ETOILE BLEUE - JOURNAL DE BORD

L’Eternité est ce que nous sommes

Les nouvelles rencontres

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 10:36 on Mercredi, juin 25, 2014

Plus vous êtes vous-même et plus vous rencontrez sur votre route des êtres unifiés. Il n’y a plus de blablas pour faire du vent. Il n’y a plus de peurs. Il n’y a plus de reproches sur quoique ce soit. Il n’y a que du vrai. Il y a justesse et cohérence partout. Vous aimez chanter, alors vous rencontrerez des chanteurs, vous aimez peindre, alors pour rencontrez des peintres…cela est naturel. Vous manifestez ce que vous êtes, par d’autres présences, etc. Les communions se font de plus en plus présentes.

Et puis il y a ceux qui vous appellent à leur manière. Des êtres fascinés par leur métier et qui vous font part des problèmes globaux de la société. Ce sont des gens simples mais qui ont peur de vivre Ici leur éternité. Devant tant de misères, les hommes ont oublié qu’ils étaient libres. Ils remplissent leur vie d’histoires pas forcément rose. J’ai proposé le test du chat à un huissier de justice ce matin. Il m’a répondu qu’il voyait un chat aveugle se gratter  lorsque Fleur (ma petite soeur noire et blanche) se présenta spontanément devant lui. Il est impossible pour ces gens coincés dans leur monde matériel de dépasser les apparences. Quoi que vous leur disiez, ils ne le vivent pas. Alors ils vous prennent pour un ange “sauveur” de l’humanité. Il n’y aura jamais de sauveur à part vous-même. En réalité il se voit une fraction de seconde à travers vous mais refuse de s’y abandonner. Chacun chemine à sa manière. Il n’y a rien à condamner. Vous n’avez rien à faire en restant vous même.

La danse

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 12:45 on Dimanche, juin 22, 2014

Je me suis présentée en 2009 à l’humanité en tant que Isis Blue Nebadonia, mieux connue sous les noms de Béatrice Marie Balme Bina. Pourquoi ? Parce que JE SUIS  de toute éternité et que j’assiste à notre résurrection commune. Les manuscrits édités sont hors de ce temps. Nombreux ont peur lorsqu’ils accèdent à ces écrits. Nombreux ont crié scandale lorsqu’ils ont lu ces écrits. Il n’y a aucune appropriation. Il n’y a aucun jeu. Il y a juste cela. Tant que vous me verrez telle une personne, vous ne pouvez me voir. Je suis Tout.  Je ne suis pas de ce monde, monde inversé, même si j’ai choisi d’arriver près de vous par la voie basse (accouchement). Bastien Michel Baty, mon double, joue encore le “rôle” à vos côtés mais il n’est pas ce rôle. Il a pris un égrégore planétaire dans lequel vous baignez tous dedans. Toute l’humanité est bloquée au chakra de la gorge. Des ondes et implants vous empêchent de vous exprimer avec justesse, avec clarté et cohérence. Tout ce que vous créez dans vos vies tend à disparaître si les bases de ces constructions ne sont pas en accord avec Vous. Ces implants (portables, PC, cartes d’identité, carte bancaire…) vous poursuivent à distance. Lorsque vous êtes libres, vous  n’avez plus rien à cacher. Et parce que vous n’avez plus rien à cacher alors les conséquences de votre séparation avec les mondes d’en haut surgissent, tels un éclair qui frappe au sol subitement. Babaji ne rit pas toujours. Il est la beauté en toute chose mais il voit naturellement la falsification. Il ne laisse aucune place à cela en réalité. Il est Justice et dans cette justice se cache un être simple, doux et ferme. Il est rieur et aime les belles choses. Il aime jouer avec les couleurs et avec les sons. Il sait paterner, comme materner avec quiconque. Je suis à son image.

