ETOILE BLEUE - JOURNAL DE BORD

L’Eternité est ce que nous sommes

Séminaires de janvier

Classé dans : JOURNAL 2015 — etoileenincarnationjournaldebord at 5:15 on Mercredi, décembre 30, 2015

Une nouvelle année qui va demander davantage de centrage.

STAGES DE KARMA YOGA

Du 12 au 13 janvier

Du 21 au 22 janvier

Du 28 au 29 janvier

STAGES DE KRIYA YOGA

Du 8 au 9 janvier

Du 14 au 15 janvier

Du 23 au 24 janvier

Du 30 au 31 janvier

Inscriptions par mail à :

sonologie-centre@outlook.fr

 

10945697_335727449951853_1198901680210251826_n.jpg

Sortir de cet enfer matriciel

Classé dans : JOURNAL 2015 — etoileenincarnationjournaldebord at 1:05 on Mercredi, décembre 30, 2015

La relation que j’ai vécue avec mon frère bien-aimé BMB (car nous portons les même initiales) pendant 7 années terrestres se répète de vie en vie. Lorsque nous vivons l’éternel présent, nous ne pouvons nous douter une seule seconde que tout ce qui se passe est déjà écrit quelque part.

Comment est-ce possible ? En ce qui concerne cette planète et ce système solaire, nous sommes dans une fin de cycle de 320 000 ans et les âmes les plus anciennes sont parmi vous à revivre certains événements malgré eux et je fais partie de cela, sans fierté et avec tristesse, car comment vivre complètement heureux dans un monde coupé du Tout. Comment puis-je m’épanouir dans les bras d’un homme ou dans l’éducation des enfants, lorsque vous voyez pertinemment et avec dégoût que les forces d’attractions et de manipulations de ce monde sont grandes. Cette société est blindée d’automatismes et de séductions de manière à vous éloigner constamment de votre vérité.

Il y a un écrivain connu en France qui raconte par fragments notre histoire. Cela vous démontre pleinement que s’il se considère à tort comme le “spécialiste du passé” (ce qui ne peut l’être),  je rappelle par ma Présence vibrale que le passé n’existe tout simplement pas. Tout est simultané. Vivre l’éternel Présent vous fait vivre votre multidimensionnalité. Vous êtes Ici,  toute la Création à la fois et en même temps toutes vos vies. Vous êtes le passé et le futur dans cet éternel Présent. Il est donc évident qu’à l’inverse des êtres qui se projettent dans l’astral, je n’ai pas besoin de lire leurs témoignages qui découlent de bilocations ou de “souvenirs”, parce que ce que je vis n’est pas un souvenir. Je vis ce qui est à vivre pleinement, sans me poser de questions et met tout mon coeur à l’ouvrage. Cela dit, je ne peux que valider ou non leurs récits.

Par conséquent, tant que nous sommes encore en chair ici dans ce monde, qu’on le veuille ou pas, nous ne sommes pas totalement libres ; nous sommes tributaires d’une matrice avec ses archétypes. Je n’ai besoin de personne pour me dire qui je suis et qu’elles sont mes aspirations profondes. Nul ne peut me dévoiler. Vous ne pouvez que vivre qui vous êtes en Vérité. Ainsi, nombreux événements douloureux se répètent jusqu’à ce que nous les dépassions complètement, afin qu’ils ne nous soient plus permis de les revivre. Il a été justement décidé par la Source de mettre fin au cycle, de mettre fin à toutes ces souffrances inutiles et dommageables dans l’univers.

Ainsi, dans chacune de nos incarnations, je suis mise face à la présence espiègle et douce de mon jumeau comme à sa froideur. Il peut être aussi doux comme l’amour comme il peut être totalement sans âme, voir détestable. Il vous prend dans ses bras puis quelque temps après, il vous lance des attaques. Son magnétisme chute brutalement. Il est encore souvent appelé ” le sale gosse” par notre entourage proche et par tous ceux qui au final nous approchent.  Ce comportement versatile et extrême a sérieusement semé le trouble dans notre entourage proche et avec certaines de nos connaissances, si bien que nous avons dû nous séparer à maintes reprises durant ces 7 années, afin de préserver ma stabilité et le lieu dans lequel je réceptionne tous les stagiaires. C’est notre réunion qui a insufflé le centre de sonologie à Roybon et ma présence qui revendique les Mondes libres et unifiés. Par sa fragilité, mon frère n’est pas toujours capable de se stabiliser en Unité. Il sera toujours attiré par les “attractions” de ce monde, y compris dans ses relations personnelles. Il a toujours  eu besoin de rechercher la Mère divine à travers la femme et m’a toujours vue comme sa mère et sa soeur. Cela est profondément ancré dans nos cellules. Nous sommes une Tri-unité. Il m’a toujours vue comme sa perfection  et a toujours eu tendance à jalouser tous les hommes qui se rapprochaient d’un peu trop près, je veux dire dans le sens où la fusion de coeur à coeur avait lieu. Il ne supportait pas vibratoirement d’être de nouveau séparé de sa soeur bien-aimée ou à l’inverse faisait tout son possible pour me pousser dans les bras d’un homme lorsqu’il se sentait indigne de vivre à mes côtés. Il me poussait souvent à faire ma vie sans lui, comme il le fait encore aujourd’hui.

Mon mariage sur Terre était simplement la manifestation de son Verbe. Il l’a vu et en était malade. Dès les premiers temps de nos retrouvailles, il ne supportait pas l’idée que j’avais mis au monde des enfants qui ne venaient pas de lui. Comment avais-je pu accepter d’épouser un mortel (un inconscient). La peur et le dégoût de mon frère étaient sans pareil. Il voyait l’ombre de partout et en tous. Il clashait en permanence. Les enfants ont très mal vécu ce rejet et m’en voulaient de vivre avec cet “individu” déséquilibré. Elles qui avaient l’habitude de vivre le magnétisme naturel de leur père, elles en étaient privées au contact de mon frère qui leur montrait totalement l’inverse. J’avais beau leur expliquer qu’il fallait passer au-delà des apparences et qu’il fallait pardonner, tant qu’elles ne le vivent pas, c’est peine perdue. BMB a passé donc ces dernières années à “recoller” les morceaux, cherchant à se faire pardonner. Il a toujours demandé pardon lors de ses agissements extrêmes et déroutants, laissant place au rire et à la joie. Puis il a fini par réaliser enfin qu’il suffisait d’Etre tout simplement pour vivre en harmonie avec tout le monde. L’absolue Présence met fin aux guerres du mental. Ce fût un travail sans relâche à ses côtés, au détriment de ma vie personnelle, même si mon point de vue est de vivre ici sur ce monde en toute simplicité, avec la Connaissance car nous sommes cela, la Connaissance.

