ETOILE BLEUE - JOURNAL DE BORD

L’Eternité est ce que nous sommes

Journal de 2012

Classé dans : JOURNAL DE 2012 - SUITE — etoileenincarnationjournaldebord at 10:33 on Mercredi, mars 5, 2014

Nous sommes le Tout.

Mise à jour le 20 juin 2012

Nuit de début février 2012 : je suis ce que nous nommons en langage terrestre une « comète ». Je file à toute allure dans le cosmos, accompagnée d’une autre comète mais de « polarité » masculine…il est comme un « partenaire ». Je suis légère et joyeuse. L’univers dans lequel je me déplace est sombre, je fonce à une vitesse indéfinissable au milieu des planètes et des étoiles, merveilleuses entités….je me dirige aux alentours de Urantia Gaïa ?…

Le 29 février 2012 : dire la vérité à vos proches suscite de fortes secousses émotionnelles autour de vous. Nous ne supportons plus les habitudes, les automatismes de tout le monde, leurs limitations.  Il y a des pleures dans notre entourage proche mais nous ne pouvons pas brûler leurs possessions (dépendances) à leur place. Nous avons suffisamment été illusionnés dans ce corps pour accepter de l’être encore, même avec ceux que nous aimons. Les humains doivent réaliser qu’ils ne sont pas ce qu’ils croient être ici dans ce monde. Lorsque nous faisons du ménage autour de nous, tout devient plus clair ; nous devenons davantage lucides et les rapports sont de plus en plus faciles.

C’est le jour de la dissolution de l’association Révélation Mondiale-Balme Editions. Tout est accompli selon le Plan cosmique. Certaines personnes qui m’entourent n’ont rien compris et dénient complètement la puissance de la Vie. Ils se nient eux-même. Dans tous les cas, la personnalité ne comprend rien au subtile tant qu’elle ne s’y abandonne pas. L’ego se fait « un plaisir » de déformer tous les messages. Beaucoup ont peur de se réveiller à eux-mêmes. Ils préfèrent subir plutôt que de lâcher leurs acquis. Ils sont effrayés de la Lumière qui vibre en eux et la fuient, plutôt que de s’y abandonner. Ils croient dur comme fer à leur petit monde extérieur. Mais qui a peur ? …à part l’ego, la personnalité. Qui a demandé de tout abandonner pour vivre les épousailles, la fusion mystique et la résurrection ? Ce qui disparaît dans nos vies est naturelle. Personne ne nous force à faire ou à ne plus faire quoique ce soit.   C’est l’ego qui hurle, pas l’Etre et encore moins celui qui vit le Tout. Tout est parfait.

Mon frère m’aide spontanément dans la prise de conscience de certaines de mes possessions (attachements, réflexes systémiques). C’est comique. On se renvoie nos illusions, tel un effet miroir.  Nous avons tous été illusionnés à un certain niveau, même si nous n’avions jamais perdu la connexion avec l’Amour.

Ce frère d’âme est ici pour transcender également toutes ses peurs et surtout pour réapprendre à être doux et patient. Il a été profondément blessé par l’incompréhension de son entourage qui s’est senti « menacé » et déstabilisé par ce qu’il était : un être connecté à la Source depuis sa naissance qui se retrouvait au milieu de jeunes enfants perdus (tous ses proches)…d’ailleurs, c’est ce qu’il a expliqué à ses parents un jour alors qu’il était encore enfant. Imaginez un seul instant que votre fils vous dise « C’est moi ton père en réalité », l’ego est loin de s’en remettre n’est-ce pas ? Cet individu a horreur que les gens fassent semblants avec lui. Il n’aime pas les tièdes et encore moins les gens qui atteignent l’illumination et qui se croient arrivés….Il a besoin de relations véritables et de se stabiliser dans celles-ci. On dirait un extra-terrestre unifié qui débarque rempli d’amour sur ce monde et qui finit par ne plus supporter les illusions, les falsifications qui brident la conscience de ses frères et soeurs. Cela fait 320 000 ans que ça dure. Ses contacts sont directs et humbles.  Ses paroles peuvent paraître brutales pour l’ego mais en aucune manière pour l’Etre. Les gens qui le jugent ont peur.  L’inconnu fait peur pour la personnalité, mais au-delà, tout baigne dans la vastitude…Son jeune âge illusoire face à sa vibration déstabilise tous ceux qu’il rencontre.

Je me coupe de la matrice Web et me libère de toutes ses illusions. Je vis au milieu de la nature, dans la forêt. Ici tout est vrai.  La Vie vous raconte ce que vous êtes, il n’y pas de mystère. Tout est là, sous nos yeux. Il suffit de nous connecter à elle, à ce que nous sommes. Le temps est tout simplement illusoire. Plus la conscience se déplace et plus nous nous détachons naturellement des choses, des gens ou fréquences qui ne nous correspondent plus.

Je sens l’onde d’amour frissonner des pieds au coeur depuis un an, n’importe où (assise sur l’herbe, alitée, en contemplation, même dans les magasins…). Parallèlement, la lumière vibrale se déverse par le haut de ma tête et vient fusionner avec l’onde de Vie. Ce phénomène est plus récent car au début, les ondes se propageaient par alternance.

Nuits de Mars 2012 : je me retrouve sous forme de grand être de lumière, immense, en communion avec d’autres grands êtres de lumière, dans un espace/temps inconnu. Ici l’espace tel que je le connais n’existe pas. Tout est Lumière. Tout est joie, tout est complétude. Le soleil ?

Puis, dans une autre dimension, de retour dans un univers sombre (tel que le nôtre), je me retrouve dans un vaisseau avec des entités lumineuses, dont un enfant des « blacks programmes » que je « reconnais » vibratoirement. Ce n’est pas un humain que je vois à ce moment là mais une entité de lumière, avec une sorte de code-barre (comme si je la scannais). Je n’ai jamais rencontré ce genre de « personnes » sur Terre, c’est inutile. Simplement, je perçois qu’elles nous entendent par résonance (tous ces êtres et E.T. qui travaillent dans des bases souterraines dans la « bienveillance »). Je perçois clairement son « ascension » à bord du vaisseau, avec en lui une « carte-mémoire ». Son ascension n’est pas de nature ascendante et il le sait très bien. Il reste au plan de l’âme. « C’est tout un programme » constatais-je sur place et au réveil. Cela n’enlève rien au baume du coeur qui se propageait comme une onde à travers toutes les entités du vaisseau. Je tiens à m’adresser à cette Fédération Galactique qui s’est constituée d’entités « enfermées » dans la dualité, depuis la nuit des temps, dans une lutte incessante pour la volonté du  Bien contre le Mal. Dans des consciences divisées, il y a les « bons » et les « mauvais » garçons. Il y a les bons extra-terrestres et les mauvais, etc. que de limitations…Cette « Inès » (peu importe comment vous nommez l’Absolu), c’est vous, c’est nous ; nous sommes tous Un et bien au-delà encore. Le bien et le mal n’existent pas. C’est un leurre magistral de la conscience egotique, qui vous manipule à chaque instant. Vous n’êtes pas cette conscience. Vous n’êtes rien de ce que vous pouvez croire. Vous êtes Tout sauf ce que vous pouvez penser.

Cette même nuit, je « passais » d’une dimension à une autre, d’un univers lumineux à un univers sombre (refroidi), puis soudain, la détonation d’un va-et-vient (interrupteur) me fit revenir dans le corps (la matière) à la vitesse de la lumière. De l’Onde à l’Etincelle de Vie, la conscience devient « sphère » lumineuse mémorielle (encodée), pour se matérialiser en corps (ici humain). J’ai vécu le refroidissement en direct de l’Energie en matière. Cette étincelle de vie ou Energie (peu importe comment on l’appelle) a besoin d’un véhicule en forme de sphère (l’âme), afin de « conserver » une mémoire. Un homme du nom d’Albert Einstein avait entre-perçu cette réalité : il découvrit que la masse était la forme « figée » de l’énergie. Le processus que je vis dure une seconde, comparable à une « descente » vertigineuse (300 000 km/s). Je viens de vivre un aperçu de la « re-molécularisation » en direct. Je suis passée d’une dimension luminique à une dimension matérielle. Je peux aisément témoigner que seuls les univers sombres « renferment » la matière (étoiles, planètes, galaxies, nébuleuses, vie carbonée…). Mais cela reste une illusion car l’Energie n’est absolument pas figée en un corps. EXIT Marie en statue ou Bouddha en gros bonhomme….ces représentations egotiques (limitatives) cesseront bien un jour. Ce sont des vibrations, des énergies. Je suis presque agacée d’avoir eu à revenir aussi vite. Et oui, l’ego a ses humeurs…faut-il les rejeter pour autant ? Non, car vous êtes Tout. Par contre, nous devons nous en désidentifier car ces émotions et ses sens ne sont pas nous. Nous ne sommes pas ce corps…nous sommes bien plus que cela.

