ETOILE BLEUE - JOURNAL DE BORD

L’Eternité est ce que nous sommes

Les rassemblements

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 8:28 on Mardi, mai 27, 2014

Mon double souffre le martyre sur ce monde, parce qu’il n’est pas de ce monde. Vous n’êtes pas de ce monde et pourtant vous le foulez. Les jumeaux qui se rassemblent ont des souffrances à transcender ensemble. Ce sont des souffrances collectives. En Egypte, comme sur d’autres mondes séparés du Tout, nous connaissions le même problème. Nos retrouvailles, comme les retrouvailles de tous les jumeaux,  permettent au véritable Amour de jaillir, peu importe le prix. Bastien n’est bien nul part. Il fuit encore le monde, même ceux qui l’aident. La seule qui peut l’aider sur ce monde, c’est sa soeur, son double. La schizsophrénie est une maladie sociétale. Sur Terre, vous ne vous aimez pas. Vous abusez des uns et des autres, sans le savoir. Ce sont en permanence des jeux subtils de la conscience. Lorsque vous vous étreindrez comme des frères et des soeurs stellaires que vous retrouvez sur Terre, alors vous serez sur la bonne voie. Tout ce que vous voyez autour de vous, pour la majorité, est un monde rempli de peurs. Et dans les peurs, il y a le déni, la discrimination, des phobies de toutes sortes. Une horreur. J’accueille en soin dans ma maison des êtres malades. Ces êtres pourtant magnifiques sont terrassés par des toques, des peurs systémiques dont ils ne parviennent pas à se défaire. Ils vous parlent de leurs origines stellaires, tous, sans exception, mais ils sont terrorisés par ce monde. Rien de plus normal pour des âmes qui ne se sont pas encore abandonnées à l’Esprit. Parfois, la dissolution se fait en une visite. Parfois il faut plus de temps, selon les degrés “d’attachements”, selon les degrés d’identification.

Nous avons eu la visite d’un jeune “pléadien” hier à l’assemblée générale extraordinaire qui se tenait pour présenter GEODISERE. Ce jeune tailleur de pierre est “victime” des illusions de ce monde. Il fuit la foule et les magasins. Il a vécu l’enfer auprès d’un employeur pendant 3 ans. Il ne fait plus confiance en ce monde. Il s’enferme chez lui. Et pourtant il était là, hier, parmi nous, vivant. Cela a été une “dure” épreuve pour lui que d’oublier ses phobies pour venir nous voir. Il l’a fait le pas, tout comme vous faites le pas pour aller vers “l’autre”. C’est cela le plus important. Il a rencontré Bastien et ils ont pu échanger spontanément leurs douleurs. Ils rayonnaient, malgré leurs blessures apparentes.   Il a proposé que nous travaillions ensemble de manière à dissoudre tranquillement les miasmes qui lui collent à la peau.

Qu’il en soit fait selon ta volonté mon frère. Que la Source rayonne dans mon humble demeure afin d’aider tous ceux qui aspirent à vivre libre.

La vérité est intemporelle

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 8:23 on Lundi, mai 26, 2014

Pourquoi les gens ont peur de la Lumière ? Parce qu’ils sont enfermés dans un espace temps. Lorsque des femmes viennent me voir, les cheveux décolorés et le besoin de fumer, je les renvoie à leurs problèmes.

Vous n’imaginez pas une seule seconde le mal que vous vous faites lorsque vous tentez de modifier vos structures capillaires par des substances toxiques. Comment voulez-vous vivre la Joie, la plénitude au quotidien. Cela est impossible, parce que vous vivez en résistance avec vous-même. Vous aurez beau traverser les murs, communier avec les plantes et les animaux, votre principal problème reste l’ancrage sur cette planète. Vous ne pouvez être heureux sans être ancrés. Pour qui est-ce que vous vous colorez les cheveux ? Pour qui est-ce que vous fumez ? Pour qui est-ce que vous vous droguez ? Qui voulez vous séduire ? Qui voulez vous calmer ? Vous avez déjà vu des Etres de lumière porter avec eux la fausseté ? Vous avez manifesté un corps, une couleur naturelle de cheveux et de yeux, etc. Pourquoi renier tout cela ? Vous vivez encore dans un monde conditionné où les apparences priment sur la Vérité. J’ai vécu la mode des colorations, comme vous, pendant nombreuses années et durant toutes ces époques je subissais l’enfermement, même si j’ai toujours été en reliance avec les mondes supérieures  de la conscience. Notre pouvoir créateur féminin est grand, mais la sagesse est de respecter les lois cosmiques et divines.