Je souriais également lorsqu’il fusionnait de coeur à coeur avec une soeur et qu’il avait soudainement les impulsions d’aller vivre avec elle. Ces épisodes étaient tellement grotesques et se répétaient si souvent que cela faisait partie de notre “quotidien”, jusqu’à ce qu’il finisse par partir avec une “stagiaire” du jour au lendemain, abandonnant le Collectif de l’Un et moi-même sur ses impulsions incontrôlées. Mon jumeau a toujours fui mes réunions avec nos frères et nos soeurs, toujours persuadés qu’il n’était pas à la hauteur alors que son Verbe jaillissait spontanément, ne laissant jamais nos hôtes indifférents, bien au contraire. Les femmes étaient très souvent attirées par la Présence vibrale de mon jumeau, tout comme par le passé. C’est avec passion et un profond respect que tous l’écoutaient. Certains vibraient intensément. D’autres disparaissaient. Tous voyaient le Roi en lui et à la fois cet enfant intrépide, léger, drôle et beau, constamment en train de revendiquer ses problèmes (qui remontent à la nuit des temps) qui pour lui l’empêchaient de vivre pleinement l’Amour. Mon frère a toujours passé sa vie à rechercher l’Amour, avec cette soif de vivre l’Amour le plus pur qui soit, alors qu’il ne se doute pas une seconde que tout est déjà là. Je le laisse donc poursuivre son expérience, même si parfois j’en ressens de la tristesse.

Pendant que je réalisais le manuscrit de la Guérison de l’Humanité, la Nouvelle Alliance en 2008 (en 365 jours), cela me permettait d’échapper à la tyrannie de mon époux de l’époque.  J’avais ce besoin intrinsèque de “communier” avec le monde, de communier avec la Création, de communier également avec mon double, avec cette présence invisible qui m’enrobait et me donnait tant de chaleur et de soutien dans cette période difficile que je traversais. Mon mariage battait de l’aile. Ce double était-il véritablement incarné ? Dieu seul le savait. Tout ce que je pouvais témoigner à cette époque, c’était mes fusions mystiques avec le soleil et mes déplacements en Mer-Ka-Ba de temps à autres pour visiter les archanges et d’autres univers. C’est réellement une structure géodésique d’une lumière blanche éclatante qui m’entoure. Elle est gigantesque. Mon époux et père de mes enfants ne pouvait comprendre cela sans le vivre. Il refusait que j’en parle et devenait de plus en plus agressif dans la mesure où ma résurrection commençait à prendre toute la place. J’avais besoin de témoigner et de signaler ma présence au milieu d’un monde complètement fou et désorganisé. J’avais besoin de retrouver mes frères et mes soeurs de Un dans la chair. C’est en lançant l’Appel à l’Unité pour cette humanité que immédiatement à la sortie du manuscrit en ligne, la Grâce me mis en contact avec un blog qui s’appelait à l’époque HARMONIE. Je savais instinctivement que l’âme qui gérait ce site m’était totalement familière. J’ai donc laissé un message me présentant comme la “panthère noire et la colombe”, totalement réceptive au travail d’unification déployé pour l’humanité et demeurais dans une profonde gratitude. C’était simplement un signe de reconnaissance pour cette âme et un remerciement. C’est au bout de quelques temps que cette âme se présenta, au moment où mon époux venait de demander le divorce. Tout était fluide et évident. Celle qui avait été ma tante et ma mère autrefois me confirmait que ma libération de la falsification laissait place au double monadique. C’était totalement synchrone.

Mon frère avait capté le message mais faisait exprès de ne pas me répondre tout de suite. Il y  avait à cette époque tellement d’abus concernant les pseudos Isis et Osiris qu’il se tenait à l’écart de cette mascarade. Il a commencé à me répondre doucement, puis je finissais par recevoir des messages de lui insistants tous les jours, jusqu’à ce qu’il propose que nous nous rencontrions dans la physicalité. J’ai refusé au premier abord cette rencontre, ne me sentant pas à l’aise. Puis je finis complètement par me soumettre à la Grâce qui ne cessait de me lancer des appels. Cela a été un choc pour lui parce que non seulement il me voyait mais avait surtout remarqué que j’avais été polluée par les abus de pouvoir de mon époux. Ma voix en été modifiée. J’étais rentrée dans des automatismes qui ne lui plaisaient pas du tout. C’est le chant et le pouvoir du son qui au fil de temps m’ont rendu à moi-même. Ils me permettent de me stabiliser.

Lorsque la rencontre eu lieu quelque part en France, je n’ai pas pu m’empêcher de voir à travers son regard l’étincelle divine. J’ai totalement disparue dans son innocence, dans la pureté de son regard. C’est alors qu’une grande amertume m’envahie sur le chemin du retour. BMB était jeune, il venait de faire 19 ans en 2009. Nous avions 18 ans d’écart. Je n’avais pas du tout l’intention de recommencer une histoire avec un KIRISTI “en culotte courte”. Mais comme vous le voyez, je n’ai pas pu échapper à mon destin. Toutes mes cellules vibrent à sa pensée, ainsi que la pointe de mon nez (le 12ème corps, celui de l’androgyne primordial), cela est automatique.  Lorsque nous nous rapprochons dans le physique, nous vibrons comme deux soleils. Nous effectuons la danse de Shiva et de Shakti, malgré nous. L’appel à la Fusion des corps est souvent très intense. Si l’un refuse la fusion pour une raison ou une autre (par frustration ou par retenue), le corps peu se mettre à souffrir. Seul le yoyotage du mental amène à la souffrance, à la séparation. J’ai vécu cette étape complètement frustrante avec mon frère, persuadé que dans cette incarnation, nous devions dépasser toutes nos envies naturelles. Même si nos corps se mêlaient de temps à autre, avec passion, il garde en lui la peur d’honorer le Féminin sacré, ne se sentant pas à la hauteur selon ses dires. Il avait peur de me souiller, de me maltraiter alors qu’en réalité, il le faisait déjà de manière inconsciente dans tous ses comportements.