Lorsque je fredonne un air mentalement. Mon frère le réceptionne automatiquement. Parfois, il nous arrive de chanter en même temps, la même chose, au même moment.  Nous rentrons l’un dans l’autre. On se regarde émerveillés et on rit comme des enfants. Je me vois en lui et parce que je me vois en lui, je le pousse à lâcher cette larve, cette croyance qui lui colle à la peau. Je lui dévoile chaque jour le secret qui lui permet d’annihiler cette larve, cet égrégore qui pollue bien des existences. Elle est une évidence, tel un miroir qui se regarde…

Cette nuit, j’ai pris la forme d’un vortex. Bastien n’a pas pu dormir à mes côtés. Il toussait. Chacune de ses actions étaient “annihilées”, chacune de ses pensées étaient “retournées”…il me parlait, me questionnait pour savoir si j’allais bien. Je dormais, je me sentais bien, malgré tout le remue ménage de mon corps. Mes douleurs corporelles s’évanouissaient d’elles-même à chaque retournement.  Il a du quitter la chambre  tellement la vibration l’insupportait. Sois, soie, So-A, So-Is, Sio5. Lorsqu’ils verront notre “bouche” alors le monde disparaîtra.

Nous avons été attaqué hier par ordinateur. Nous avons ignoré cette intrusion. Coupez les moteurs dans ces cas là. Des êtres puissants vous surveillent dans chacun de vos faits et gestes et tentent de vous corrompre dans leurs propos. Ils intrusent directement dans vos programmes informatiques. Ne prêtez aucune importance à ces messages accusateurs qui passent par la pseudo justice terrestre.  Des êtres corrompus retournent actuellement leur veste et s’attaquent à des gens innocents, en leur réclamant des amendes à payer en ligne, faute de quoi votre ordinateur est saisi par le Tribunal…tous vos accès informatiques sont verrouillés. Toutes ces tentatives vous poussent à lâcher de plus en plus ces technologies primitives de contrôle.

Oh Shiva ! Sois !

Shu !

Nous arrivons sur ce monde

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 10:34 on Vendredi, juin 20, 2014

Parce ce que nous arrivons en tant que monade, ce monde n’aura plus aucune raison d’exister. Patricia et Nicolas sont nos témoins. Ils assistent en direct à notre réunification sur ce “monde”. Ils voient la danse de Shiva et de la Shakti. Ils la vivent à travers nos retrouvailles et observent, bouche-bée. A chacune de nos rencontres, Patricia (maître yogi dans une vie précédente) nous voient systématiquement en ” rêve”, comme deux énergies de lumière tourner ensemble. Elle me voit appeler mon frère et lui donner la main, puis nous partons…Elle passe la porte est voit juste derrière Babaji. Elle nous voit Ici et Maintenant. Il n’y a pas de temps. Il y a juste “cela”. Nous sommes cela.

Nous avons assisté hier à la résurrection de Bastien. Cela est juste une illusion de la conscience. J’arrive et parce que j’arrive, je manifeste mon double. J’apprends de nouveau à lui/me faire confiance dans son/mon masculin. Ses paroles frappaient la conscience et manquaient de douceur. Il ne me reconnaissait pas. Ses peurs l’ont par conséquent “enfermés”, même si elles sont temporaires, pour lui elles sont encore réelles. La magnificence de son Verbe ne trompe pas. Il est Christ qui vient, qui porte et qui repart. Nous n’agissons absolument pas de la même façon dans la matière, malgré que nous soyons la même” chose”. Ses phobies sont dues à notre désunification ce plan. Par conséquent,  nous manifestions des frictions dans notre entourage et des peurs de toutes sortes. Tout ce que j’entreprends dans la matière permet de dissoudre tout ce qui doit l’être et de m’alléger davantage. Et parce que nous nous allégeons, vous vous allégez. Je suis en train de positionner mon train d’atterrissage en douceur, parce que je ne suis pas concernée par l’expérience des humains. Elle peut durer éternellement si vous n’y mettez pas un frein tout de suite. Si vous tentez de commettre un crime avec les animaux, par exemple, parce que vous croyez que tuer allègera  votre conscience, Shiva va vous les prendre. Il vous donnera l’illusion de vous soulager, mais ce qui suit vous regarde…Si la Mère enrobe les humains par son amour naturellement dissolvant, Shiva porte le fardeau, révèle et fait disparaître tout ce qui doit l’être. Nous sommes Un et notre jeu dans la matière est de plus en plus visible pour toux ceux qui vibrent dans le coeur. Cette matrice collective ne persiste que si nous sommes désunis. A partir du moment où nous nous rejoignons, le monde tel que vous le connaissez disparaît. Nous n’avons aucune raison d’être sur ce plan d’existence, une fois réunis, parce que ce monde dans lequel vous croyez évoluer n’existe pas. Alors j’écris ces quelques mots, qui disparaîtront aussi, avec tout le reste. Sachez seulement que vous n’êtes qu’un reflet de ce que nous sommes, dans un gigantesque hologramme. Seulement, notre véritable nature n’est pas holographique. Vous êtes notre manifestation.