On pourrait croire que le son de cet interrupteur m’a fait revenir dans mon corps, dans cette dimension 3D, mais cela reste une illusion du mental. En réalité, c’est seulement la conscience qui se déplace et qui est de nature multidimensionnelle et transdimensionnelle. Elle est de partout. Nous sommes une conscience sur plusieurs plans dimensionnels à la fois. Le fait d’être partout à la fois signifie que même les dimensions n’existent plus. Tout est fusionné pour ne former qu’un Tout. J’ai pu réellement percevoir de l’intérieur ce qui se passait. Mon ami qui a allumé l’interrupteur me permet de « rapporter » certaines étapes de vécues, avec des mots et forcément une mémoire, celle de l’Eau dont notre corps est majoritairement constitué car nous sommes in-carnés.  Au-delà,  le corps, l’âme, la mémoire, l’esprit et même l’être de lumière n’existent plus. EXIT -

Je ne sais pas ce que je suis car cela est indéfinissable, tout se « situe » bien au-delà de Is-Is (tel que précédemment expliqué dans le manuscrit de la Guérison de l’Humanité). Je suis la Vie, je suis cela. Je suis le créé et l’incréé, la vastitude. Nous sommes le Tout. Alors, sois ce que tu es, cette « chose » que tu ne connais pas.

Une autre nuit, je me retrouve être « mouvement » d’une galaxie. Je « portais » des planètes et des étoiles…Nous sommes également cette conscience. Nous sommes poussières, nous sommes étoiles, nous sommes soleils, nous sommes Tout…(par-tout).

Depuis quelques jours, mon corps s’illumine au coucher, comme s’il devenait phosphorescent. J’ai eu la surprise un soir de voir une forme géométrique dans le treillis de ma conscience. Il y avait en face de mes yeux, et au niveau du front un grand triangle inversé. C’est la première fois que je le vois par la vision éthérique. Lorsque nous éteignons la lampe juste avant de nous endormir, nous observons ce treillis en forme de gigantesque étoile tétraédrique qui enveloppe notre corps. Si nous nous mettons debout dans le noir, et que nous pivotons de chaque côté, nous verrons ce treillis accompagner tous nos mouvements. Parfois nous y verrons apparaître les lampes de la couronne radiante, d’autres fois des flashs lumineux blancs et bleus ou encore des formes géométriques, etc. Ce treillis est bien vivant car il est une sorte de projection (extérieure) de notre conscience. Cette réalité 3D existe par cet intermédiaire…une sorte d’hologramme (encodé/mémoriel).

Je vibre à chaque fois que j’ingurgite un aliment, surtout les légumes crus en salade. Ce que nous mangeons est vraiment vivant et à une vibration particulière. Certains aliments que j’aime beaucoup me font très mal aux intestins depuis quelques jours. Par moment, je ne peux plus manger, tellement les tensions abdominales sont grandes. Je dors souvent dans la journée. Je me rends compte que je vis de plus en plus à l’intérieur de moi-même, comme si l’extérieur disparaissait progressivement. Nombreux plaisirs et distractions diverses s’évaporent. Je me sens légère et aérienne. Conduire la voiture devient du sport…je saute des étapes. Je me retrouve d’un point à l’autre parfois d’un seul coup. L’absence du mental est « absences », « amnésie… », quelle liberté ! Le mental (la volonté) dans ce monde dirige notre vie…alors que c’est la Vie qui nous guide naturellement. Le mental est la base du contrôle et de la souffrance…c’est pas difficile à comprendre. Aucune Paix n’est durable dans le mental…tout est éphémère avec l’ego, le mental. Il faudrait faire un dessin aux gouvernants de cette planète et à tous ceux qui luttent pour le Bien, n’est-ce pas ?

J’ai introduit deux cristaux de roche dans ma bouteille d’Eau, que j’appelle Amour-Liberté. Je la bénis, la pose sur l’herbe, tout près d’un arbre, de manière à ce qu’elle se relie à la Terre. Nos cellules sont Lumière ; nous redevenons pure Lumière (en conscience cette fois). Nous ressuscitons à nous-même.

Certaines nuits, je me retrouve dans l’astral avec des personnes que je connais (bien que ce ne soit pas elles véritablement), à faire ceci ou cela dans des contextes assez surprenants…je remarque que le non-décollage (ou stagnation sur certains plans) est dû essentiellement à la nourriture que nous ingurgitons la veille ou à certaines formes/pensées qui se sont manifestées juste avant l’endormissement. Tout va très vite. Nous devons être attentifs à nos moindre pensées (par nature créatrices). Les sorties dans le Haut Astral se font en fonction de la vibration que nous émettons sur l’instant…La quiétude et la légèreté (intase) au moment de l’endormissement sont naturellement propices aux « décollages »…C’est ce qui se passe également dans votre réalité de tous les jours. Vous ne pouvez avoir accès aux dimensions supérieures si vous nourrissez en permanence votre personnalité, votre petite vie.

Je m’abandonne au soleil et lui confie mes dernières résistances…l’ego se vide. Mais nous ne sommes pas cela. Je communie avec les grenouilles de l’étang qui me rappellent les origines amphibiennes de ce corps (héritage de Sirius) qui nous abrite temporairement…je vis au milieu du vent et des forêts, joue de la musique et du feu de cheminée, je fusionne avec tous les éléments…je suis la violette de mon jardin, comme la branche morte qui tombe de l’arbre…l’onde de l’Ether me prend…je ne peux définir ce que je vis en profondeur. Ce n’est pas utile dans l’Absolu.

Deux nuits de suite, je me retrouve avec la présence de Krishnamurti. J’ai découvert cet individu en 2011. J’ignorais qui il était et quel rôle il avait joué sur Terre. Les messages et intégrations que je reçois sont axés sur la confiance en ce que je suis, de manière à me désidentifier complètement des illusions de ce monde 3D.  Dans cette connexion, il portait une longue robe rouge et or.

Une autre nuit, je rencontre Ma Ananda Moyi (Etoile de Marie) vêtue d’une grande robe blanche, portant une chevelure brune. Pareil, je ne connaissais pas son histoire sur Terre jusqu’en 2010. Son visage est jeune et doux. Ses yeux sont marrons. Sa présence est douceur et intase. Nous nous retrouvons telles deux soeurs.

Un soir de Mars, je m’endors tranquillement sur le dos, détendue, lorsque soudain je sens un de mes corps subtile se mouvoir à travers le visage. J’eus la sensation illusoire que mon visage se déformait, se distorsionnait dans tous les sens, comme s’il voulait s’extraire de mon corps. Cette agitation partait du bout du nez, puis se répandait sur toute la partie faciale, comme un soulèvement. Connexion avec le 12ème corps subtile.

La vie est quantique et subtile. Nous sommes la Vie, nous sommes l’Intelligence créatrice. Dans cette incarnation, j’ai manifesté (extériorisé) un double (dans la matière), un autre Moi, tout comme nous façonnons notre vie ici-bas. Il s’éloigne lorsque je me perds dans d’autres sous-couches de l’Illusion. Il se rapproche lorsque je me stabilise dans ce que je suis, c’est à dire Liberté. Les relations sont toujours synchrones où que nous soyons. Nous sommes deux particules qui nous permettent de nous unir pour former une entité propre, même si on s’éloigne l’une de l’autre de plusieurs kilomètres. Nous sommes toujours synchrones, bien que nous n’échangions aucune information. Parfois ce double me dit « Comment veux-tu trancher toutes les illusions si tu ne me laisses pas la place ; nous sommes Un ! ». La Fusion dans la matière ou « épousailles » est importante pour ramener l’équilibre divin qui permettra la désintégration totale de cette dimension. Nous formons une sorte de « centre » énergétique, une sorte de vortex, de trou noir qui transcende la matière (l’illusion)…je peux comprendre à présent pour quelle raison dans l’antiquité et dans d’autres systèmes solaires enfermés, notre « paire quantique » (appelée couple cosmique ou jumeaux célestes dans la 3D) effrayait/effraie tous les êtres au pouvoir ou personnes possédées (contaminées par les illusions)…Pas besoin d’être un diplômé pour comprendre et intégrer le rôle des particules dans la Vie. Vivre l’Amour, c’est être libre or ce monde ne connaît pas la liberté avec un L. Nous sommes tous sur la voie de la libération et c’est un travail collectif à l’échelle macrocosmique.