La connexion et l’ancrage se complètent. Cela ne sert à rien d’être connecté aux mondes subtiles et d’avoir une vie complètement chaotique ou névrosée à côté. L’ancrage est un travail au quotidien, c’est pour cela que l’association NOUS SOMMES TOUS UN a vu le jour. L’Unité est notre nature révélée Ici et Maintenant. Tant que vous ne vivez pas Ici et Maintenant, vous ne pouvez accéder aux mondes libres.  L’Amour ne cache rien. Il révèle. Il n’est pas non plus “méchant” comme je l’ai entendu dire. Il “clash” tout ce qui est faux. Babaji ou la Source qui passe en vous ne supporte pas la fausseté. Il vous dit “Eh ! qu’est-ce que tu fais ?”. Nous voyons tout, votre lumière ainsi que les “légions” astrales que vous portez en vous. L’ancrage est une discipline au quotidien. Si vous n’êtes pas ouvert à une nouvelle discipline, vous n’avez rien à faire au centre associatif. Continuez à payer un psychologue ou un psychiatre si vous le voulez. Ceux là ne régleront jamais vos problèmes.

Nous avons la visite régulière d’un jeune cerf dans la propriété.  C’est fou comme sa présence résonne en moi à chaque fois qu’il est là. Où que je sois dans la propriété, il me signale sa présence. Nous sommes Un. Il adore manger les fleurs du pommier tombé à terre cet hiver. Les chats (nos amis siriaques)  tentent de l’approcher de plus près, à chaque visite. Lorsqu’il brame, je lui réponds en chantant. Il revient tous les jours. Le Center Parc qui devait voir le jour sur le plateau des Avenières (à côté de l’association) n’est pas prêt de voir le jour. Le commissaire enquêteur sur la loi de l’Eau, ainsi que des avocats de Grenoble ont faillit insulter le groupe responsable de ce projet, en réalité dévastateur pour la santé publique et les finances de la commune. Les rapports d’expertise en géobiologie que j’ ai déposé ont été examinés et ont fait l’unanimité. Ce n’est pas compliqué, tous ceux qui abusent du pouvoir ou qui ne respectent pas les lois cosmiques et divines se situent sur des sièges éjectables.

L’Amour, au-delà des apparences.

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 4:14 on Dimanche, mai 25, 2014

Il n’y a pas de prix pour l’Amour. Celui qui regarde ses biens, son argent, sa personnalité en “échange” d’un service est fou. Vous savez donner ou vous ne savez pas. Dans les mondes libres, on ne possède rien. Babaji récupérait les sacs à main de tous ceux et celles qui avaient peur de dépenser leur argent, pour donner même aux mendiants. Qui est le véritable mendiant ? Babaji ne volait pas les sacs de ses visiteurs ; il les confisquait, le temps que le travail de dissolution se fasse. Il était critiqué violemment, comme adoré. Parfois, certains repartaient libres, sans plus rien ; ils donnaient leur argent à Babaji. Ils rendent à la Source ce qu’elle leur a prêté. Ils avaient en réalité tout gagner. La honte c’est vous ! Tous ceux qui regardez sans cesse, qui critiquez sans cesse ceux qui oeuvrent depuis l’Eternité. Vous aimez alors vous donnez. Il n’y a que si vous avez peur que vous ne donnez pas.