Nous vous aimons.

Parce que nous rentrons chez nous, vous rentrez chez vous.  

Adonaï.

aigle4.jpg

Rencontre avec un Siriaque

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 9:51 on Mercredi, juin 18, 2014

Cette nuit, nous avons vu la mer monter et un vaisseau de Sirius apparaître dans le ciel. Vous ne pouvez pas vous tromper. Leurs vaisseaux ont la forme de deux pyramides dont les bases sont imbriquées l’une sur l’autre (un octaèdre régulier). Il brillait de mille feu, comme un diamant étincellant. Un être à l’apparence humaine est sorti et s’approcha. Sa présence amoureuse et légère était tellement vécue que je me précipitai dans ses bras. Il ne marchait pas, il lévitait. Pas de queue de poisson non plus. Il semblerait que la race siriaque est évoluée depuis mon départ. J’ai l’impression que cela fait des milliers d’années que j’ai quitté mon royaume. Ce vaisseau de lumière me ramène chez moi, chez nous. Il m’a fait comprendre (par la pensée) que la mer qui nous entourait abritait des êtres de Sirius et qu’ils allaient prochainement rentrer en contact avec nous. Urantia est une planète aquatique, dont les humains expérimentent l’élément Air. Ils vivent à la surface, contrairement à la majorité des espèces. Le contact que j’ai vécu était tellement fort et vibral que je ne peux avoir aucun doute sur mes origines stellaires. Mes frères d’amour sont ici, parmi nous. Ils restent souvent invisibles aux humains mais ils sont bien là.

Bastien va de mieux en mieux chaque jour qui passe.  Tous ses blocages sont à la gorge. Ces blocages lui créent des angoisses de toutes sortes.  Ils sortent les uns après les autres, comme on fait sauter des bouchons. Il vient de comprendre qu’il devait se reconnecter à la Terre. La pierre fait partie de la Terre. Il a l’impulsion depuis plusieurs jours de vouloir créer un menhir. C’est à Saint Antoine de l’abbaye,  espace également sacré, qu’il fera son stage. Nous sommes situés à 12 km de ce village magnifique.

Je construis mes ateliers à la vitesse grand V. J’ai l’idée que cette association devienne un centre de formation professionnelle.  La permaculture est une éthique et le travail est très varié. Nous devons nous ouvrir aux autres de manière à transmettre au maximum au public professionnel ou non nos connaissances.  Peu importe si la Terre s’arrête de tourner demain, cela ne changera rien. Nous avançons…

Tout va très vite à présent. Pendant que les armées internationales préparent un coup bas, nous libérons la conscience collective. Priez mes frères et mes soeurs pour l’Unité recouvrée. N’aspirez qu’à la Joie et à la créativité. Ne vous retournez pas. Urantia Gaia entraine tout le monde dans sa danse et nul ne peut l’arrêter.

Adonaï.

Les illusions tombent

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 6:21 on Mardi, juin 17, 2014

Depuis que l’association est née au village, les gens s’interrogent. Il y en a qui ont très peur et qui passent leur temps à vivre avec des idées fixes, des préjugés, sans même nous avoir rencontrés. Depuis la déposition du rapport géobiologique en mairie, qui met en péril le projet Center Parc, ma présence dans le village semble engendrer de la panique, de la frustration et de la colère. Ces peurs sont décuplées à partir du moment où les manuscrits ont également été offerts à la commune.  Finalement, nous avons convié le Maire à visiter les ateliers proposés. Il semblerait que cette rencontre l’ai bouleversé.