Cette union n’était pas vraiment souhaitable dans la mesure où BMB passait son temps à transcender un traumatisme profond qui je dirais remonte à l’origine de cet univers. Cela lui a déclenché des phobies et une sorte de schizophrénie. Je l’ai assisté au mieux que je pouvais et l’assiste encore vibratoirement où qu’il soit. Il est moi. Nous avons hérité d’une corpulence physique quasi similaire. Suite à ses tergiversions de plus en plus violentes, nous avons vécu séparément à deux reprises, chacun chez soi de manière à ce qu’il prenne son envol, mais rien n’y faisait. Il revenait toujours en pleurant et avec ses peurs. Il m’a demandé d’aller vivre en Bretagne car la Terre de feu pouvait l’aider à brûler ses scories.  Il a donc vécu quelques mois seul dans un bungalow mais tous les 15 jours, il m’appelait pour remonter le voir. Il vivait mal mon absence alors que je communie avec lui sans cesse. Petit à petit, l’illusion du manque a laissé place à la Communion. BMB finit par voir et par vivre véritablement que nous n’étions pas séparés et que nul ne pouvait nous séparer, quelques soient nos expériences.  Finalement, aujourd’hui, il se retrouve à vivre seul en Bretagne, porté par la Grâce. Une autre femme et ex-prêtresse qu’il avait rencontré sous mon toit a pris son coeur, si bien qu’il a refusé du jour au lendemain de m’adresser la parole. Il ne voulait plus me voir jusqu’à proliférer des menaces à mon encontre. Cette attitude ne relevant absolument pas d’un être libre et accompli. Certaines personnes ont déjà tenté de m’intimider lorsque je m’adressais à eux de manière insistante. Je ne peux insister que lorsque ces frères et ces soeurs planent. Je n’ai jamais accepté de rentrer dans leur jeu de guerre parce que je ne combats pas. Cela m’attriste plus qu’autre chose. Les seules personnes qui peuvent me soulager, me réconforter sont les amis qui dégagent suffisamment de magnétisme. Ils sont très souvent forts, bien en chair physiquement. Ils sont d’une grande douceur et émanant à la fois une espièglerie qui m’amuse beaucoup. Mon frère a toujours eu besoin d’être entourés également de ces êtres. Ils sont un baume pour le coeur.

Je reste toujours en contact avec celle qui a été ma mère et ma tante autrefois. Elle ne cesse de faire de l’humour au sujet des hommes. Sa nature est chaleureuse et dynamique. Elle est encore le témoin ici de mes retrouvailles avec mon jumeau et assiste encore à ses tergiversions. Cette Amasutum a toujours vu mes facultés d’être en reliance permanente avec les Eaux d’en Haut. Elle sait que ce sont les facultés innées de la lignée prédominante de Sirius contenue dans mes gènes et elle sait que la nouvelle réunion avec mon frère ici sur ce plan est destinée à la dissolution de la matrice astrale.

Que je remonte ainsi dans le temps ou pas ne change strictement rien à la Vérité qui elle est de nature intemporelle. Je laisse un témoignage parmi d’autres de mon frère qui en dit long dans son mal-être :

JOURNAL 2014 — Etoilebleue- Journaldebord at 12:41 on Mardi, juillet 15, 2014

J’ai découvert ce matin une lettre de mon frère qu’il avait posée dans ma chambre.

” Je demande à la Source de protéger ma soeur de mon illusion, et que s’il faille que je parte pour l’aider, qu’il en soit ainsi.

Je demande aussi de m’unir à elle dans la vérité, de me donner le courage de le faire, et de ne pas partir si tel est mon désir, celui de m’unir et de grandir avec elle.

Je demande à la Source les conditions nécessaires pour notre élévation et notre spiritualisation commune, à savoir, un rassemblement unitaire dans la vérité, au-delà de toutes peurs et de tous doutes.

Je demande le courage et la force de franchir la porte, l’étape qui me sépare d’elle, de moi.

Merci.

Que la Source m’entende,  ADONAI”

Ainsi, dans les derniers contacts que nous avons eu, BMB me demande pardon pour tout ce qu’il m’a fait enduré et me certifie qu’à présent il est heureux. Qu’il en soit ainsi mon frère, mon bien-aimé car si tu es heureux, alors je suis heureuse. C’est tout cela qui m’importe.

Il est grand temps que ce monde se termine et que nous rentrions au Royaume. Je ne supporte plus les mondes séparés.

Je rêve encore de terminer mon incarnation tout près du petit port de Ploumanach. Je suis partante pour louer une petite maisonnette à des frères et des soeurs dans ce lieu qui m’apaise. Je rends grâce également à notre soeur Suzanne qui héberge l’association de sonologie à Quintin. Il y a temps à créer dans cet espace au milieu de la verdure. J’embrasse tous ces frères et ces soeurs qui font jaillir le collectif de Un par leur Présence aimante et bienveillante, là où nulle illusion ne peut vous toucher et là où l’harmonie des relations à toute sa place.

Je vous aime et vous serre tout contre mon coeur.

Comme vous le voyez, l’Amour a également sa part de sensibilité pour chacun d’entre nous.  Nous sommes des être fragiles et au combien amoureux. Nous sommes la Vie, nous sommes Cela.

Nous sommes Grâce.

Béatrice Marie Balme

Le Réveil à l’Amour

Classé dans : L'ETOILE BLEUE — etoileenincarnationjournaldebord at 8:00 on Jeudi, décembre 24, 2015

Voyez comme la Joie grandit. Voyez comme les coeurs s’illuminent dès que l’ennemi est dissout dans la Grâce de l’amour qui n’est que Silence. La Lumière vibrale nous montre à chaque instant que tant que nous plaçons la peur devant l’amour, nous portons un voile. L’Amour est Communion et il se passe de mots. Il est Immanence. Il vient donc combler tout ce qui manque d’amour.

