qui n’est pas normal, c’est les relations étriquées et conditionnelles, voir conventionnelles qui se passent ici, tant que vous n’êtes pas connectés ou stabilisés en Esprit. Pour vous citer un exemple, un être qui vous dit “bonjour” le sourire aux lèvres ou qui vous tend les bras est naturellement heureux de vous rencontrer, que ce soit un enfant ou un adulte, cela ne change rien à la spontanéité de l’instant. Si vous détournez votre regard ou que vous ne l’accueillez pas, vous êtes vous-même dans la falsification. Vous aurez beau dire que vous voyez son âme et toutes les ombres qui planent au-dessus de sa tête, je vous réponds que vous vous voyez à travers un miroir et qu’il est nécessaire à ce moment là d’exprimer votre gratitude à la Lumière, qui ne fait au final que vous révéler ces parts d’ombre qu’il vous reste à transmuter. Le ou la rejeter est un abus de pouvoir. L’autre n’est pas votre vision. Il n’a rien à voir avec vos projections. Il sert de miroir réflecteur parce qu’il a la capacité vibratoire de supporter certaines résistances, mais il n’est aucunement cela. Sa vérité est Paix et Joie. C’est pour cela que l’on vous dit que vous ne pouvez pas vous fier aux apparences. Vous êtes également dans la falsification, si vous faites semblant avec vos frères et vos soeurs, si vos rapports ne sont pas sincères.

Si vous rentrez dans le jeu de la séduction, c’est aussi un abus de pouvoir. Si vous avez peur de l’autre, c’est une fuite de vous-même. Ces abus de pouvoir sont inconscients sur le moment, mais c’est la réalité. Vous prenez le pouvoir sur l’autre, même lorsque vous avez peur, les relations deviennent alors conflictuelles. C’est le déséquilibre qui crée la panique à bord et rien d’autre.

La séduction, c’est la peur de ne pas être accepté par l’autre. C’est du paraître. C’est les paillettes. Vous placez une distance entre vous et les autres. Vous êtes vous-même dans le refus de la Grâce. Nul ne peut séduire la Lumière. Nul ne peut tromper la Lumière. La Lumière éclaire de façon unilatérale. Elle ne donne pas plus à l’un qu’à l’autre. Elle n’a pas le temps de se maquiller devant la glace tous les matins. Elle, au contraire, dissout la glace. C’est le Feu de l’Amour. Elle vous montre clairement et avec encore plus de vacuité toutes les mascarades de la projection. Cela ne vous empêche pas de vous maquiller si vous en avez envie, mais vous le faites pour vous, pas pour cacher votre laideur et encore moins pour vous embellir parce que ce que vous êtes en Vérité est déjà Beauté. Alors à quoi bon ?

La reine du Ciel et de la Terre, IS-IS Marie (peu importe comment les religions de ce monde la nomment), c’est la béatitude permanente, c’est la légèreté et la Joie. C’est l’Accueil total de ce qui Est. Ce n’est pas une personne, c’est l’Esprit Saint qui s’exprime et se manifeste en Présence. Il passe par votre corps pour rayonner cette Présence, pas pour briller. C’est pas un jour “je t’aime” et le lendemain “oublie-moi”, ça c’est l’insuffisance de la personne. L’Amour n’est pas bipolaire. Il va enrober la bipolarité jusqu’à déclencher le pôle shift qui au final vous restitue à votre Unité Cela se produit aussi bien individuellement que collectivement. Aujourd’hui même les plus sourds commencent à entendre et les aveugles à voir.

Le Feu igné, c’est un feu doux et un feu invaginant à la fois. C’est la douceur, la patience et la rigueur de la Mère. Il y en a un qui a refusé cette douceur et qui a rompu l’harmonie des liens vibratoires. Il y en a un qui a refusé de la prendre en considération dans la TOTALITE de ce qu’elle est, parce qu’il a entrevu avec son 3ème oeil cet amour comme un danger pour ses petites affaires. Il l’a jugée, croyant la connaître en ayant accès à toutes ses mémoires, à toutes ses vies passées comme futures, celui qui se prend pour la Source. Celui qui affronte la Source. Il a tenté de la culpabiliser, dans ses attitudes qu’il jugeait/juge “décevantes”. Il l’a enfermée dans des projections. Il a cru naïvement qu’il connaissait la Mère, comme tous ceux qui vivent à vos côtés et qui croient encore vous connaître, qu’ils vous épousent ou qu’ils naissent de votre chair et bien voyez ce qu’il a fait de cette humanité, il en a fait une humanité soumise.