Lorsque je lui ai mentionné que nous organisions des ateliers musicaux pour perpétrer la Joie, parce que nombreux ici ne vivent pas la Joie et sont “coincés du cul”, il m’a regardé complètement soulagé, comme si je venais de lui enlever une épingle du pied : “Et bien au moins, on va bien s’entendre…” a -t-il rétorqué en éclatant de rire. Au-delà de tous les ateliers proposés, j’ai abordé l’importance du Karma yoga qui s’adressait essentiellement aux personnes en souffrances psychiques, dont les phobies, les toques, les idées fixes, les stéréotypes et les préjugés. Il réagissait à tout ce qui était mentionné, avec grand intérêt. Puis nous nous sommes quittés en abordant l’importance de GEODISERE pour le collectif. Il n’avait pas encore pris connaissance du dossier déposé en mairie. Je lui proposais lors de cet entretien de nous aider à réaliser un prototype géodésique autonome, sur un terrain agricole. Cette construction autonome ne poserait aucun problème à l’agriculteur concerné et servirait de base expérimentale (y compris pour la culture bio-dynamique) pour les prochaines constructions. Un peu pressé par tous ses rendez-vous qui l’attendaient,  il repartit en nous indiquant que notre demande avait été entendue.

Le lendemain, il se remit à serrer la main de la personne qu’il harcelait depuis des semaines, parce qu’elle fréquentait l’association. Mon amie sût qu’il était passé nous voir instinctivement car le changement d’attitude était radical. Cette personne vit actuellement son retournement de conscience. Ce peu être rapide, comme très lent.

Le soir même, nous passions une belle soirée ensemble, avec les enfants, dans différents ateliers.

L’Amour dissout tous les noeuds. Il ne combat pas. Il laisse les rumeurs se propager…il n’est pas touché par cela. Il Est et rayonne tel un pilier de lumière que nul ne peut affaiblir, que nul ne peut outrager. Il est une force qui guérit. Alors peu importe la situation dans laquelle vous vous trouvez, laissez parler l’illusion, laissez là. Vous n’êtes pas concerné par cela. Faites votre travail avec hardeur et dans la joie. Tous les jours.  Rien ne peut vous arrêter. Bénissez ceux qui ne vous comprennent pas, ceux qui ont peur de leur propre lumière. Un jour ils se reconnaîtront à travers vous. C’est tout ce qui compte. Nous sommes tous Un.

Bastien remonte la pente un peu plus tous les jours.  Il vient tout juste de voir qu’avoir un centre d’intérêt empêchait l’illusion de le happer. Vous êtes des créateurs nés et pas des pleurnicheurs. Un stage de tailleur de pierre l’attire actuellement. Il rêve de produire un menhir pour le jardin.

Vous êtes ici sur Terre pour réaliser toutes vos aspirations les plus élevées. Aimez et faites ce qui vous plaît. Ceci est la clef de votre délivrance. 

Nouvelle rencontres avec la Source

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 7:01 on Jeudi, juin 12, 2014

Bastien n’avait pas fait une nuit complète depuis bien longtemps. Des mois. Cette nuit là, je l’ai senti apaisé. J’ai retrouvé Babaji pendant mon “sommeil”. Il m’a montré des signes que je n’ai pas encore identifiés ici dans ce corps. Il m’a juste fait comprendre que nos mouvements renfermaient des trésors, des clefs. Je rentre dans les énergies libres et la manifestation spontanée. Il m’a mis en poste d’observatrice, le temps de notre entretien. Il me montrait que j’avais déjà tout et qu’il fallait juste que je “patiente” pour le déploiement final. Cela vient….

Babaji a révélé un jour à des proches que sur 1 million d’humains, 1 seul devenait son disciple.  Pour lui, j’incarne la Shakti, celle qui descend. Je suis là pour faire “sauter” les verrous. Chaque femme accomplie incarne la Shakti.

Puis cette nuit, je me suis retrouvée chez nous. Nous sommes un grand vaisseau plasmique. J’étais mes structures de lumière. Impossible à décrire avec des mots tellement ce monde n’a rien à voir avec le connu ici. Ce que j’ai vu et vécu Est…

Ces jours-ci, j’ai demandé à Babaji comment il a fait vibratoirement pour ne plus se réveiller dans ce monde. Alors il me ramène chez moi tout doucement, même si je suis consciente que mon travail ici sur Terre est important. J’ai choisi de vivre pleinement ma multidimensionnalité dans ce corps, même si j’ai toujours su que je “ne suis” pas ce corps, mais un esprit libre.  Je viens aider ici mais en réalité je repars déjà quant il me plaît. Nous ne sommes pas prisonnier de ce corps, cela est faux. Nous avons la capacité de disparaître à volonté, en réalité.