Ainsi pénétrer en soi nous ouvre dans ce plein qui a toujours été là et qui n’attendait que nous. Christ nous veut entiers et c’est dans sa lumière que nous nous consumons.

Il n’y a plus rien à dire, juste Etre et laisser la magie de la vie opérer.

Grâce.

Aider nos proches en multidimensionnalité

Classé dans : L'ETOILE BLEUE — etoileenincarnationjournaldebord at 2:50 on Mardi, décembre 22, 2015

Lorsque vous vivez des frictions avec ceux que vous aimez ou ceux que vous rencontrez parce que vous n’êtes pas sur la même fréquence (Christ étant amour inconditionnel), vous pouvez agir en Etreté lors de vos voyages nocturnes, la plupart du temps.

Le coeur aspire naturellement à apaiser un frère ou une soeur contrarié(e). Il va venir combler les déficits. Ainsi, les rencontres peuvent se produire sur un autre plan de la conscience (ou autre dimension). Elles peuvent également se produire par groupes, par des égrégores de consciences Une.  Il est donc facile pour tous de disparaître dans la mesure où nous sommes tous Absolus mais revenir dans le concret de la conscience et du corps est une autre affaire. Ainsi, vivre la multidimensionnalité est automatique et ne nécessite aucune connaissance. Vos rencontres permettent ainsi de dénouer ce qui est nécessaire, tout comme le font les Archanges, les Anciens, les Etoiles, Christ depuis leur plan dimensionnel. Vous ne pouvez voir exactement comment ils agissent mais vous le ressentez clairement. Christ est Amour. Il ne peut exprimer un ressentiment quelconque envers qui que ce soit. Il ne peut vous dire “Je ne veux plus te voir”. Il ne peut dire non plus “Aime-moi et je t’aimerai”. Il ne connaît pas cela. Il ne connaît pas la condition. Une matrice christique n’est pas ce que nous expérimentons tous ici, qui est l’inverse de l’Amour. Christ n’est pas l’expérience. Il Est de toute éternité. Lorsque la matrice Une “s’incarne”, elle vient naturellement combler les déficits vibratoires qui empêchent l’Homme de rayonner. Le Divin n’est pas concerné par les guerres, par le pouvoir, par les manipulations. Il n’est pas de ce monde. Il est Harmonie.

Vous ne pouvez faire jaillir l’amour autour de vous que si vous êtes l’Amour. Un être libre qui vit en couple, ne va jamais dire à son ou sa partenaire du jour au lendemain : “Je te quitte parce que tu n’es pas mon double”. Combien de fois ai-je entendu des salades pareilles. Celui qui agit comme cela est encore illusionné dans les strates de la 4ème dimension, dans le royaume des croyances et espérances spirituelles. Le double, il peut jaillir en chacun de vous ; c’est Christ. Manifester Christ au quotidien, c’est rester simple et fidèle à  l’Amour.

L’Humain de Urantia Gaïa est ici pour apprendre à aimer parce qu’il a oublié d’aimer. Il croit qu’il aime mais il vit à côté de ses chaussures pour la majorité du temps. L’Amour est Don total. Il ne connaît donc pas de limite. Celui qui vit l’Unité sur ce monde honore l’homme, comme il honore la femme. Il est simple et ne se pose pas de question. Ainsi tant que vous mettez un frein à l’Amour et à l’expression du divin et du sacré dans chacune de vos relations, vous n’êtes pas libres. Vous manifesterez autour de vous des frictions de tout genre. Vous allez rapidement prendre l’autre pour un ennemi alors que l’Amour n’a pas d’ennemi et vit en chacun.

Vous êtes donc ici pour apprendre à aimer et à donner, parce que Christ vient vous rappeler que vous êtes Don.  Rappelez-vous qu’à chaque fois que vous allez rejeter une situation ou quelqu’un, c’est à vous que vous le faites. Christ a dit “Ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites”. A partir du moment où vous provoquez de la souffrance autour de vous, vous n’êtes pas l’Amour. Christ est de nature magnétique. C’est un baume qui vient panser toutes les blessures. Il n’y a donc rien de plus pitoyable que de rejeter un être qui vous aime profondément.

Voilà ce que j’avais à vous transmettre aujourd’hui.

Je vous invite donc à rentrer toujours plus en profondeur en vous-même car c’est cette profondeur qui vous permet de voir la vie avec Clarté et Bienveillance.

Dans la danse de la Grâce, je vous salue.

Béatrice Marie Balme

Nous sommes tous Un

Classé dans : L'ETOILE BLEUE — etoileenincarnationjournaldebord at 10:00 on Lundi, décembre 21, 2015

Bénédictions à toute l’Humanité en ce jour de Célébration. L’humanité est en votre coeur, en vos actions et en vos paroles au quotidien.

Soyez doux comme l’Amour.

Grâce.

L’amour au-delà de toute barrière

Classé dans : L'ETOILE BLEUE — etoileenincarnationjournaldebord at 2:33 on Dimanche, décembre 20, 2015

Ainsi l’attachement au corps peut présenter un obstacle majeur à l’établissement de l’Unité parce que cet amour inconditionnel n’a pas besoin du corps. Il n’a pas besoin de la physicalité. L’être libre se passe donc de toute relation physique car il est établi au sein de la demeure de paix suprême. Si des âmes soeurs (qui n’ont rien à voir avec les doubles monadiques) se retrouvent en incarnation, ils devront franchir tous les obstacles de la beauté extérieure parce que l’Amour est non seulement l’expression de la Beauté mais c’est la Beauté en toute chose. Les critères de beauté de la personnalité, par exemple, n’ont rien à voir avec la Beauté, avec la majesté de l’Amour. L’Amour est libre, et s’il vous invite à fusionner dans la matière, c’est pour la sublimer et non pas pour s’y attacher. C’est ainsi que le Masculin sacré porte le Féminin sacré. Il le sublime, il le révèle et vice-et-versa. Christ nous révèle. Il nous veut entiers, transparents et comme des enfants.