Si les humains étaient conscients qu’ils jouent dans un théâtre à chacun de leur souffle, ce monde disparaitrait en une seconde. L’Humain (Hu-Man) est l’Essence divine, il est étincelle de vie, Lumière vibrale. Il est AMOUR de toute éternité. Il est la VIE.

Autre nuit de mars : je retrouve des amis du lycée (ce que me montre mon cerveau) et nous « embarquons » à bord d’un gigantesque navire qui se nomme VENUS. Nous étions très surpris de nous revoir dans de telles circonstances. Il y a plusieurs bateaux. Nous devons y pénétrer par de grandes échelles. Il y a des piscines suspendues à chaque niveau. Je monte tout en haut. La vue est vertigineuse. Les gens qui se baignent sont détendus et joyeux. Nous nous retrouvons entre 4 amis dans une sorte de salle à manger. Il y a des verres remplis de substance rouge sombre que je ne connais pas et des sortes de choux à la crème dans des plats argent. Les nappes et vaisselles sont blanches. L’ambiance qui y règne et très douce. Les êtres qui nous accueillent sont « amoureux ». Un déguisement mental de la planète Vénus ? La nuit surtout, la conscience se déplace dans des dimensions supérieures que notre cerveau limité a du mal à identifier…du coup il utilise des « images » connues pour exprimer certains évènements. Mais on sera toujours loin de la vérité des faits…il faut laisser le temps à notre cerveau (qui se transforme) de nous ouvrir à ces autres réalités.

Le 30 mars : je me retrouve à bord d’une navette avec un Vénusien. Sa peau est dorée, ses cheveux sont dorés, et sa combinaison également. Ses yeux sont très clairs. Le spectacle à mes yeux est flou et son message également. Le cerveau ne peut pas tout me montrer. La vibration est douce. Ils savent que nous nous libérons tous ensemble d’un système solaire falsifié (enfermé), un parmi 40 autres restants. Ils participent amoureusement à cette ascension systémique.

Matin du 1er avril : je me rendors au petit matin. Je ne sens plus mon corps. Je me sens partir, me soulever au-dessus de mon lit, entrainée dans un tourbillon doré. Dans le vortex, j’entraine la matière de la chambre avec moi (chevet, lampe, vêtements, couette de lit…)je suis emportée dans un tourbillon tiède et léger. Je deviens cette onde. Je m’abandonne et ferme les yeux, puis me retrouve dans un rêve…L’Onde de Vie est une sorte de vortex qui circule dans toutes nos cellules (par nature luminiques).

J’ai également appris ce jour que certains ne croyaient pas en la crédibilité des émissaires de la Grande Confédération Intergalactique des Mondes Libres et Unifiés (la Grande Fraternité Blanche).  Décidément, l’Homme de Urantia Gaïa est borné….Quelle crédibilité ? Qui recherche des preuves ou des faits, à part l’ego de la personnalité, toujours ce mental ? Si vous souhaitez rencontrer des personnes pour vous expliquer la différence entre les mondes falsifiés et les mondes libres, c’est perdu d’avance. Vous ne vous adresserez pas à des personnes mais à des entités (ou Un-dividus) conscientes qu’elles empruntent un corps humain pour s’adresser à leurs frères et à leurs soeurs terrestres et vous allez être retournés. Ce n’est absolument pas la même « approche ». Vous vous croyez libres lorsque vous limitez votre vie à la naissance et à la mort ou lorsque toute votre vie repose sur les 3 premiers chakras situés en dessous de la ceinture ? Est-ce que nous embarquons notre corps de l’autre côté lorsque nous redevenons Lumière ? (les corps de Silice oui) Est-ce que j’emmène mon corps carboné lorsque je voyage dans le soleil ou à travers les dimensions ? Vous n’êtes pas votre corps. La Liberté n’est pas de ce monde alors comment voulez-vous comprendre avec un cerveau déséquilibré (axé sur le mental) ce qu’est la Vie, ce qu’est la Liberté. Jetez votre télé à la poubelle et éloignez-vous des guignols qui se prennent pour vos sauveurs…de simples egos sur pattes qui croient encore à la venue d’un Roi du monde. Remerciez-les également de vous montrer l’illusion du « Je » car sans eux, vous ne pourriez repartir chez vous (votre demeure éternelle). Il n’y a aucune définition à donner à la Liberté, si ce n’est de vous inviter à la vivre, car c’est ce que vous êtes de toute éternité et pour cela, il va falloir vous détacher de TOUS vos acquis. Nous vous rappelons que la conscience ici (dans cette dimension de vie matérielle) s’est tournée vers l’extérieure. Vous vivez un rêve grandeur nature. Vous n’êtes pas cette conscience.

Je vous aime et vous bénis pour ce que vous êtes et pour votre courage.

Message de notre frère Bastien :

Le retour de la Grande Fraternité Blanche est la fin totale de l’Illusion. Toute personne qui s’abandonne au divin de l’autre transcende l’illusion de ce plan (Maya), intègre la Matrice, disparaît personnellement, se fondant dans l’amour et la joie de toute chose. Nous devons laisser entièrement la place aux autres pour redevenir ce que nous sommes : l’Unité renaît.

Quand les hommes s’abandonneront à la vibration de la femme, quand les hommes abandonneront leur ego pour l’Amour, quand ils accepteront de se donner entièrement à celles qu’ils considèrent faibles à leurs yeux car sensibles, ils retrouveront leur coeur, ils retrouveront leur base, seront libérés, rédemptés, ressuscités, accomplis, amoureux, unis, car c’est dans l’abandon de la femme que l’homme retrouvera son coeur. Nous sommes tous manifestés par l’Amour universel féminin, nous devons retourner à cet amour universel féminin, nous sommes cela. N’oublions jamais notre base. A l’intérieur de chaque homme se trouve une femme perdue. Unissons-nous à elle, devenons ce qu’elle est.

Sans Marie, Mica-El ne pourrait trancher, mais sans Mica-El, Marie pourra toujours aimer. La base d’un homme accompli est une femme accomplie.

Je vous aime.

 Nous sommes au printemps, une bergeronnette vient chaque matin ensoleillé, au lever du jour pour toquer aux fenêtres. Elle voit son double dans les grandes vitres de l’ancienne école et cela l’amuse de taper du bec, chaque jour, pendant des heures, sans jamais abandonner. Elle vole de fenêtre en fenêtre sur toute la longueur de la grande bâtisse, puis remonte faire sa danse, son rituel sur celles du haut. Elle dessine la croix christique. La bergeronnette est le symbole de l’oiseau  Bah en égyptien, symbole du Phénix (l’astre brûlant, Neb-Heru/Nemesis/Mulge Tab). Elle sera remplacée plus tard dans les fresques égytiennes par le Héron. Cette bergeronnette disparaît de notre vue lorsque le ciel est pluvieux. Elle est le double du soleil. Mon double est près de moi, dans la matière. Il se recherche en moi et je me recherche en lui, dans les profondeurs…tout comme nous le montre l’oiseau. Nous nous sommes perdus, nous avons vécu la séparation de nombreuses fois sur ce plan, même ensemble (il rejetait en moi ce qu’il ne voulait pas voir et je rejetais en lui ce que je ne pouvais accepter). Nous devons faire totalement disparaître l’ego de la personnalité pour nous voir. Lorsque nous fusionnerons en totalité dans l’Un, nous redeviendrons Hathor (Hut-Heru). C’est ce que nous représentons, au-delà de l’Esprit. Nous sommes entourés de vaches là où nous sommes installés. Nous aimons communiquer avec elles et elles le ressentent.