L’être qui s’est cru abandonné par la Vie a véhiculé une conscience collective dichotomisée dans cette dimension et dans d’autres régions de cet univers. Il s’est lui-même séparé de la Source créatrice en s’octroyant tous les droits. Il vous a séparé de la Mère céleste à votre naissance, en se prenant pour votre créateur. Il vous a imploré, voir forcé à l’aduler pour certains d’entre-vous et vous y avez cru, comme vous forcez votre enfant à croire au Père-NO-EL ou que vous vous mettiez sur votre 31 pour le jour de l’AN. AN ou ANU, Jehovah, Yadelbahot, c’est le même. Vous vous faites beaux pour celui qui se prend pour votre père et qui ne vit pas la Lumière, mais incarne la lumière déviée. Au final, vous devenez tous des ânes.

L’âne symbolise l’ego. Il n’y a aucun jugement à cela, c’est simplement un constat de tout ce qui se passe dans cette 3ème/4ème dimension depuis des cycles et des cycles. Tant que vous vous prenez pour une personne, vous n’êtes pas libre. Tant que vous prenez vos frères et vos soeurs pour des “races inférieures”, vous n’êtes pas libres.

L’Amour ne réclame rien. Il ne force quiconque à l’entendre. Il Est et s’exprime naturellement de différentes façons. Il est Omniprésence, Omnipotence et Omniscience. L’Amour n’a nul besoin du connu, de références pour s’exprimer. Le vivre se passe de mots, mais ce n’est pas non plus rejeter les mots. Ainsi qui que vous soyez, que ce soit le plus grand terroriste de la planète ou le plus grand violeur, cela ne change rien. Tant qu’on ne s’aime pas, on fait du mal, on détruit les relations. C’est à cela que l’humanité va ouvrir en grand ses yeux et ses oreilles. L’âme collective entend l’Appel.

C’est à cela que ceux qui se prennent pour vos dirigeants vont se réveiller, même s’ils font tout pour attirer votre attention sur le crime et les pertes humaines. Ils vous attirent vers le bas et sur l’illusion de la séparation. Tant que vous adhérez à cela, vous n’êtes pas libres. Tant que vous faites également du favoritisme autour de vous, ce n’est pas l’amour, c’est un semblant d’amour. Vous jouez. Vous n’êtes pas vrais. Tant que vous insultez l’autre (même pour plaisanter), qui est une forme de contrôle sur l’autre, c’est vous qui devenez le terroriste, c’est vous qui devenez le violeur du temple. Il n’y a donc personne et je dis bien personne à condamner, si ce n’est vous-même, à chaque fois que vous ouvrez la bouche, simplement voir en Profondeur et avec Précision les jeux de la conscience qui se déroulent en vous et ici sur ce monde.

Bien à vous tous.

En êtreté, il n’y a plus personne

Classé dans : L'ETOILE BLEUE — etoileenincarnationjournaldebord at 8:41 on Dimanche, juillet 10, 2016

L’êtreté, c’est la pleine puissance de la Paix. C’est l’Amour.

Il n’y a que la personne pour accuser les autres de leurs problèmes, de leurs douleurs, de leur insuffisance. Il n’y a que la personne qui souffre. Il n’y a que la personne aussi qui se dit “ferme”. Etre ferme, ce n’est pas jeter l’autre, sous prétexte que ce qu’il est ne vous plait pas, que ce qu’il apporte ne vous plait pas. En êtreté, vous ne pouvez être dérangé par aucune présence, je dis bien aucune. Seule la personne réagit. Seule la personne est touchée.