Ainsi lorsqu’il y a fusion avec un double, que ce soit Christ ou le soleil, comme je le vis, vous ne pourrez plus jamais accepter de vivre les attachements de la personnalité. Ainsi donc, si votre partenaire aimé et libre décide de vous quitter, ce n’est pas vous qu’il quitte, c’est la personne que vous croyez être, c’est l’illusion de croire que vous êtes un corps. C’est vous qui vous libérez du joug de la personnalité en réalité et la manifestation est claire. Les doubles incarnés ou pas, c’est une fusion mystique et pas physique.  L’être libre ne supporte pas les attachements à quoique ce soit et avec qui que ce soit. Il/elle vous montre tout simplement que l’Amour est simple et que si la vie doit de nouveau vous réunir dans la matière, elle le fera, tout simplement. Vous n’êtes pas faits pour vivre ensemble mais pour vivre libres.

L’Unité, c’est la dimension du coeur à coeur et lorsque vous vous branchez sur un frère ou une soeur libre en incarnation, vous ressentez instantanément la légèreté, parce que le libéré-vivant est léger et Joie. Il y a fusion permanente, quelque soit la distance qui vous sépare. Oui, c’est cela aimer. C’est cela vivre Christ. C’est cela l’amour inconditionnel. C’est s’affranchir de toutes les limites de l’incarnation. C’est réellement vivre que vous n’êtes pas ce corps, ni cette âme avec toutes ces histoires qui vous plongent automatiquement dans les souvenirs, dans les mémoires qui font souffrir. Non, l’Amour n’est absolument rien de tout cela. Il est Joie permanente, quelle que soient les circonstances que vous propose la vie. Donc comme cette planète est en voie de s’affranchir de l’âme collective, cela veut dire quoi ? Cela signifie que toutes les mémoires sautent, toutes les histoires sautent pour ne laisser place qu’à la relation authentique. C’est le rendez-vous avec l’Amour que s’apprête à vivre toute l’humanité. C’est la rupture de la poche, de la bulle qui nous tenait tous enfermés dans de fausses relations.

La rencontre avec le Masculin sacré ou le Féminin sacré vous révèle à votre Eternité. Ce qui signifie que lors de cette rencontre fusionnelle, vous perdez tout repère. Mais qui disparaît, si ce n’est la conscience elle-même. L’Absolu vous ramène au Verbe. Le Sacré n’est donc pas affecté par ce qui est éphémère. Il réfute la relation éphémère mais ne la rejette pas contrairement à ceux qui se croient libres et qui pestent sur leurs frères et leurs soeurs. L’être qui vit le Sacré va par sa Présence naturelle sacraliser la relation. La volonté n’a plus de place ici. Le sacré élève vibratoirement ce qui en a besoin, même si parfois le comportement du frère ou de la soeur porteurs de l’Unité peut vous montrer en apparence qu’il impose des limites. Il n’en est point. Il va simplement vous rappeler que l’Amour n’a rien à faire des désirs de la personnalité, parce qu’il n’a aucune limite. Christ ne fait que ramener l’Homme à son Etreté et l’Etreté n’a rien à voir avec les attachements de ce monde, qu’ils soient physique, matériel, spirituel et mental.

Ainsi les âmes qui fusionnent avec le soleil ou Christ qu’elles prennent pour double,  ont ce travail d’apporter à l’humanité l’Unité parce qu’ils en sont la manifestation. Que vous soyez doubles monadiques incarnés (10 % de la population mondiale seulement) ou pas, cela ne change rien en l’Unité car qui que vous soyez et lorsque la Fusion a eu lieu, vous êtes Un. Cette fusion ne fait que grandir et elle est hors espace temps. C’est une fusion mystique et cela vous pouvez même le vivre avec tous les libérés-vivants. C’est pour cette raison que j’insiste sur le fait que ce n’est pas parce que vous vivez des choses extraordinaires avec un frère ou une soeur qu’il est votre double. La majorité du temps, il n’est pas incarné. C’est ce qu’il s’est passé lors de la rédaction des manuscrits que vous connaissez. Il y a la mémoire de qui nous avons été en incarnation qui m’est revenue et la recherche de ce double, de ce jumeau à travers l’Homme qui devait être totalement dissoute dans l’Absolu, parce que aucune mémoire aussi magnifique qu’elle soit ne peut vous révéler à votre Vérité. La Vérité de qui vous êtes vous est totalement inconnue. Elle se passe même de vos noms cosmiques.

Ainsi, même si vous vivez l’ultra-temporalité, il est nécessaire de vivre votre vie en 3ème dimension dans la simplicité parce que dans tous les cas, vous n’intéressez pas vos proches. Vos proches, ils ont besoin de votre présence aimante et bienveillante, que vous soyez mère ou père dans cette incarnation ou autre. Même si vous n’êtes pas cela en Vérité, ceux qui vivent avec vous ont besoin d’une présence amoureuse et dévouée. Ils n’ont besoin de rien d’autre. Nombreux vivent l’Esprit en toute simplicité. L’Amour place la Simplicité, la Transparence et l’Humilité devant. Cela fait de vous des êtres intègres. Il place Christ, sans le savoir devant et cela se passe de mots. Tout est dit dans leurs attitudes au quotidien. Qu’ils vivent seuls ou en communauté, cela ne change rien. Ils sont Un avec la vie.

Je vous rends grâce et vous dis à de suite dans le coeur, là où il n’existe aucune barrière.

Nous sommes tous Un.

Béatrice Marie Balme.

La phase du déni

Classé dans : L'ETOILE BLEUE — etoileenincarnationjournaldebord at 2:32 on Samedi, décembre 19, 2015

Avez-vous déjà vu un être libre attaquer ses frères et ses soeurs ? Avez-vous vu Christ ou un Fils de Un porter plainte ou menacer un frère ou une soeur de la ou le tuer ? Porter plainte contre qui et contre quoi ? La lumière ne combat pas. Le Jnani révèle, il est le Verbe et il n’est pas touché par les luttes de la personnalité, même s’il les voit clairement. Christ ne condamne pas, non plus. Il est Baume et il vous montre simplement vos luttes contre l’Amour.