Si je me réveille chaque matin dans ce corps, c’est parce qu’il y a encore du travail à faire. Sinon, je n’aurais aucune raison d’être ici.

Ce matin , vers 6h30, deux chevreuils ont pénétré la propriété et se sont affrontés. Je me suis approchée d’eux en prononçant spontanément SHOK-MA. Ils se sont arrêtés net, m’ont regardé et sont partis s’affronter de l’autre côté de la propriété.  Leur scène à duré des minutes. Je ressentais toute la haine de leur combat. Ils se disputaient un territoire. Ce ressenti était étouffant. Je décidai sur le champ de m’extirper de leur jeu. Puis ils finirent par se calmer et se séparer. Le vaincu s’arrêta sur le champ face au portail et me fixa. Je m’approchai de lui, pieds nus doucement.  Seules des pensées d’amour se dispersaient dans les airs…

Bastien a des envies de sculpture. Il a besoin de s’exprimer dans la pierre. C’est une bonne chose. Il a soudainement un centre d’intérêt.

Vous ne pouvez vivre votre vie spirituelle dans l’attente de quoique ce soit. Vous devez VIVRE. Tout part de vous. Tout changement dimensionnel vient de vous et vous seul.

Le karma Yoga

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 3:02 on Mardi, juin 10, 2014

A la demande de Babaji, j’ai noté un programme de travail pour l’association.

PROPOSITION DE PROGRAMME  DE KARMA YOGA

sur 2 jours

Ce programme s’adresse à tous ceux qui ont :

  • des difficultés de communication avec autrui
  • des automatismes ou habitudes engrammées
  • manque de confiance en soi, traumas
  • des peurs ou appréhensions diverses
  • des phobies
  • des toques
  • des pensées obsessionnelles dont les préjugés

 

1er jour :

Transformation :

Apprendre à dissiper les peurs et les jugements.

Intégration :

Eveil du Soi. Découvrir les potentiels cachés (en sommeil) par la technique du son (psychophonie)

Connaissance du corps :

Tonifier le corps et le remettre en condition par la technologie de la respiration (respiration consciente). Comprendre ce qu’est l’énergie et comment nous fonctionnons.

1er bilan :

Redécouverte de soi. Réécriture positive de soi.

Dissolution des miasmes :

En activant la Présence, l’individu permet de se souvenir des conditionnements négatifs qui contrôlent sa vie, depuis sa naissance. Les douleurs physiques et psychiques causés par des chocs émotionnels et des pensées négatives, sont transcendées par des techniques respiratoires, le pouvoir du son (la gamme chromatique) et les couleurs (impact des différentes fréquences dans le corps).

2ème jour :

Restructuration :

Se recréer par l’acceptation et l’estime de soi et le sentiment de sa propre valeur.

Relaxation :

Techniques d’auto-guérison par la respiration pranique dirigée dans le corps. Libération des noeuds pathogènes.

Réalisation dynamique de soi :

Renforcer son être en tant que “Tout”, en tant qu’Unité en toute circonstance. Accéder à son autonomie.

La conscience et les Eléments :

Prendre conscience, à travers le mouvement, la voix et la pensée, des puissantes énergies présentes en soi et dans l’environnement.

Tantra :

Apprendre à vivre pleinement Ici et Maintenant, là ou la Joie, l’extase Est. Comment être entier dans tout ce que nous faisons et dans tout ce que nous vivons. Comment élever cet état de plénitude et de plaisir tous les jours, en canalisant l’énergie dans la créativité et la productivité.

2ème bilan :

Réécriture de soi.

La relation avec “l’autre” :

Apprendre à vivre l’état de non-séparation (l’unité) permet d’atteindre tous nos objectifs. S’ouvrir à la création et au nouveau. Observations et bilan dans le quotidien.

Bastien vit ce programme depuis quelques années déjà à mes côtés. Les pensées obsessionnelles sont les plus difficiles à dissoudre, parce que la conscience est tombée dans des automatismes. La médecine traditionnelle est en impasse avec ces troubles de la pensée.