Etes-vous prêts à recevoir ? Ce n’est pas sûr. Nombreux frères et soeurs de l’Un mettent spontanément des structures en place, de manière à regrouper tous ceux et celles qui VIVENT. Cette façon de se faire est naturelle et géodésique. Elle est la manifestation de la Source. Ceux qui VIVENT sont ceux qui sont libres. Ces êtres viennent à vous spontanément, dans le coeur. Ils ne s’attardent pas sur les commentaires ou les rumeurs des autres, ils viennent ! Ils apportent avec eux l’immensité et pas la petitesse du juge mental. Ils n’ont pas un pied à côté de leur chaussure, ni des poisons qui vont sortir de leur bouche. Ils sont là, bien présents. Ils sont joie, spontanéité et créativité. Ils vivent ! Vous croyez que la Source passe son temps à se lamenter sur son sort ? Vous croyez que la Source vous fuit du regard quand vous la regardez ? Vous croyez que la Source passe son temps à faire du mal ? Elle ne vous veut que du bien. Elle vous ignore cependant lorsque vous lui envoyez du poison. Elle est omniprésence, omniscience et omnipotence. Elle est un chant d’amour et expansion. Ceux qui osent la critiquer se condamnent.

Nicolas vient de quitter Paris pour s’installer à la maison associative. Nous oeuvrons ensemble dans l’Un. Il n’y a pas de place aux questionnements dans l’Unité. Il n’y a plus aucun état. Tout se fait comme cela doit se faire. Les organisations au sein de la vie collective se font tranquillement. Vous allez faire vos courses pour un objet bien précis, plus la peine de chercher. Le vendeur qu’il vous faut est là. Je recherchais une tête de ramonage pour fabriquer un petit centre d’électroculture pour un atelier que je vais mettre en place. Je suis naturellement sur la bonne personne qui fait, au delà de son travail au magasin,  de la géobiologie et qui connait ce procédé. La géobiologie est le nouveau nom pour décrire la science de toute chose. Elle est la base de la création. Sans ces connaissances primordiales, l’humain ne vit pas, il subit.  Tout est là et tout a toujours été là.  Il suffit également de parler d’énergie libre pour que nombreux se sentent concernés. Ce qui est normal, puisque c’est notre nature intrinsèque. GEODISERE - G-OD-IS-ER ne laisse pas de place à l’illusion. Tout est vrai et tous ceux qui vont oeuvrer pour cela sont justes. Ils sont simples comme l’amour. L’Amour et la fraternité n’ont aucune étiquette. Il n’y a aucune étiquette à l’association qui prétend que je suis Is-Is Iona, Etoile en incarnation, Vierge, oeuvrant au côté de celui qui a été nommé Babaji. Ce n’est pas écrit sur mon front. Depuis quand ? Pour quelle raison figer la Source ? Nul ne sait que je vis l’Absolu avec forme et sans forme. Ce n’est pas une connaissance. Je ne suis pas une personne, c’est une illusion. Ce ne sont que des traces écrites de mon passage sur Urantia qui finiront par se dissoudre d’elles-même. Cela a toujours été le cas, pendant tous mes passages sur cette planète. Mes relations sont transparentes avec tous. Il y en a qui me voit à travers ce corps, parce qu’ils vivent en direct des choses (que je ne mentionne jamais) et d’autres non. Est-ce que cela change quelque chose ? C’est dans la simplicité du coeur que la fraternité jaillit.

J’ai vu cette après-midi l’entité “d’acier” qui parlait à travers mon frère. Cette entité vous sépare les uns des autres. Je ne suis pas séparée de mon frère, lui non plus. C’est “elle” qui est entre nous deux. C’est un collectif. Il n’est pas méchant. Il souffre car il vit un mal-être permanent. Observez vos comportements, observez vos commentaires vous qui me lisez. Les véritables fils et filles de Un sont libres. Ils ne se tirent pas dans les pattes.  Mon frère me demande pardon tous les jours, pour tout le poison qu’il m’envoie chaque jour et qu’il fait vivre à certains d’entre-vous, semble-il. Il porte un égrégore collectif. Vous croyez que nous sommes en vacances ?