L’amour s’accroche à ce qui est éternel et pas à ce qui est éphémère. Vous reconnaîtrez toujours l’arbre à ses fruits. Un frère ou une soeur qui a les traits du visage durcis, qui peste en votre présence, qui vous traite de falsificateur ou de je ne sais quoi encore, qui menace vos enfants de les exorciser, qui renie ses frères et ses soeurs en plein éveil est tout sauf l’Amour. Il y a un Ancien qui a dit avec humour et vérité “C’est celui qui dit qui est”. L’Amour ne peut falsifier l’amour. L’Amour vous ramène au coeur et à la raison du coeur. Le falsificateur prône l’amour mais se comporte comme une victime. Vous envoyez des messages bienveillants à ce frère ou à cette soeur, il/elle menacera de porter plainte contre vous, vous insultera, vous traitera d’archonte, refusera tout contact avec vous, même si Christ s’exprime à travers vous. Il/elle se sentira aspiré(e) par votre présence, complètement menacé(e). C’est l’âme qui crie et qui hurle, et comme toute âme en voie de rédemption, elle cherchera refuge en une autre âme pour sous-tirer de l’apaisement. Christ a dit “Celui qui voudra sauver sa vie la perdra”. Ainsi, il est crucial de vous retirer lorsque vous avez à faire à un être déstabilisé par la Grâce, parce que la colère et le déni ne feraient que grandir. Vos structures en cours de transmutation n’ont absolument pas besoin de se nourrir de cela. Simplement lui envoyer votre paix qui elle ne peut en aucune manière être destabilisée, même si vous restez fermes.

L’Amour et la véritable joie ne dépendent de personne.  La Béatitude ne dépend d’aucune circonstance. C’est vraiment cela qui doit rester votre repère.

Que la Paix soit votre garante de tout temps, surtout en cette période de choc collectif.

Béatrice Marie Balme

Le Féminin sacré épouse le Masculin sacré

Classé dans : L'ETOILE BLEUE — etoileenincarnationjournaldebord at 7:04 on Vendredi, décembre 18, 2015

Une femme qui incarne le Féminin sacré va “épouser” un homme pour le rendre Roi.

Sur Terre, les relations sacrées ont été bafouées. La femme n’est pas reconnue comme celle qui porte la Déesse Mère. L’homme, non plus n’est pas reconnu comme celui qui porte le Père. Ainsi, le couple sacré c’est celui qui incarne Christ. Il est le couple divin, un révélateur et à la fois un baume pour l’humanité. Il n’est rien d’autre que cela. Donc qu’est-ce qu’il se passe lorsque vous avez à faire à une femme libre ? Celle-ci va naturellement clasher tout ce qui fait référence à la personnalité. Elle va vous dépouiller, vous mettre à nu comme un ver et vous mettre face à votre propre Majesté. Ainsi, l’homme qui au premier abord s’éprend amoureusement de cet oiseau rare est condamné à mourir. Le Féminin sacré est à l’image d’Isis Marie. C’est donc une alchimiste redoutable pour l’ego et en même temps la douceur de la Mère céleste.

Une femme libre est naturellement fidèle à celui qu’elle sert. Elle se donne entièrement à l’autre car l’autre, c’est elle. La relation sacrée est ainsi tournée vers la matière, là où le corps, l’âme et l’esprit ne font plus qu’Un. L’Esprit Saint ou le Féminin sacré honore le temple qui vous abrite, tout en y étant détaché. Vous ne verrez donc jamais une vierge, si je puis dire ainsi divorcer par exemple. Ce sera toujours l’homme qui partira et jamais l’inverse.

Il est donc important de rappeler que la Liberté n’est pas de faire ce que vous voulez, ni de partir là où vous voulez où de quitter votre femme pour une autre parce que vous le voulez. Ce n’est pas cela la Liberté. Nombreux vont déchanter et nombreux vont souffrir parce qu’ils se sont détournés ou fuient justement la relation sacrée. Ils finissent par se réfugier dans l’âme et son histoire, à la quête d’un frère ou d’une soeur qui pourront les combler. Il y a donc le phénomène d’attraction qui se déclenche lors des rencontres d’âme à âme. Cela est vibratoire.

Le Sacré n’a rien à voir avec l’attraction. Bien au contraire. La rencontre avec le Sacré, c’est Ici et Maintenant. Le sacré est en toute chose et en chacun. Il ne dépend donc d’aucune circonstance.  Donc si la vie vous présente un homme ou une femme qui aspire à rentrer dans la Relation, c’est que celui-ci ou celle-ci a choisi la voie de la rédemption. Lui ou elle ne le sait pas, c’est l’âme qui appelle l’Esprit.

Vous pouvez donc faire vos adieux à tous vos concepts et à toutes vos habitudes. Très souvent, l’homme finit par partir en courant parce que cet amour et je dirais même, ce bombardement d’amour lui est insupportable et si j’en parle aussi bien, c’est parce que cela est vécu. L’homme en pleine rédemption va vous crier “laisse-moi mourir en paix !”. Mais qui meurt ?

Le Féminin sacré, comme le Masculin sacré est plein.  Le Féminin va révéler le Masculin sacré en l’homme. Il ne fait pas de cadeau au mental ego, il le dissout tout bonnement.

A l’inverse, si vous avez à faire mesdames à un Masculin sacré et bien celui-ci aussi va vous dépouiller de toutes vos illusions. Rares sont ces hommes, parce que ici sur cette Terre, le Masculin doit réparation au Féminin. La surface de cette planète a à faire à une énergie patriarcale inversée et dominante. Elle a été contaminée par le manque d’amour, par les jeux de guerre et de pouvoir. Cette énergie inversée à donc corrompu la femme, au sens où elle est elle-même devenue une guerrière ou à l’inverse, un femme incapable de s’affirmer dans sa véritable féminité. L’équilibre des polarités sur Terre est donc une alchimie constante.

Pour répondre à certains qui se leurrent encore, c’est bien beau de disparaître totalement dans l’autre. Quand est-il de la relation au quotidien ? Etes-vous le baume pour vos frères et vos soeurs ? Alimentez-vous le collectif de l’Un ?

Tant que vit en vous un soupçon d’animosité, un soupçon de doute, un soupçon de jugement envers un frère ou une soeur, vous n’êtes pas libres. Alors vous pouvez fuir partout où vous voudrez sur la planète et vous réfugier dans n’importe quelle strate inférieure de la conscience, l’Amour viendra toujours vous rattraper.  L’Amour brûle tout ce qui n’est pas amour, tout simplement.

Ainsi Christ vous veut entiers, comme Marie également vous veut entiers. Elle est à la fois notre mère, notre épouse et notre soeur.