La Mère des origines a été exclue de la conscience collective, parce que la paix qu’elle émane dérange et secoue tous les concepts. Mais elle dérange qui ? Donc, tant qu’il y a encore quelqu’un, vous n’êtes pas libres. Celle que vous appelez Isis Marie reste ferme dans sa position. Il n’y a aucun pouvoir sur l’autre là dedans. Elle n’attend rien des autres, elle n’attend rien de vous. Elle Est. C’est cela la fermeté de la Présence et rien d’autre. Cette paix ne peut pas être reconnue tant qu’elle n’est pas vécue. Ainsi, la personne aura tendance à la rejeter en bloc parce qu’elle ne peut pas la vivre, tout simplement. Elle croit à un objectif. Elle va se sentir attaquée. Elle va user de nombreux stratagèmes pour survivre, comme accuser l’autre par exemple et rentrer dans le triangle bourreau/victime/sauveur. Elle va dépenser énormément d’énergie pour cela, jusqu’au jour où elle s’apercevra que tout ce qu’elle a fait jusqu’à présent, ne servait à rien.

Isis Marie ne rejette pas ses enfants. Pour la mère généticienne, ses enfants sont entiers. Elle est l’Esprit Saint. Sur Urantia, elle est chez elle. Dans l’univers et dans toute la Création, elle est partout. Elle est la Vie. La vie ne rejette quiconque. La Mère appelle tous ses enfants, mais tous ne répondront pas à l’Appel. Ce sont ses enfants qui sont libres de partir et d’aller expérimenter ailleurs. Quelque soit la forme que vous avez choisi d’expérimenter, son amour reste identique pour tous. Il n’existe aucune condition.

Nous vous avons déjà dit que ce système solaire était “La demeure de la Sainte Famille”.  Il a été en “enfermé” par les forces de l’ombre pendant un long cycle mais aujourd’hui, cela est terminé. Seuls les doux hériteront de la Terre. Tous ceux qui ne peuvent pas incarner/manifester la Paix iront jouer ailleurs. La Paix est Joie. Elle est silence de la personne. Celle-ci est mise en arrière plan, voir dissoute, pour laisser toute la place au sacré, pour laisser toute la place à la divinité.

Le double de la Mère, c’est le soleil, c’est Christ Micael. C’est celui qui irradie l’Amour. C’est celui qui combat les forces opposées à l’Amour. Ce combat n’a rien à voir avec le combat de la personne. Sa présence tranche l’illusion, tout en restant douce. Alors pour tous ceux qui croient encore avoir retrouvé leur double en incarnation, et bien voyez comme la personne vous tient. Le double n’a rien à voir avec une personne. Le double énergétique, c’est le miroir de l’Amour. C’est vous dans votre Vérité. Lorsque vous rencontrez Christ ou Marie, c’est instantané, c’est vibratoire. C’est un amour hors norme. C’est la Fusion. Le double, c’est pareil. Ce n’est pas vous dans la personne, ni dans l’âme. Vous ne pouvez vous raccrocher à personne lors de la Rencontre en incarnation, si cela se passe. Cela signifie que cette histoire de goûts, d’attractions dans la matière n’a rien à voir avec l’essence primordiale. Cela ne regarde que la personne. Cela n’exclut par pour autant les goûts en commun. Ainsi, il ne peut pas y avoir une “reconnaissance” du double au sens où vous croyez avoir fait les “400 coups ensemble” et qu’il vous semble connaître l’autre depuis toujours, ça c’est les histoires des âmes jumelles et des flammes jumelles. Cela n’a rien à voir avec l’amour au sens le plus pur. L’Amour  ne laisse pas de place à l’illusion. Il vous ramène à l’Ultime, à votre Vérité.