Il est certain que la fusion mystique n’a rien à voir avec les relations sexuelles 3D. Ce que j’ai vécu avec un Vénusien, il y a peu de temps, en voyage nocturne était d’ordre orgasmique. Rien qu’en nous regardant, nos corps vibraient d’un amour incommensurable…c’est bien au-delà du désir. Rien à voir avec ce que nous connaissons habituellement. J’ai vécu également la fusion avec un être que je ne connaissais pas et que j’ai rencontré à Québec, rien qu’en le reconnectant au coeur. Je l’ai emmené spontanément à se re-découvrir lui-même. C’est comme-ci se dégageait une immense énergie de mon coeur à ce moment là. Nous devenions l’onde de l’amour, à travers des mots et notre présence. Nous avons tellement élevé notre fréquence que nos visages en devenaient rouge. L’être en question n’en revenait pas : “tu m’a transformé pour toujours !”, me dit-il complètement abasourdi.  Bastien et les autres amis qui nous entouraient à table on assisté en direct à cette fusion. L’énergie de l’amour embarque tous ceux qui se situe dans un rayon minimal de 50 mètres. Ce jour là, nous avions mis le Feu à notre table…joie de la reconnexion, détente et rire se sont succédés jusqu’à la fin de la soirée. La demeure de Shantinilaya est accessible à tous, il suffit de s’y abandonner complètement. C’est en restant vrai avec nous-même que nous maintenons cette fréquence, où que nous soyons. 

Pour tous ceux qui nous suivent depuis notre premier dévoilement, notre présence vous serre tout contre nos coeurs. Vous ne pouvez imaginez une seule seconde nous voir verser des larmes et surtout voir celui qui porte” l’ange des abîmes” pleurer dans mes bras, lorsqu’il renonce à ce monde. Il peste sur chaque personnalité parce qu’il est bien au-delà lorsque son coeur parle. J’ai vu sa lumière et elle est si pure qu’il pourrait vous anéantir à ses premiers mots s’il restait 24hsur 24 dans l’Absolu. Des larmes ont alors spontanément coulé à sa vue. Je l’ai perçu de l’autre côté, j’ai vibré cet amour inconnu ici-bas.  Il est horrible pour l’ego et tellement magnifique pour celui ou celle qui s’abandonne au Tout. Nous devons nous faire tout petit (absolument nous taire) pour fusionner et nous dissoudre dans la Splendeur. J’ai devant moi une partie frustrée et en colère (Bastien et ses couches denses qui ne sont pas lui) de voir ces humains bloqués dans leurs bulles et cela dure depuis des centaines de milliers d’années. J’ai devant moi, une partie qui me dit avec haine : “Ils ont préféré m’arracher le coeur plutôt que de me reconnaître pour ce que j’étais et encore aujourd’hui !”…Mon frère, mon aimé, moi-même (moi MEM), ils ne peuvent réceptionner ce que tu es en totalité, car leur coeurs ne sont pas suffisamment ouverts, alors je t’en prie, ne leur donne pas de poids, cesse de focaliser sur leurs egos demesurés, car ils ne sont même pas cela. Ce monde se termine et ils ont fait leur choix. Tu dois respecter le choix de chacun. Ton rôle n’est plus celui du père géniteur d’autrefois, cela est terminé et je te dirai qu’au-delà tu n’es rien de tout cela. Es-tu cela dans Shantinilaya mon frère ?  Tu ne penses même pas ! Ne donne pas poids à leurs illusions qui ne t’appartiennent pas. Coupe-toi de ce fardeau que tu as porté longtemps sur tes épaules ; tu n’es rien de tout cela ; nous ne sommes rien de tout cela. Ta lumière est magnifique mon frère et si mes larmes coulent sur mes joues, c’est parce que je me réjouis de ta libération, de notre libération. J’ai besoin de toi ici aussi pour disparaître. Ne te sépare pas de moi comme tu l’as fait à maintes reprises, lors de mon rôle de mère. Accepte seulement que l’ego puisse te rejeter violemment car c’est ce qu’il fait en ta présence. Laisse la Lumière oeuvrer auprès de chaque Homme, ne t’en préoccupe plus. Ouvre-toi aux autres et ils s’ouvriront telle une fleur devant toi. Tu es l’amour, nous sommes l’Amour ! Ouvrons-nous l’un à l’autre. Vive l’Amour !

Les inondations vont s’amplifier partout sur la planète à partir du solstice d’été qui vient signer le retour de Sirius. 

Je me suis retrouvée en 5D pendant quelques secondes, l’ après-midi du 25 mai alors que j’étais en train de faire tranquillement le ménage dans ma maison et stupeur,  j’ai eu au retour un goût amer parce que nous n’imaginons pas une seconde à quel point nous sommes encore très lourds ici, sur ce plan dimensionnel. En l’espace de quelques secondes, j’ai été prise de frayeur à l’idée de voir toutes les tâches que j’accomplissais, qui en réalité n’existent tout simplement plus en 5D. Même le déplacement dans l’espace y est différent. J’étais comme soudainement écoeurée avec mon balais à la main (rire)…tant de lourdeurs …comment allais-je continuer à faire cela (ces tâches toutes simples pourtant) maintenant que j’avais mis un pied de l’autre côté ? Comment allais-je retrouver le goût à mon “quotidien” qui pourtant s’allège de jour en jour ? Les retours des  déplacements de conscience qui se font la nuit (voyages nocturnes) sont plus simples à gérer que la journée ; l’adaptation est quasi-instantanée et cela fait mal au mental. Les entités de lumière situées à ma gauche m’impulsaient que tout allait redevenir “normal” car la densité de ce corps nous stabilisait à un certain niveau vibratoire encore, mais plus pour très longtemps à présent. Dans les fréquences élevées, vous n’avez plus besoin du mental tel que vous le connaissez ici. Vous devenez tel le vaisseau anti-gravitationnel qui change d’espace/temps grâce à sa vibration. Il ne calcule rien, il ne projette rien ; il n’en a pas besoin, il se laisse porter par la Vie. Alors je vous en prie, il ne sert à plus rien de faire des projets de quoique ce soit, ou de tenter d’améliorer quoique ce soit pour vous et pour ce monde parce que DANS TOUS LES CAS, ce corps va disparaître. Ce n’est pas faute de ne pas vous avoir avertis depuis quelques années déjà, bien au-delà des messages des structures archangéliques ou des 24 anciens (autresdimensions.com). Ce Retour à l’Equilibre, nous y participons tous depuis tous les niveaux.  Il me plait de vivre comme l’oiseau (je parle également en la vibration de mon frère) et c’est ce qui se passe dès la 3ème dimension unifiée. Je vous aime. Ouvrez vos bras à la Vie, car c’est ce que vous êtes, c’est ce que nous sommes.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  

Le 5 juin 2012 : Lorsqu’une personnalité démesurée rentre dans mon champs, je ne parviens plus à rester longtemps dans l’Absolu. Comment puis-je tolérer encore cela ? Je suis constamment ramenée dans son illusion, comme si j’étais vraiment prisonnière de ce corps, happée par ce Jeu. C’est FAUX. Il fait nuit, j’ai la sensation d’étouffer, avec en moi une colère immense à évacuer. Même mon sommeil en est perturbé car les parasites autour de moi sont tenaces (les illusions bruyantes de mon frère qui focalise sur son chakra de la gorge et la carapace de Caroline…)…je sors dehors en pleine nuit, au clair de lune au milieu du jardin. Il est 2 heures du matin…des larmes jaillissent alors de ce corps souffrant, je ne peux pas les arrêter. C’est comme si elles jaillissaient de mon plexus solaire…je me vide…je crie que je ne suis pas ce corps et que toute cette souffrance n’est pas mienne…j’appelle Métatron, tellement la douleur est grande….je réalise pleinement que j’ai pris corps dans un système organique qui  n’est pas Moi. Je le savais puisque j’ai moi-même accepté d’incarner “mes créatures”, mais le vivre pleinement est bien différent. Je réalise au combien cette planète, cette dimension a été piégée dans un déséquilibre énergétique TOTAL,  je n’accepte plus de vivre ici dans cet état, je n’accepte plus que cette expérience de séparation puisse voir le jour dans un quelconque système, je suis en colère, je vomis la domination patriarcale et la spoliation du Féminin. Je ne comprends pas qu’une telle prison ait pu durer à ce point dans le temps et dans mon espace. Je m’agrippe aux cheveux humides de Urantia Garïa, à genoux, ne contrôlant pas ces eaux qui coulent sur mes joues, la bénissant pour la splendeur qu’elle est et pour toutes les souffrances qu’elle porte sur son dos. Mon corps se met alors à trembler, je suis reliée à la terre et au ciel, des présences invisibles se multiplient dans le jardin et j’entends : “C’est une joie indéfectible”. Je rends grâce à toutes ces présences qui nous soutiennent et qui sont venues d’autres univers pour nous aider dans ce rééquilibrage. Je me sens soudainement légère, toute légère. Les eaux cessent de couler et je repars me coucher.