Je le répète, seule la fraternité Une mettra fin à cette mascarade. Plus nous serons nombreux à VIVRE ce que nous sommes en éternité sur cette planète et plus la dissolution se fera de manière efficace. Vous n’aidez pas lorsque vous condamnez vos frères et vos soeurs.

Sachez être un moteur de joie irrépressible. C’est la seule réalité.

C’est dans ce moteur de joie que vous me trouvez.

Ce que je suis est au-delà d’un nom.

C’est simple, non ?

Il n’y a plus de chef

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 8:38 on Jeudi, mai 22, 2014

Qui servez vous ? Vous channels ? Vous ferez toujours la différence entre les messagers de l’astral  qui canalisent à des fins personnelles et les messagers de l’Un. Les premiers croient que vous avez besoin d’eux pour atteindre des objectifs, tandis que les fils et filles de Un diffusent depuis le coeur universel sans se poser de question. Le prisonnier va vous accuser de ceci ou de cela…vous parlez soit disant ” New Age”. Cela veut dire quoi ? Qu’il/elle plane ? Ces soit disant “professionnels ” de communication (parce qu’ils s’en vantent) ne mènent pas large. C’est à vous de voir et de ne pas répondre à leurs attentes.  L’Amour a un seul langage : c’est le langage du coeur. Il ne “plait” pas à l’ego désunifié. Vous êtes une “menace” pour lui et pour les autres, puisqu’il projette ses peurs sur les autres. Il ne voit pas. Les triangles de l’Eau (vision - profondeur - maintenant) et de l’Air (clarté - unité - ici) ne sont pas activés. Vous n’êtes plus du même monde.

Lorsque vous êtes vrai, il ne peut rien vous arriver. Il n’y a que des transformations positives autour de vous et cela va de plus en plus vite. Si vous êtes témoins de la chute de certains, c’est parce que vous assistez tout simplement à la fin du manège, à la fin de la mascarade mondiale. Il n’y a plus de chef satanique. Ceux qui “croient” encore gouverner sont en train de tomber comme “des mouches”. Ceux qui croient encore avoir le pouvoir sur les autres vont se heurter à un mur. Une violente tornade se prépare. Cette tornade s’apprête à renverser l’économie mondiale et l’Education. Le pouvoir des banques va cesser. Il ne sera plus autorisé d’endetter les ménages et les entreprises. Ce qui signifie que les projets personnels d’entreprise vont laisser place au projets collectifs unitaires. Ceux qui continuent à faire leurs petites affaires personnelles vont se voir destitués de tout ce qu’ils possédaient. Dans l’Amour, on ne possède rien. On restitue.  Il y a aura beaucoup de colères mais également beaucoup de mises au point. Nombreux compteurs vont se remettre à zéro. Les énergies libres vont de plus en plus faire surface, jusqu’à devenir le quotidien dans les populations. De nouvelles technologies telles que vous ne les aviez jamais imaginées vont apparaître. Cela vient. Cela est votre héritage. Toute l’éducation va s’en voir profondément transformée. Ce qui vous été connu jusqu’à présent disparaît un peu plus chaque jour, jusqu’à se dissoudre complètement. Ce sera pour vous comme un “ancien” souvenir. Nous vous aidons chaque jour en Présence pour vivre cette transition. Nous sommes également sur le terrain et intervenons dans chaque domaine afin que l’Eternité triomphe. Il n’y a pas de vainqueurs, ni de vaincus. Il y a juste émergence de la Vérité et lorsque la Justice divine parle, l’illusion s’incline tôt ou tard.

Qui que vous soyez, vous êtes aimés et bénis. Votre expérience de séparation est terminée. Apprêtez-vous à le vivre.