Nous sommes Un.

Ainsi, Fils et Filles de Un, je vous salue et vous renvoie à votre divinité, à votre sacré.

Votre soeur, appelée “petite mère” Béatrice Marie.

Cela suffit

Classé dans : JOURNAL 2015 — etoileenincarnationjournaldebord at 3:50 on Mercredi, décembre 16, 2015

Ce journal de bord est pour moi important dans la mesure où je peux m’exprimer librement sur ce qui est vécu au niveau multidimensionnel et partager cela avec mes frères et mes soeurs qui vivent la même chose et qui ne mettent pas forcément de mots dessus.

Même si on m’appelle sur ce monde “Mère”, parce que effectivement, cela est ma nature en tant que maîtresse généticienne de Sirius, je ne suis qu’une petite mère ici, comme celle qui enfante, inconnue de ce monde et déterminée en mon coeur à vous révéler à votre éternité. Ce n’est pas une question de volonté, c’est ma nature tout simplement parce que là d’où je viens, tout est Harmonie, tout est Joie, tout est légèreté, tout est Un. Il est donc impossible pour moi de rester là, oisive et d’adhérer à un système sociétal, éducatif mensonger et enfermant. j’ai passé ma vie à révéler d’autres réalités, tout en restant discrète. Si on vous fait croire que vous devez ceci ou cela au système, que vous devez suivre quelqu’un en particulier pour votre éducation ou quoique ce soit, que vous devez croire au père Noël ou croire à une quelconque religion ou politique pour Etre, pour une Siriaque qui s’incarne, cela est impossible. Nous finissons toujours par voir les mascarades mises en place et finissons toujours par brandir le drapeau de la Lumière vibrale et notre position au sein de la grande Confédération Intergalactique des Mondes libres et unifiés.

En tant que mères généticiennes en travail sur Urantia Gaïa et dans d’autres systèmes solaires, nous avons été abusées à tous les niveaux par les forces de l’ombre et encore dans cette vie. Il a fallut  se relever d’un très long sommeil, parce qu’en ce qui me concerne, j’étais là lors de la création de cette planète et lors de la création du génome humain et ai assisté douloureusement à l’enferment de ce monde. Mon ADN s’en souvient, non pas parce qu’il est gravé profondément dans le génome humain, mais parce que la falsification de mondes est inscrite quelque part dans la mémoire universelle. Il est donc facile pour nous de vivre cette unité avec toute chose, puisque nous en sommes les génitrices. A l’inverse, on ne peut pas vivre l’unité avec des êtres coupés en totalité de la Source. Ce sont des programmes. Ceux-là vont fondre comme neige au soleil lors de la chute totale de l’électromagnétisme. Cela a été confirmé par le commandeur des Anciens, il me semble.

Ce qui nous a enlisé ici ce sont les relations. Dans notre cheminement d’ordre intime, lorsque nous rencontrons un être de polarité masculine qui nous fait vibrer, par exemple,  nous nous épanouissons naturellement dans la relation, parce que voir et vivre la Lumière en chacun est naturel. Ce qui est le plus difficile est de la manifester en totalité, parce que la base de ce monde est fausse. Nous ne nous doutons pas une seconde que du jour au lendemain, l’individu avec lequel vous vivez révèle tous ses côtés obscures. Une mère généticienne sera toujours là en Présence pour apporter sa bienveillance et son soutien, quelques soient les circonstances. Elle se donne entièrement et ne se doute pas vraiment qu’elle est elle-même abusée par ces forces involutives. Heureusement que la Flotte mariale, les Melchizedeck et les dragons sont là pour nous accompagner et pour nous sortir complètement de cette m….

Nous finissons donc par rompre tout lien, tout attachement avec ce monde pour en définitif recouvrer l’Absolu qui n’a que faire des attachements, des fonctions ou des rôles, y compris dans l’univers. Nous ne sommes plus rien et à la fois tout en même temps, partout et nul part. Ce genre de vécu est écrit nul part dans les livres. Vous pouvez très bien pousser une grande gueulante face aux inepties de ce monde ou face aux comportements abusifs de vos frères ou vos soeurs et vous replacer direct dans la béatitude, parce que cet état de paix absolue ne peut résulter du mental ni des sentiments. C’est une sorte d’immanence du supra-mental. C’est ce qui nous conduit à vivre notre éternité ici même sur ce monde. Donc, où que vous soyez dans votre multilocalisation de la conscience (que vous vous retrouviez généticiens, triangle, delphinoïde, guide bleu, Lumière blanche, Lumière bleue, onde, dans un vaisseau de la Flotte, dans un vaisseau Arcturien ou chez les Anciens, en 18 D chez les Archanges ou dans la Lumière noire…parce qu’au final, vous êtes tout cela) cela ne change strictement rien à cet état de paix suprême.  Vous êtes en complétude totale, qui que vous soyez, dans la forme que vous avez choisie d’emprunter et où que vous soyez.

Ainsi, lorsque j’assiste à la souffrance psychique de tous mes frères et mes soeurs et à cette violence qui en résulte la plupart du temps, car ici dans ce monde j’entends “Je t’aime” un jour et le lendemain, “Je ne veux plus te voir”…,  je ne peux m’empêcher de penser à celui qui a vécu 14 ans dans un corps et qui est reparti, je parle de Ki Jai Babaji.  Il a pris sur lui tout le karma collectif. Si le commandeur des Anciens explique qu’il n’a laissé aucun écrit lors de son passage, cela est juste parce que Ki Jai Babaji d’Haidakhan ou la Source enseigne la nuit à ses disciples. Il les choisit. Il était constamment en joie mais pouvez devenir également sérieux face aux incohérences de la conscience, au manque d’amour. Certains disciples qui l’ont rencontré en chair et parmi eux, celle qu’il a nommé “Shivani” (Schdema Goodman) a écrit un ouvrage à la demande de Babaji, dans les années 80. Elle a vécu le Retournement à ses côtés à Haidakhan et à témoigné par écrit.