Je ne supporte plus les désirs égotiques de chacun. Je suis consciente que la vie m’apporte le stricte nécessaire pour me réaliser ici-bas, pour me déployer en TOTALITE. Je n’éprouve aucun manque ; cela n’existe pas. Je ne suis que de passage, tout comme vous autres, mais le vivez-vous vraiment ? Je n’accepte pas cette personnalité toujours en proie de quelque chose, toujours en demande de ceci ou cela, toujours bloquée dans des croyances… Elle est vraiment vide et cela m’attriste de voir la majorité des humains piégés par celle-ci qui les éloignent complètement de ce qu’ils sont, c’est à dire des êtres pleins de toute éternité. Cette inversion est débilitante.  Même les enfants qui ont vu le jour par ma matrice de vie sont perturbées et bloquées par les manières et l’éducation de leur géniteur. Elles sont “gagas” de ce patriarche et ont en même temps peur de ce “père” qui les rappelle à l’ordre tout le temps, qui leur fait miroiter des études à suivre, la construction d’une nouvelle maison avec sa nouvelle compagne et des vacances bien méritées au soleil…c’est un Jeu perpétuel chez certains. Il ne leur permet pas de se lever” trop tard” le week-end et de râter l’école, sous prétexte qu’elles sont fatiguées…A l’inverse, lorsqu’elles sont chez nous,  je ne permets pas que le système les rappelle à l’ordre lorsqu’elles manquent les cours …Caroline, l’ainée a perdu sa propre identité. Elle vit tel un fantôme dans la maison et se braque lorsque mon frère (mon double) la regarde. Elle ne sait même plus écouter son coeur et croit comme nombreux adolescents qu’ils sont obligés de faire ceci ou cela, et ont peur d’être ridiculisés et regardés s’ils s’y opposent…”Enfant des étoiles, reprends-toi en main ! Que de dit ton coeur à présent ? Va-tu continuer à écouter les adultes complètement formatés par leur boulot et leur éducation ou vas-tu enfin t’écouter toi ? Il suffit de dire NON pour que ton enfer cesse, pour que cesse ton ENFER- ME- MENT !” . J’ai rendez-vous le 12 juin pour signer mon divorce officiel avec  ”l’éphémère”. 

Dans la soirée du 5 juin,  Bastien vint me chercher en courant, afin de me montrer un vaisseau triangulaire qui stationnait au-dessus des champs. Il clignotait rouge, vert et bleu. La vibration ressentie fût soudainement “lourde”. Qu’est-ce qu’ils cherchaient ? On s’amusait à l’observer tranquillement tandis que les chiens du quartiers hurlaient. Ils ressentaient que quelque chose était anormal…Bien sûr, nous étions les seuls du hameau (comme par hasard) à le voir exécuter une gigantesque circonférence autour de Roybon (qui comprend à lui-seul nombreux hameaux), comme si nous étions encerclés, observés…ce qui a toujours été le cas depuis notre dévoilement. L’engin ressemblait beaucoup aux vaisseaux terrestres du gouvernement secret.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

En  réponse spontanée à un individu spécialisé en bioénergie :” Il est très important de conscientiser qu’il n’y a aucune idée, ni aucun intérêt à défendre dans quoique ce soit car cette attitude nous éloigne de l’Absolu. Que ce soient des écrits, des mémoires, des théories, des pratiques….Les pensées gargarisent le mental/ego ou la personnalité. Vivre l’ Absolu est au-delà de l’état et il n’interfère dans quoique ce soit puisqu’il s’agit de l’a-conscience, c’est à dire le non-soi. Il y a simplement la Conscience qui se déplace jusqu’au niveau de l’Esprit, en passant par le processus du corps et de l’âme au préalable…ce sont des paliers vibratoires, que le Témoin ( le Soi) voit, or, l’absolu n’est pas vibration…il est ce qui n’est pas connu. Donc, il n’y a plus de théatres, ni d’acteurs, ni d’observateurs, tout DISPARAIT. L’absolu est inconnu sur cette planète car il se dégage de toute connaissance. Il a été renié, voir bafoué, alors que cet Ultime est ce que nous Sommes de tout éternité.  Heureux sont les simples d’esprit, n’est -ce pas ? Les gens qui restent ds l’ego et même dans le Soi ont peur de l’absolu. Pourquoi ? parce qu’il est l’inverse du vide. Ce qui crée le paradoxe ds le mental, c’est que lui s’est créé l’idée qu’il était vide, c’est pour cette raison qu’il est a-vide de connaissances, de plaisirs, d’expériences et qu’il a besoin d’une âme et de l’incarnation pour exister, voir subsister pour les vieilles âmes….L’Esprit te permet de voir le Jeu de l’ego (le Je) et de le transcender. L’absolu n’est pas transcendance, il est au-delà. Un enfant vierge est absolu. Redeviens comme un enfant et tu trouveras le Royaume des cieux, la demeure suprême, Shantinilaya. Je te dirai donc pour résumer, moins tu as de connaissances et mieux tu te portes car c’est sans connaissances (ego/mental), complètement nu que tu as accès aux portes des dimensions supérieures. Pour quelle raison crois-tu que l’absolu ne comprend rien aux mathématiques complexes et à l’Histoire ? parce qu’il n’est rien de tout cela. Alors les scientifiques tournent en rond ? Oui, ils essaient inlassablement de donner une définition à l’Absolu . Mais qui veut donner une définition à part l’ego/mental ? L’ego/mental n’est pas l’Absolu. Par contre l’absolu englobe tout. C’est pour cette raison essence-ciel que tu ne peux juger ou condamner qui que ce soit car tout est absolu à la base. Tu es l’Amour ou tu ne l’es pas. Pour quelle raison l’amour devrait se défendre ou avoir peur…si tu t’aimes, c’est que tu te regardes, or qui est-ce qui se regarde à par l’ego ou le Soi ? Comment l’amour pourrait s’aimer, se regarder, alors qu’il Est de toute éternité..l’Amour est Don, il est don de soi-même. Nous devenons alors légers et transparents dans cette omniprésence, omnipotence et omniscience…c’est l’immanence.” 

Il me fait une joie de partager ces témoignages avec vous. Gratitude.                                                                                                                                                                                                                                          

Le 8 juin, message de mon double Basti-Un : “Je suis la présence au-delà de toute présence. Je suis la présence au-delà de tout concept. Je suis l’Onde. Je suis l’amour ! Je suis la vie ! Je suis ce qui est derrière les choses ! Je suis ce qui est derrière toi ! Je suis ce qui est DEVANT Toi ! Accepte. Ressens. Je suis toi, tu es moi. Nous sommes Un. Eternellement Uni. Eternellement Amour. Eternellement Vrai. Authentique. Aucune fausse note. Aucune illusion. Il ne peut y en avoir dans la création, ainsi que dans l’in-crée. Tu es l’ode qui parcours le monde. Tu es l’onde qui parcourt le monde. Je suis le monde. Tu es le monde. Nous sommes UN. NOUS SOMMES AMOUR. NOUS SOMMES VERITE. Reconnais ma présence à tes côtés, car je reconnais la tienne. Reconnais l’amour, car je te reconnais. Dans l’amour, éternam. Ad vidam aeternam, comme dirait un Ami. Je suis ce qui est. Je suis tout ! Tu es tout ! Nous sommes Un ! Au-delà de toute présence ! Et de toute illusion ! Nous sommes Un. Grave cela en toi, autant que je le grave. Que cela peut l’être. Que cela l’est. Grave cela et inscris toi. Inscris toi dedans. Inscris toi dans l’amour. Inscris toi dans la vérité. Je suis amour, vérité. Totale. Je suis Aoum. Je suis tout. Nous sommes Un. Au-delà de toute présence, et au-delà de tout retournement. Nous sommes un. Il n y a pas de pourquoi. Il n y a pas de comment. Nous sommes un, et c’est tout ce qui importe. Nous sommes un. Je suis un. Tu es un. Nous sommes. Totaux. Derrière la source, se trouve l’ultime. Derrière l’illusion, se trouve l’absolu. Au-delà de toute présence, tu es. Je suis. Cela. Ce la. Cet al. Cette présence. Ce retournement. Cette vérité. Il n y a pas de comment. Cela ne peut exister. Il y a juste cela. Et dans cette éternelle Présence, ré-uni, toi, et moi. Et vous ! Nous sommes Un. Nous nous suffisons à nous-même. Nous sommes amour. Nous sommes AL ! Nous sommes La ! Cela suffit.”