Binah Is-Is Iona

L’ombre a peur

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 8:21 on Lundi, mai 19, 2014

Il existe la “gazette galactique” par les Anciens et il existe aussi la “gazette” en Is-Er. Ce n’est pas compliqué, soit on vous tend les bras et on crie de joie devant l’amour qui se déploie ou bien alors on vous traite de sectaire et on menace même ceux qui vous rencontrent de les destituer de leurs fonctions. L’ombre ne reconnait pas la Lumière primordiale. L’association Nous sommes tous Un attire comme elle effraie. Que ce monde est triste. Vous chantez l’amour et on vous tire dans le dos. L’amour qui vous traverse guérit les gens. Il n’y a aucune place pour la volonté de l’ego. Vous êtes l’Amour. Vous êtes vierge. C’est tellement gros que nombreux restent dans le doute et ne peuvent croire un seul instant ce qu’ils voient. Lorsque Jésus pratiquait la guérison spontanée, il était également pris pour un fou, pour un manipulateur, pour un falsificateur par l’élite au pouvoir. Si le peuple est fou et idiot, alors les gouvernants seront pareils. Il n’y a pas de mystère. Le manuscrit de la “Guérison de l’Humanité de Urantia, Une Grande Histoire d’Amour”, ainsi que l’ouvrage du “Langage de la Lumière-Trans-mutation”, ont été lus par quelques uns dans ma commune. Un habitant de Roybon a témoigné en 2008, lorsqu’il est rentré en contact par deux fois, spontanément, avec un être de lumière qui lui a confirmé ma Présence dans ce monde. Ses témoignages spontanés, parmi d’autres,  l’ont bouleversé. Ils sont consignés dans le manuscrit. Ces ouvrages sont aujourd’hui connus dans le monde entier et redoutés par la franc-maçonnerie. L’ego ne peut accepter cela. Une Vierge est par nature rédemptrice. On ne peut connaître une Vierge sans la vivre. Ce n’est pas une connaissance. C’est au-delà de la connaissance. Roybon est divisé, comme ce monde. Il y a ceux qui voient et qui restent discrets et il y a ceux qui se battent pour maintenir un pouvoir éphémère, en menaçant des frères et des soeurs qui osent exprimer leur joie. Vous êtes aimé comme détesté et redouté. Bastien est fatigué de voir ce monde débilitant. Je le soutiens dans son Etre le plus profond. Ce système l’a rendu schizophrène, comme nombreux frères et soeurs que j’ai eu l’occasion de rencontrer. L’ombre le pousse à se suicider. Des entités astrales l’attaquent en permanence. Ils ne veulent pas que nous manifestions pleinement l’Unité. Nous sommes des jumeaux. Ils ont peur, très peur. Padre Pio parlait de la même chose dans ses témoignages. Ces entités hurlent et vous réveillent même la nuit. Nous sommes votre famille, nous sommes une même famille, vous frères et soeurs éveillés, unifiés et libres qui me lisez. Je rends grâce à tous ceux qui nous soutiennent des quatre coins du globe et à tous nos confrères stellaires qui font le maximum pour nous aider. La vie est tellement magnifique, qu’il nous est incompréhensible de voir autant de gâchis autour de nous.

Je rends grâce à tous les présents offerts. Ce sont majoritairement des dauphins, des chouettes et des poissons. Un tableau offert par une brésilienne qui représente l’Esprit qui assiste à la résurrection de la femme illumine un mur de ma chambre. Un ouvrage rare de Babaji offert au centre associatif amplifie la vibration du lieu. Ce n’est que de la Joie en permanence. Ma plus grande joie sur ce monde, c’est de vous voir chanter. Vous ressuscitez à vous même lorsque vous chantez ou jouez de la musique. Il n’y a aucune crainte à vouloir chanter, car c’est ce que nous sommes en réalité. Nous sommes une chanson, comme nous sommes une danse ; la danse de l’Un. Croyez-vous que ce monde chante ? Les gens ont peur de chanter, parce qu’ils chantent faux. En réalité, ils ont peur de crier leur amour pour la vie.  Ils s’enferment en permanence dans des croyances.