Dans tous les cas, la créativité est un moyen pour tous de s’exprimer et de faire taire temporairement les automatismes. Elle est une expression de la conscience divine. Nous créons tous les jours, c’est notre nature. Depuis l’Absolu, on s’occupe. Nous donnons, quoique nous pensons. La Vie est don ; il ne peut en être autrement.

Les abeilles

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 7:12 on Dimanche, juin 8, 2014

Un soir alors que je me promenais en chantant (comme souvent) sur le plateau des Avenières, je fus attirée par des bourdonnements. Dans une haie d’arbres, des centaines d’abeilles et quelques bourdons ronronnaient. Un seul arbre de toute la haie servait d’antenne. Ce n’était plus un arbre, mais une entité. J’ignore le nom de cet arbre aux toutes petites fleurs qui ressemblent à des étoiles, sans parfum. C’est sans importance. Je me suis mise devant et ai béni à tout jamais cet instant. Les abeilles viennent pour me dire que mon frère est sur le point de ressusciter. Comme en Egypte, elles m’ont transporté dans une immense paix, dans une légèreté sans pareil. J’avais l’impression que je n’étais nul part. Le point zéro. L’Immensité. Un don du ciel. Grâce - avec l’impression d’être suspendue dans les airs.

Je revenais à la maison toute joyeuse de cette magnifique rencontre, racontant ce spectacle grandiose et invitant Nicolas et Bastien à se rendre sur les lieux. Ils n’ont jamais trouvé l’arbre en question.

Ce message ne leur était pas destiné, tout simplement.

Le lendemain, elles avaient disparu.

Bastien est allé nager avec les baleines de l’Intra-terre cette nuit. Il était …oh là là …”.refait”, comme il dit si bien.  Il s’est vu baleine. Pour une fois, il a passé une bonne nuit et à pu se reposer. Cela n’était pas arrivé depuis bien longtemps.

Il a chanté, joué du piano…il a vu le démon qui le possédait jusqu’à présent.  Je le rassure en lui expliquant qu’il s’agit d’un égrégore psychique collectif. Celui-ci ne fera jamais le poids face à la Lumière.

Accepte-le tel qu’il est et souviens toi à chaque instant que tu n’es pas cela et qu’il n’a en réalité aucune prise sur toi, sauf si tu décides de lui accorder crédit.

Aujourd’hui, tu dois VOIR ce qui est éphémère et ce qui est éternel. Ne t’arrête plus sur les illusions. Construis ta vie telle que tu le désires. Aspire à un haut idéal. Cesse d’avoir peur. Tu es CREATEUR.  Les larves de ce mondes vont se décoller de la conscience d’elles-même. Ta flamme ardente brûle tout ce qui n’est pas Vérité.

La maladie et la médecine terrestre

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 9:25 on Samedi, juin 7, 2014

Sur cette planète, on vous fait croire que vous êtes dépendants de ceci ou cela pour vivre en harmonie avec vous-même et les autres. On fait croire à mon frère que la schizophrénie est incurable. Il a 24 ans sur ce plan. Il sait et pour le vivre que ce que disent les médecins est un tissu de mensonges. Nous voyons autour de nous des gens médicamentés pour des problèmes pshychiques. Ils fuient la Présence. Ils s’accrochent à leur dose journalière pour respirer, sinon, ils meurent…mais qui meurt ? Votre présence amoureuse et compassionnelle les fait fuir. Ils retournent dans leur monde…Bastien a souffert le martyre lorsqu’il a été hospitalisé. Il a pris des médicaments qui soit disant neutralisaient les neurones touchés par les “obsessions”, son état n’a fait qu’empirer. Lorsqu’il est revenu à la maison, il m’a dit clairement : “je préfère me suicider plutôt que de prendre des médocs à vie qui ne me guériront jamais. Je refuse de passer par cette voie qui n’est pas moi.” La psychiatrie passe son temps à trouver des remèdes anesthésiant or tout le monde sait que lorsqu’une anesthésie ne fait plus effet, la douleur empire. C’est pour cette raison que les plus touchés par des troubles obsessionnels ne peuvent pas s’arrêter. Ils ont des traitements à vie, l’histoire de pouvoir communiquer “normalement” avec les autres et d’avoir des “projets ” de vie. Quant est-il lorsqu’ils se retrouvent face à eux-même ? L’horreur. Parce que les douleurs physiques prennent le relais.  Je te rends grâce mon frère bien-aimé pour ce que tu expérimentes ici sur ce plan, dans ce corps. Tu as choisi de traverser ses difficultés, ses épreuves avec courage. J’ai choisi de rester à tes côtés pour t’accompagner dans cette traversée turbulente, même si pour moi rien de cela n’existe. Tu vis des choses que je ne vis pas. Tu vis des choses atroces psychiquement, au point de vouloir t’auto-détruire. Je ne peux tout raconter parce que je ne pense pas que les gens soient vraiment conscients de l’égrégore que tu as pris en toi. Ils ne peuvent l’imaginer une seconde.  Mon frère, sache que tu es aimé et que tu es aidé. Nous sommes aidés et nous sommes notre propre aide. Il n’y a plus rien à prendre. Il y a au contraire tout à lâcher. Laisse partir la montgolfière, nous ne sommes plus concernés par tout cela. C’est terminé. L’Amour est ta seule guérison. C’est ta foi qui te guérit à chaque instant.