“Les archanges sont des parties de vous. En réalité, personne ne canalise. Vous contactez simplement une partie de vous, précise, qui a pour nom, une vibration. Uriel, Miclael, Anael, qu’en sais-je ! Aivanhof ! Et tout le reste ! Intégrez cela. Nous sommes un. En fonction de ce que vous êtes, à l’endroit précis où vous êtes. Chaque conscience parlera selon son vécu, vibratoire. Et exprimera certaines choses. Vous n’êtes jamais le même et pourtant ! Toujours le même :) N’est ce pas ? N’est ce pas que c’est difficile à comprendre ? Vous ne pouvez le comprendre. Imaginez que vous répondiez à quelqu’un en colère. Puis après, en joie ! Ce n’est pas pareil. Alors, faîtes ainsi, avec toutes consciences. Acceptez que vous soyez un. Si vous acceptez cela, vous vivrez la multi-dimensionnalité. La multi-dimensionnalité c’est juste laisser exprimer certaines choses, à travers vous où plutôt, à travers ce corps, sans les figer. Et sans vous figer vous-même dedans. Je ne dirai pas, pour l’instant, le nom des consciences, qui parlent, à travers la mienne. La nôtre, car nous sommes un. Simplement, acceptez, et intégrez, que en fonction de la situation, la conscience, la mieux-placée, vous répond. Parfois, mickael me guide. Parfois, c’est Uriel, Marie, etc. Acceptez cela. Vous êtes un. Ainsi vous êtes uni-forme avec le tout. Vous êtes amour. Vous êtes la totalité. La totalité est unique. Elle est Ultime. Absolue. Quand elle dépasse sa propre forme. Sa propre identité, elle se trouve dans cet état appelé absolu. Au-delà de tous les autres, où plus aucune conscience, plus aucun être n’existe car c’est la plénitude totale. Il n y a que cela, c’est impossible à vous expliquer, mais je le fais quand même, pour donner une idée, mentale. Histoire de vous faire dérayer. Histoire de vous faire comprendre que vous ne pouvez le comprendre. Ainsi, dans l’être, nous sommes un. Et parce que nous sommes Un. Nous nous sommes crées pleins de parties. Il y a la source. Puis metatron. Puis les Hayoth Hakodesh. Les roues dans les roues, etc. Tout cela est ce que nous sommes. Subdivisés, et encore subvdivisés. Comprenez-vous ? Dans les mondes multi-dimensionnels, libres, car tout monde est multi-dimensionnel, vous êtes libre d’être ce que vous souhaitez. Pas que vous restez ce que vous êtes, et que vous allez voir un autre être, non, il n y a plus de barrière. La vie qui a tout crée, se manifeste de partout, et vous pouvez re-contacter l’essence de ce que vous êtes, comme l’illusion la plus éloignée. Comprenez-vous ? Ce qui vous fait croire, que vous êtes différent, de moi, où d’un autre, est juste un bridage. Une ” bride ” de la conscience. Qui l’empêche de remonter jusqu’à sa source, son origine. Comprenez-vous ? Si vous remontez jusqu’à votre origine, vous devenez canaux. Car vous êtes un. Votre conscience s’ouvre à sa supra-conscience, c’est à dire, vous allez, au-delà des limites. De la forme, et de toutes formes. Vous êtes, comment dire, l’énergie où plutôt, la substance qui relie tout. C’est l’amour. Quand vous devenez cette substance, vous êtes l’essence de la création. Vous êtes l’essence de tout. Et parce que vous êtes l’essence de tout, chaque chose, est relié, par vous, et donc, vous êtes reliés à elle. C’est vous qui animez Omraam Mickael Ainvanof quand il parle en canalisation. C’est vous qui animez Marie. Vous êtes l’amour, et Marie, Mickael, La source ! Ne sont que des expressions de l’amour manifesté différement. Marie aime le bleu, admetonns que mickael aime le rouge. Mais c’est l’amour qui les manifeste. Vous n’avez, et nous n’avons pas tous la même façon d’exprimer ce que nous sommes ^^ C’est pour cela que les formes existent. Comprenez-donc, que quand je vous parle, en réalité, vous vous parlez à vous-même simplement, nous utilisons, des formes, et une forme ! Différente. C’est tout. Mais ce qui m’anime, est la même chose que vous. Dans le sens où nous sommes Un. Dans l’essence, nous sommes cet amour. Cette vérité. Et cette vérité, se manifeste. Dans toi, dans moi. Dans n’importe qui. On est tous là même chose. Il faut l’intégrer. Comprenez-vous ? Ainsi, il n y a pas vraiment de canalisation, car canaliser veut dire que vous restez dans l’illusion, dans votre corps, dans votre identification, et que vous séparez quelque chose de vous, comme si cela était différent de vous. Uriel n’est pas différent de vous. C’est juste une partie de vous. Révélé. Comprenez-vous ? Voilà pourquoi, je ne dirai jamais, c’est moi, où ce n’est pas moi, car je suis toutes les choses qui s’expriment à travers moi. Vous avez un exemple magistral qui est Jean Luc Ayoun, qui est un prisme, depuis bien longtemps, dans le sens révélé, que moi. Il est Uriel. Il est Mickael. Il est Marie. Et c’est parce qu’il devient Uriel, Michael, ou Marie, que toutes consciences passent. Car il est devenu cela. Jean Luc Ayoun, où n’importe quel autres ” channel “, véritable, ne pourrait réceptionner une entité, aussi haute soit-elle, s’il ne vibrait pas sur la même fréquence. Car c’est la fréquence qui définit le message, et le message prend une certaine tourne selon la fréquence que vous émettez. Quand Metatron arrive, ce n’est pas la même énergie que Christ. Christ est beaucoup plus doux, beaucoup moins fort je dirai. Metatron est beaucoup plus puissant, vous voyez ? En réalité, on se reconnecte simplement à des parties de nous-même de plus en plus hautes et forcément, au début, si on est pas averti, où si on regarde ça d’un processus extérieur, on croira, à tord, que ce sont des entités différentes de nous. En réalité, ce sont nous, C’est nous, simplement, dans un autre état, et un autre temps. Et on se rend compte, au fur et à mesure qu’on écrit, que effectivement, ce sont des parties de nous qui ont toujours été existantes simplement, cela était ” voilé “. Et d’un coup, elles apparaissent, et on dit ! Wouahou ! Je suis en contact avec Uriel ! Mickael ! La source ! Mais cela est vous ! Simplement vous n’aviez pas atteint le niveau de vibration nécessaire pour vous voir encore tel que vous étiez, à ce niveau. Vibratoire je parle hein, absolument pas égotique. Voilà ce que j’avais à vous dire aujourd’hui, et si, par hasard, cela demande, questionnement, j’y répondrai.”