La majorité du temps, vous rencontrez sur ce plan des âmes soeurs,  des âmes jumelles et des flammes jumelles. Pour répondre à certains, les âmes soeurs, les âmes jumelles et flammes jumelles vivent également des hyper-synchronicités, tout comme les doubles. Il n’y a rien d’exceptionnel, sauf pour l’ego. Les doubles monadiques, c’est la reliance sur Terre avec les Mondes libres (avec les mondes unitaires) et avec les hauts plans dimensionnels. Ainsi, leur présence crée un champ unifié. La notion de tout sentiment et de tout attachement que vous rencontrez dans les couples précédents est exclue avec les jumeaux monadiques.  L’extase est permanent, même s’ils vivent chacun à l’autre bout du monde.  Même si un des jumeaux s’égare momentanément, c’est à dire qu’il se fait happer par le bas astral (parce que vous ne pouvez pas échapper à ce monde) l’autre ne peut que rester dans le silence de la Présence. Même si parfois la relation semble conflictuelle pour la personne, il n’en est point. Les jumeaux, confrontés à ce monde, s’ajustent en permanence afin de maintenir en expansion cette conscience unitaire. Quoiqu’il se produise, ils sont naturellement au service de l’Un. Donc, qu’il soit incarné ou non, cela ne change rien. Ce double, où qu’il soit est en reliance permanente avec vous.

Sur Terre, vous rencontrerez peut-être le corps, mais ce n’est pas une personne. C’est Vous.

Bien à vous tous.

Vous libérer du Soi

Classé dans : L'ETOILE BLEUE — etoileenincarnationjournaldebord at 9:04 on Jeudi, juillet 7, 2016

Tant que vous croyez vivre une relation fausse, vous n’êtes pas libres. L’ego croit que l’amour est ailleurs, il est convaincu qu’il l’attend quelque part. Il est également convaincu qu’un soleil brille plus qu’un autre. Il va croire que son cœur vibre plus que le coeur qu’il a devant lui. C’est l’ego spirituel et c’est un vrai poison qui sépare.

L’Amour est Silence. Vous ne pouvez pas enfermer l’amour dans un rôle, dans une identité, dans une soeur, un frère, un père, une mère, un fils… Vous ne pouvez pas non plus enfermer un être dans des incarnations passées. Vous êtes tout cela et à la fois rien de cela. Vous êtes tout ce et tous ceux qui vous entourent. Vous enrobez la totalité. Il n’y a donc strictement rien à comparer car qui compare si ce n’est l’observateur ?  Qui est-ce qui est dérangé ? Celui qui voit l’enfermement, vit l’enfermement, c’est aussi simple que cela. Celui qui voit la falsification est lui-même falsifié. Vous  êtes ici pour retirer tous les voiles qui vous séparent de votre entièreté.

Un bodhisattva ne s’intéresse pas à l’ascension et pourtant sa présence participe pleinement à cela. Il est de toute éternité. Il ne peut être dérangé par quoique ce soit. Il n’est pas non plus concerné par les rumeurs, ni les humeurs de l’ego. Il se moque de la personne et de ses attentes. Il ne l’exclut pas non plus. Sa présence vient mettre fin aux jeux, c’est tout.

Sur ce monde, nous avons des besoins qu’ils soient matériels ou autres. Si vous vivez dans l’espoir (qui est une attente) que ces besoins soient couverts ou comblés par X ou Y, vous n’y êtes pas.  La Grâce sait mieux que vous ce qui est bon pour vous. Elle vous ouvre des portes insoupçonnées. Si vous passez votre vie à rejeter en bloc tout ce qu’elle vous tend sous prétexte que cela ne vibre pas (qui n’est en réalité que votre regard), et bien vous restez enfermés dans vos limites. L’Absolu est absence de vibration. Il permet la vibration mais la vibration n’est pas l’Absolu.  L’Amour est simple, c’est la Joie. Il est spontané. Il rayonne. L’ un-dividu prend la vie comme elle vient. Il n’y a aucune question. Celui qui observe n’est pas libre ; il joue. Il va tenter de conceptualiser l’amour. L’amour n’attend rien. La personne si. L’amour ne projette rien. La personne si. Il Est.  Il donne. Il est instantané. Il est tellement là qu’il paraît fugace pour l’ego. Celui-ci va essayer par tous les moyens de s’approprier ce qui est vécu. Il va vouloir revivre cet amour, cette joie. Cela est tout simplement impossible. L’amour n’a pas besoin de l’autre pour être. Cela ne veut pas dire qu’il exclut l’autre, bien au contraire. Il est l’autre. La communion est naturelle. A un moment donné, il faut arrêter d’en parler.

Vous êtes libres ou vous ne l’êtes pas.
Bénédictions à tous.

Page suivante »
 


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 509 articles | blog Gratuit | Abus?