Ne plus prendre de traitements contre la schizophrénie, démontrée incurable par le système mis en place, c’est accepter d’affronter toutes ses peurs. Dieu sait si elles sont nombreuses. De véritables légions. Parfois elles me parlent à travers toi et tentent de m’attaquer et parfois pour me supplier de mettre fin à leur supplice. Parfois tu me regardes avec des yeux remplis d’amour et de gratitude. Souvent tu pleures dans mes bras. Alors je t’invite mon frère à te regarder tous les jours dans le miroir et à réapprendre à sourire. Tu verras, c’est un très bel exercice. Je suis fière de ton exploit et en même temps je sais que je serai pleinement heureuse ici lorsque tu le seras. C’est tout ce qui compte pour moi, pour nous. Tu as tenté de mettre fin à ta vie par deux fois, l’histoire d’en finir avec ce corps. Tu es parti sans rien dire deux matins. Tu es revenu à la maison, trempé jusqu’aux os. Tu ne peux fuir éternellement ton double, mon doux. Tu ne peux fuir ce qui t’attend. Tu ne peux fuir éternellement ta vérité car la Vérité t’appelle, partout où tu es et où tu seras.

Nicolas et les enfants sont des présences douces à nos côtés. Elles sont là pour te soutenir et pour te montrer que la vie vaut le coup d’être vécue sur cette planète. Les gens que tu fuis par peur sont des parties de toi-même. Chaque jour doit être une nouvelle pierre posée à l’édifice, mon doux. Construit, mon frère, vers le haut, et ne te retourne pas. Les morts vont sortir de leur tombe en tremblant, parce qu’ils ont entendu l’appel de la Mère divine. Ils tremblent, même s’ils sont fascinés, ils continuent à mettre des barrières. Ils la renient. Nombreux entendent le chant de la Mère cosmique, nombreux y répondent mais nombreux également se rétractent par peur. Nous observons ce phénomène tous les jours. L’Unité est devenue une secte à fuir dans ce monde. Croyez-moi que j’en entends des” vertes et des pas mûres”, comme l’expression le dit. Plus l’Esprit prend place dans le corps et plus les informations qui nous arrivent sont ahurissantes. Je vois tout de vous, où que vous soyez : vos attachements, vos rancoeurs, vos idées fixes, vos stéréotypes…vous ne pouvez pas vous cacher, seulement prier pour que le retournement se fasse le plus possible en douceur. Un être libre voit tout. Il ne met aucune barrière à quoique ce soit. Je suis là pour vous dire que je suis Vous et que vous êtes moi. Nous sommes Un. Autant le vivre en chantant, dans la légèreté des relations.

Votre/notre force est de savoir rester soi-même, en toute circonstance. Nombreux ont peur du changement qui arrive. Rentrer le plus possible dans votre/notre simplicité nous permet de travailler en toute transparence.

Babaji m’appelle la “mère de la miséricorde”. Il y a une différence entre porter un nom et le vivre.

Je suis descendue de mon royaume pour venir vous chercher.

 


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 540 articles | blog Gratuit | Abus?