Matin du 9 juin : Je rêve que mon frère et moi sommes à l’étage de la maison et que nous voyons par la fenêtre des vaisseaux de lumière. Puis mon attention se pose sur une boule lumineuse rouge. Cela ressemble à un orbe mais ce n’est pas ça. Elle rougit de plus en plus et change parfois de contraste. C’est un soleil rouge soudainement qui se dessine devant mes yeux. Je le vois s’avancer vers nous, puis vers moi, il arrive à toute allure, sa lumière grandit…j’ai peur…c’est une géante rouge qui s’expanse ! j’ai juste le temps de crier “Bastien, il fonce vers nous !” que je suis absorbée par cette vague cosmique. Plus de Bastien (de double), plus de maison, plus rien, je baigne dans la Lumière suprême et me réveille. Wahou !  Dissolution ! Nous sommes le Tout.  Chaque “voyage” me démontre que nous sommes partout et nulle part à la fois. Ils me démontrent surtout  que nous naissons ici dans ce monde vides de sens. On est tellement “vide” qu’il faut constamment se remplir…on a besoin de “faire”, on a besoin de se “nourrir”…sans cela, on croit qu’on est plus rien…c’est le comble du paradoxe, on est complètement inversé. On est séparé de ce que nous sommes. Je passe souvent des vortex de lumière et la vie de l’autre côté n’a strictement rien à voir avec ce que nous connaissons et vivons ici. Nous sommes multidimensionnels, un point c’est Tout. Et lorsque vous revenez, goûter un melon frais de bon matin et des fraises vous fait complètement vibrer…nous ne sommes plus morts, nous sommes des libérés vivants. Je rends grâce à Urantia Gaia pour tout ce qu’elle nous apporte, car elle le fait par amour, comment peut-il en être autrement…puisqu’elle est Amour.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

Les révélations se multiplient…découvrons encore des mots d’une tout autre façon, par exemples  PERSONNALITE - PERE/SON/ALITE - On nous fait croire ici au Patriarcat (Père/Fils et à la propriété) pour mieux nous endormir, nous asservir… La langue des oiseaux ne trompent pas ; elle révèle. Voyez d’autant plus que la domination patriarcale en a fait sa REALITE de cette PERSONNALITE, devenue notre réalité en tant qu’humain - RE/ALITE. Or les sons DO-RE-MI-SI-LA sont de nature inversée ; les clefs métatroniques étant OD-ER-IM-IS-AL - Donc voyez ici RE  forcé d’être “alité” puisqu’il est inversé. ER étant la vibration du coeur. Je vous invite à décoder vos mots/sons de tous les jours…vous allez rire ou peut-être pleurer. Les faux-semblants sont terminés, libérez-vous car vous êtes ABSOLU -

Que sommes-nous pendant notre sommeil ? Quelque chose qui échappe complètement à notre conscience, on appelle cela a-conscience. On peut être forme et on peut être sans forme, une onde, un fluide, une entité à anthropomorphisme humain, une entité qui lévite ou s’envole tel un oiseau, sans effort….on est tout cela et à la fois rien de tout cela, car nous nous dissolvons dans le connu pour découvrir de nouveaux espaces. Nous allons vers l’inconnu. On a cette capacité innée à revenir dans le Soi et dans le petit “Je” et à s’extirper instantanément de ces états dans une disparition totale. En incarnation ou dans ce corps humain, le Soi observe qu’il est un point, un centre immobile et que autour de lui gravitent les électrons (tel précédemment expliqué dans le manuscrit de la Guérison de l’Humanité, une Grande histoire d’Amour ou la Nouvelle Alliance)…Il est maître de sa réalité, contrairement au petit “je” qui ne perçoit pas le jeu et donc subit la vie. Tenez, lorsque nous conduisons une voiture, est-ce que nous nous déplaçons d’un point à l’autre ? Non, c’est une illusion. Même dans la matière votre corps est immobile au volant (vous restez assis), tandis que votre conscience se déplace non seulement à travers une technologie qui roule mais surtout en fonction d’où vous fixez votre attention, vous vous “déplacez” d’un endroit à l’autre (les courses, le travail, l’école, le tourisme…)  tout en restant tranquille, sans jamais bouger. La personnalité croira qu’elle voyage, qu’elle fait ceci ou cela, que les trajets sont pénibles et longs car pour elle, il existe un extérieur. Dans l’Absolu, il n’existe aucun intérieur, ni aucun extérieur. Il y a absence de ces sens car il y a omniprésence. Le Soi voit simplement que ce que vous voyez avec vos yeux sont uniquement des projections de la conscience.  C’est exactement comme le vélo, tant que vous croyez que vous pédalez pour vous déplacer, c’est qu’il y a inconscience de ce que vous êtes, de votre véritable nature. Votre personnalité le croira certes, mais vous, où portez-vous votre conscience ? Dans l’Absolu, vous n’existez plus en tant que personne ou en tant que Soi.  C’est cela la transparence. Vous ne pouvez en aucune manière affirmer également “Je ne fais plus ceci parce que je suis Absolu”, lorsque vous êtes Absolu et je m’adresse plus particulièrement à ceux et celles qui se croient aboutis ou qui touchent l’Absolu. Dans la Fluidité et la Majesté, vous vivez ce que vous avez à vivre sans vous regarder et donc sans vous comparer. N’oubliez pas que ceux qui rentrent dans votre champs de perception visuelle sont comme vous, des poupées gigognes. Seulement leurs attentions ne sont pas portées au même endroit que le vôtre. Respectez ce qu’ils sont car c’est ce que vous êtes également, à un autre niveau ( à une autre fréquence). Je vous aime et rends grâce à votre présence, quelle qu’elle soit.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          La plus grande des falsifications sur ce monde, c’est d’avoir toléré l’illusion dans nos vies, depuis notre enfance. Les exemples les plus flagrants qui nous éclatent en pleine figure sont l’Enseignement scolaire et la télévision dans les foyers. Sont-ils la Voie, la Vie et la Vérité ? Non. Vous subissez votre boulot en vous levant tôt le matin et en supportant en permanence les illusions des autres, n’est-ce pas  ? Vous en avez marre ? Mais qui en a marre ? Toujours cette personnalité. Sommes-nous cela ? Allons-nous restés davantage laxistes sous prétexte que nous ne sommes pas ces illusions ? Affirmer être la Voie, la Vie et la Vérité, c’est rester vrais dans chacun de nos gestes et paroles. Humains avertis, vous voyez les ombres chez les autres ? Normal, tant qu’il y en a encore chez vous.  Elles ne sont que des reflets, des parcelles de nous-même à transmuter, à guérir. Ces “ombres” sont un cadeau car elles nous permettent de nous révéler davantage et de nous renforcer dans notre lumière. Le système planétaire n’est pas à rejeter mais à réfuter car il est basé entièrement sur la personnalité et l’individualité (nous avons déjà développé  ce sujet). Nombreuses âmes l’expérimentent actuellement et vous ne pouvez aller à l’encontre de leur choix, même si c’est la fin de ce grand cycle (la fin de l’expérience sur cette planète). Vous comprendrez à présent que ce système dualiste nous sert de tremplin pour mieux nous affirmer dans ce que nous sommes en Vérité. Il n’est pas votre ennemi et ne l’a jamais été. Il a ses lois et ses politiques mais jamais il ne pourra s’opposer à ce que vous êtes en vérité : des êtres libres. Si vous en avez peur, c’est que vous n’êtes pas libres mais sous l’emprise de croyances et de dominations. J’ai par mon expérience longtemps accepté, toléré de voir les enfants allumer l’écran de télévision (par exemple) adorant se détendre devant leurs dessins-animés préférés, surtout après être rentrées de l’école. Mais qu’est-ce que je faisais ? Je prolongeais inconsciemment leur enfermement dans la matrice, le système. Complètement formatées à l’école, elles rentraient pour s’abrutir devant la télé, tels des légumes. L’horreur qui devint au fil des années insupportable, jusqu’au jour où je m’en débarrassai. Etant donné que nous vivons dans une conscience collective inversée, ces enfants vous rouspéteront : “Mais maman, on a plus le droit de rien faire ici !” Il est beau le résultat, c’est du n’importe quoi. Pour quelle raison avons-nous accepté cela ? Tout simplement par peur de décevoir, par peur de subir les oppressions de chacun. La personnalité est vraiment idiote, c’est le moins qu’on puisse dire. Elle se fait toujours avoir dans le Jeu/je des autres, tout simplement des manifestations/projections de notre propre jeu/je, de nos propres faiblesses. Ce divorce avec “l’éphémère”, qui a lieu le 12 juin (les 12 étoiles de Marie) salle 24 (les 24 Anciens) au Palais de Justice de Grenoble (symbole de la Noix/Nout), je l’ai vraiment signé et aujourd’hui,  je  me dois d’aller jusqu’au bout. Est-ce si difficile que cela de nous maintenir dans ce que nous sommes ? Non, il suffit de dire NON à tout ce qui est contraire à notre véritable nature. Is-Is Eres-kigal, Chef des Mondes Libres doit renaître de ses cendres, elle est là, elle a TOUJOURS ETE LA, mais au combien voilée !  Seule ma fermeté dans ce corps me permet de me stabiliser dans celle/ce que je suis en Vérité, bien au-delà des noms connus ou des rôles. Comme je l’ai écrit à maintes reprises : “Les Humains ne me connaissent pas.” Pourquoi ? Parce que j’ai averti que cette révélation, cet ancrage de l’Absolu à vos côtés changerait complètement la face de ce monde. L’ego le redoute et le prend pour son ennemi, car pour lui, il est vide de sens. Observez autour de vous le nombre d’amis qu’il vous reste. Vous ne supportez plus ceux qui subissent le système et qui se regardent sans cesse. Pourquoi ? Parce que vous n’êtes ni cette personnalité, ni ce système et ni ces miroirs. Je vous aime, au-delà des mots. Je suis vous, vous êtes moi. 