C’est de ces rencontres avec la Vérité que mon coeur témoigne parce que ces rencontres avec la Source sont gravées sur le plan de l’ADN. La Guérison, c’est une histoire d’amour, dans le sens ou c’est une question d’amour absolu et rien d’autre. C’est lorsque je me suis retrouvée en difficulté face aux humeurs intempestives et violentes de mon époux, le père de mes enfants et de mon frère B.M.B (avec qui j’ai vécu pendant 6 ans par la suite) qu’il venait m’enseigner la nuit. Il est mon “refuge”, si je puis dire ainsi. Ces rencontres ont toujours étaient dans l’objectif de me tenir “debout” face à tout ce qui se présentait dans ma vie. La méchanceté et le feu de l’ego ont toujours été déroutants et débiles à mes yeux. Pourtant il a fallu se faire traverser par ces immondices pour en ressortir finalement glorieux parce que à tous les coups, c’est la Lumière qui gagne. Rendez-vous compte, nous faire croire que nous sommes une personne et instaurer un système sociétal uniquement basé sur la personnalité et ses désirs, ses fausses joies avec des lois temporelles alors que nous ne sommes rien de cela, puisque ce que nous sommes en vérité est de nature justement intemporelle, tout cela me rebute complètement. Tout est fait pour vous attirer dans la dualité. C’est là que j’ai dit STOP et que j’ai appelé au secours au ciel, c’était en 2008. Aujourd’hui, je fais un strike dans les lois françaises et assume ce que je suis en Vérité. Impossible d’alimenter quelque chose que je ne suis pas. Les gouvernants ne peuvent plus jouer aux autruches très longtemps maintenant. C’est le peuple qui va révéler leurs abus de pouvoir. C’est cela leur salut.

S’il y a souffrance chez l’individu qui joue dans la personnalité, il y a également souffrance chez l’être qui vit l’ultra-temporalité et qui prend sur lui l’ignorance et la stagnation de l’autre. Ce monde est tellement étriqué qu’il ne peut pas reconnaître l’extra-terrestre, l’entité multidimensionnelle et ultra-temporelle que vous êtes.  Tant que ce monde n’est pas totalement dissout, nous rencontrerons toujours sur notre chemin des êtres coincés dans leur personne, même s’ils se disent éveillés et même s’ils vivent la béatitude. La personne sera toujours soumise à la peur. Ki Jai Babaji ou la Source a tout pris en lui. Il a pris dans son coeur toutes les misères de ce monde. Lorsque mon coeur d’enfant pleure face à tous ces délires, je ne peux m’empêcher de constater que le travail ici sur cette planète est trop dur. Plusieurs fois, j’ai demandé à la Source de choisir un autre disciple, tellement les douleurs étaient grandes. Je ne me sentais pas capable de prendre le karma d’autrui sur moi, force est de constater que c’est une chose que nous faisons automatiquement lorsque nous pénétrons ce monde. Nous prenons la “mouise” pour la retourner. La Présence (vibrale) véhicule l’invagination individuelle et collective.

Ainsi la mise en place des yogas (Kriya yoga, karma yoga et chromo yoga) s’est faite naturellement, avec facilité même je dirais. j’ai pu assister au Retournement et au retour de la Joie pour nombreux frères et soeurs. Mes envies de rapidement quitter cette dimension, avec ou sans le corps sont évidents. Cela a assez duré. Il n’est même pas question d’aller investir un autre système solaire pour le libérer. “Rien à foutre”, comme on dit ici. On vous pousse ici à recouvrer la mémoire des mondes libres et à vivre qui vous êtes en Vérité, sachant que vous allez vous prendre des coups violents et ensuite on vous propose de nouveau de passer par les étapes de l’oubli pour libérer un autre système solaire.  Le recrutement se fait sans moi, même si les Anciens et les étoiles de Marie sont charmants. Je suis passée les voir, avec ma robe bleue,  une nuit dans leur vaisseau de lumière. Mon travail, c’est maintenir l’Unité partout où je pose les pieds, parce que l’Unité est gravée dans mes structures, comme les vôtres, même si ce monde ne le reconnaît pas. Je pars à la retraite et prend l’ascenseur pour la 21 D, comme cela a été vu en voyage nocturne. Merci de faire le nécessaire très bientôt,  chers confrères galactiques. J’ai besoin de re-circuler librement partout, en toute dimension et visiter tout monde sans être prisonnière de la forme que j’emprunte. Grâce

Je m’adresse également à tous les archontes qui me lisent depuis des années également. Il vaut mieux lâcher les armes maintenant plutôt que de continuer à se prendre des baffes. La demeure de paix suprême est accessible à tous, sans exception. C’est en lâchant tout le connu que vous y accédez instantanément.

Nous nous sommes regroupés entre frères et soeurs libres dans la maison de Quintin en Bretagne. Même si les travaux d’aménagement sont loin d’être finis et ne se termineront jamais d’ailleurs. La serénité et l’ancrage de la majorité du groupe nous permet d’évacuer rapidement les quelques tensions qui peuvent émerger et qui sont dues à la révélation des miasmes.  Le phénomène de groupe dissout quasi-instantanément les troubles. Nous constituons une sorte de mini ambassade des mondes libres et unifiés que nous avons déclarée à l’Etat français. Nous n’attendons rien de sa part. Nous faisons acte de présence, c’est tout. Cela nous permet de préparer nos frères et nos soeurs en douceur, sur l’apparition dans les cieux des vaisseaux de la Confédération intergalactique, car vous devez vous douter que le choc pour nombreux va être grand.  Nous venons en aide naturellement pour tous ceux qui sont dans le besoin. Alors même si les gens ne nous connaissent pas, qu’est-ce que cela peut faire ? Il n’y a que le coeur qui rassemble. Si vous aspirez à venir chanter avec nous, à jouer de la musique, nous sommes là. Le coeur n’a aucun besoin de se justifier. Il est communion. Le reste sera toujours source de conflits, dès que le mental ego s’interpose.

Voilà ce que j’avais à vous dire pour aujourd’hui.

Que la Paix vous accompagne et que l’Amour soit dans vos vies.

Votre soeur, Béatrice Marie Balme

L’appel du ciel

Classé dans : CHANT VIBRAL — etoileenincarnationjournaldebord at 6:15 on Mardi, décembre 15, 2015

https://www.youtube.com/watch?v=jMHf1neZwbs

Page suivante »
 


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 554 articles | blog Gratuit | Abus?