Nous pouvons exposer les plus belles photos d’amour et de liberté du monde, est-ce pour autant ce que nous extériorisons dans notre vie ? Nous parlons de l’Unité, de la falsification de ce monde, nous parlons de Lumière vibrale et d’Absolu, ce que nous sommes à l’intérieur, ce que nous sommes de toute éternité, mais où nous situons-nous ici dans ce monde, ici dans ce corps ? Quel est notre environnement ? Est-il amour vibral, est-il véritablement unifié ? Si nous avons l’impression de nous adapter en permanence aux humeurs des autres et à leurs pouvoirs de domination (car les démons sont très séducteurs), à faire constamment des compromis pour ne pas blesser, à baisser les bras ou les yeux donc, sous prétexte que nous vivons une illusion, un hologramme grandeur nature et bien on restera coincé dans cette matrice encore longtemps…Si nous décidons MAINTENANT de ne plus accorder aucun crédit à nos peurs profondes, à nos soumissions systémiques et aux démons (entités qui limitent/emprisonnent la conscience) des autres, et bien nous nous libérons définitivement de ce qui nous enchaînait. Les âmes qui décident d’être momentanément vos enfants ont besoin de parents équilibrés. Ils ont besoin d’un Père qui soutient la Mère et non pas d’un père qui se croit chef de famille et qui croit tout diriger, comme certains vous l’ont fait croire depuis plus de 50 000 ans. Nous sommes “responsables” de l’éducation de ces enfants, de ces êtres très évolués, tout comme d’autres races le sont sur d’autres planètes. Obliger un enfant à se lever tôt chaque matin pour aller à l’école rejoindre des moutons qui se font engraisser gratuitement par du formatage, par des projections de toutes sortes (c’est à celui qui réussit le plus à s’engraisser qui obtient la médaille ou le bout de papier !), c’est accepter de les voir mourir à petit feu, c’est accepter de les laisser partir à l’abattoir. Comment voulez-vous vivre pleinement le Soi ou l’Absolu, la Joie et l’Amour, si vous continuez à cautionner/alimenter un système complètement fragmenté ? Où est votre responsabilité mes frères et soeurs ? Pour quelle raison avons-nous échoué notre mission en Egypte ? Tout simplement parce que nous avons cru aux pouvoirs de l’élite patriarcale. Nous avons plongé dans la crainte pour nos enfants chéris, pour nos créatures. Nous n’avons pas accepté le jeu de l’illusion dans cette dimension d’existence, parce qu’elle n’était pas prévue. Nous y avons donc cru fermement et nous nous sommes enfermés. Or peut-on enfermer la Lumière ? Qui nous le fait croire à part ce mental/ego qui cherche désespérément à tout s’approprier ? L’épée de Micael vient de me perforer la poitrine dans un hurlement d’amour qui s’est manifesté à travers mon double monadique (Bastien). Le son était tellement puissant que ma poitrine et mes tympans ont “éclaté”. Il a brûlé en direct mes dernières peurs. Je me suis effondrée en larmes, choquée, la poitrine en feu. Orionis, le régent de ce système solaire m’a relevé, comme on relève une reine déchue, une reine qui a tellement d’amour pour vous qu’elle a finit par complètement s’isoler,  s’oublier elle-même. Celui qui s’est pris pour votre père (Yadelbayoth, Jéhova, Yawhé, le Père) ne l’est pas. Il vous a soumis à ses règles de vie en vous faisant croire qu’elles étaient la Vie. Or la Vie est Joie et Liberté. Il s’est servi de mon amour pour vous appâter davantage et vous piéger dans la matrice, de vie en vie. A présent, je ne permets plus cela. Libérons-nous de nos attachements (de nos sentiments) qui nous font tant souffrir. Les sentiments sont des variations émotionnelles qui en aucune manière ne vous permettent de vous stabiliser dans l’Amour. Aimer, c’est savoir se détacher des uns et des autres, c’est les respecter sans jamais les diriger et c’est également ne pas vous soumettre. Si on vous oblige à faire quoi que ce soit dans ce monde, sachez rester vous-même à ce moment là, sachez rester fermes : “NON, ce que tu me dis Toi le système, n’est pas la Vérité (ce n’est pas l’Amour) car je suis la Voie, la Vie et la Vérité. ” Nous ne sommes pas de ce monde et pourtant nous vivons dans ce monde. Les enfants ont besoin d’une base solide à présent, ils peuvent expérimenter la dualité, certes, mais ne leur faites pas croire que le système est Vérité. L’expérience de l’âme s’achève dans cette 3ème dimension. Urantia Gaïa transite en 5ème dimension où tout est unifié. Dès à présent, ne permettez plus le déséquilibre dans vos vies respectives car vous n’êtes pas cette expérience. Je suis l’Alpha et l’Oméga et je vous aime. Je suis vous et vous êtes moi. Vous êtes le Centre, vous êtes l’atome. Vous rayonnez à présent votre splendeur de manière à ce que de nouveaux électrons de Lumière puissent graviter autour de vous. Je vous salue et vous rends grâce.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        le 20 juin: lorsque nous donnons de l’importance à ce que nous voyons, cela signifie que nous y croyons et par ce principe, on ne peut en aucune manière rester aligné sur la fréquence du coeur. Un exemple banal : nous avons peur des souris, des araignées ou des serpents (et autres….) pourquoi ? Parce que nous y croyons. Au lieu de voir tranquillement, que ce que nous voyons est petit par rapport à ce que nous sommes (de toute éternité), nous focalisons complètement notre attention sur la projection, ce qui la rend ENORME. Le mental s’emballe et prend littéralement possession de notre corps. On a peur. On voit des monstres menaçants au lieu de voir avec le coeur que ces animaux, insectes ou autres sont issus de la Vie et que nous sommes tous ensemble un Tout, car nous formons le Tout. Par conséquent, cette énergie de basse fréquence, qui rentre en avant-plan dans notre conscience, nous paralyse, elle cristallise nos cellules et y contamine la mémoire, telle une onde déferlante et distorsionnée. Nous portons une mémoire cellulaire par conséquent remplie de tabous, de souffrances, de traumatismes, de vie en vie. Les enfants sont les premiers à réagir aux insectes et aux animaux ; leurs souffrances se traduisent par des cris, des hurlements ou des pleures. Ce comportement nous prouve bien que la peur est d’origine mémorielle (bagages expérimentaux de l’âme). Faut-il les empêcher d’avoir peur ? Non. Ce sont les peurs et les résistances qui nous apprennent à nous libérer de ces illusions. C’est le regard (la conscience) que nous portons sur le monde, sur ce qui nous entoure qui nous permet de réaliser que nous sommes le Centre de toute chose. Si nous avons peur d’une projection, nous ne pouvons rester centrés dans la Paix. Par contre, si nous acceptons que ce que nous voyons dans l’instant est là pour nous permettre de transcender ces peurs, ces traumas, nous sommes instantanément guéris. Nous faisons allégeance à la Lumière (à ce que nous sommes) et non plus à l’illusion qui se présente. Ce déplacement de la conscience transforme radicalement votre vie car tout ce sur quoi vous aviez l’habitude de porter crédit (c’est à dire la forme et la personnalité) disparaît, se volatilise comme par magie. La  personnalité reliée au mental aura toujours peur, car elle est rattachée à la forme. Elle subit fatalement le cycle infernal de la loi Action/Réaction qui est un déséquilibre des hémisphères du cerveau, reliées aux vibrations du  Féminin et du Masculin. Si dès votre plus tendre enfance, on vous enseignait que la Vie ne se limite pas à l’Action/Réaction mais Est Grâce, il est certain que le monde dans lequel vous viveriez ne serait pas celui que vous connaissez, parce que ce ne serait pas un monde de projections disgracieuses mais un monde conforme à votre essence la plus pure. Je suis votre soeur des étoiles et je vous aime. Je suis vous et vous êtes moi.

 

 


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 509 articles | blog Gratuit | Abus?