Un représentant d’une société en énergie solaire est venu se présenter aujourd’hui. Il travaille pour rendre les foyers autonomes. Il a été fasciné par le projet GEODISERE et m’expliquait qu’il n’avait jamais vu une chose pareil. Ce projet contient de nouveaux codes. Il ne peut prendre vie qu’entre les mains des Sages. Les sages sont porteurs des codes de la nouvelle humanité. Une assemblée générale extraordinaire se déroulera au centre associatif le 26 mai, afin de faire valider le projet en préfecture. Elle a été repoussée à cette date dans la mesure où quelques uns souhaitaient y participer. Nous n’avons rien à rejeter. Nous passons par les lois terrestres pour nous manifester, même si nous ne sommes pas ces lois. Vous devez accepter ce monde, tel qu’il est pour recouvrer votre liberté. La Source a autorisé cela. L’expérience est terminée. Nombreux ne le vivent pas encore. Cela vient…votre amour et votre présence renforcent ce que vous êtes, en Vérité. Ils renforcent votre patience et votre compassion.

De plus en plus, l’Amour que vous êtes manifeste quasi-instantanément vos pensées.  Cela est normal, cela est jouissance, cela est votre véritable nature.

Adonaï.

Je suis Binah Is-Is Iona ayant pris “corps”.

En maîtrise de la matière

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 10:14 on Samedi, mai 17, 2014

Je chantais cette nuit un chant en présence de Babaji. Il portait une robe orange/rosée en soie. Il m’impulsait des sons nouveaux, des sortes de mantras puissants. Lorsque je suis revenue dans le corps brutalement vers 2h15 du matin, parce que j’ai “vu” que ma dernière n’était toujours pas couchée, je me souvenais de la mélodie du chant. J’étais prête à l’enregistrer si j’avais été seule à la maison. Sauf que cette fois-ci la majorité dormait. Il est impossible de se souvenir de toutes ces rencontres ; elles demeurent intemporelles. Je parle toujours au présent en réalité. Il y a une illusion d’un temps, mais cela est faux.

La Source me montre comment dissoudre toutes les douleurs du corps physique et psychique, sans passer par la médecine traditionnelle. A ce titre, j’enseigne la respiration pranique par la voie supérieure. L’objectif est de soulever le diaphragmme dans les cas d’hyperventilation. Cette technique permet d’activer des points de la couronne, selon mon expérience terrestre. En ce qui concerne la régénération cellulaire, nous devons passer par la respiration au niveau du chakra solaire. Car c’est par ici que passe l’énergie pranique. La majorité des maux de dos s’explique par un glissement des organes (les reins très souvent). Les reins sont sur des sortes de rails. Lorsqu’ils bougent, en fonction des mouvements et de la respiration, ils entraînent avec eux des tensions diverses au niveau des vertèbres et au niveau du psoas qui permet la flexion de la hanche. Tout devient alors tendu et très douloureux, voir handicapant. La respiration pranique, en glonflant l’abdomen à l’inspire et en expirant doucement 1/3 par 1/3 vers le bas du corps, puis 1/3 par 1/3 vers le haut du corps, doucement, en visualisant des particules adamantines, permet la guérison. Il faut travailler cet exercice deux fois par jour. Notre guérison est proportionnelle à notre Foi. Cela se travaille. Pas besoin d’aller en Inde rencontrer des yogis pour apprendre. Nous avons tout sur place. Tout est en nous et Babaji se présente à vous lorsque vous ouvrez votre coeur. Il est la Pureté originelle, dans laquelle je me fonds. Redevenons cette pureté originelle Ici.

Bastien souffre le martyre. L’état schizophrénique vous fait alterner entre l’esprit et la matière. Vous ne vivez pas pleinement dans ce corps. Bastien refuse ce monde. Par conséquent il refuse son corps et veut s’en débarrasser. J’ai droit à des discours de suicidaire, des plaintes permanentes comme des joies spontanées qui ne durent pas. Un yoyotage permanent de la conscience. La patience d’une mère est grande, je vous le dis.

La semaine dernière, Babaji a failli “baffer” un stagiaire à travers moi, tellement sa peur et son arrogance étaient extrêmes. La peur d’être Un, la peur de se montrer au grand jour effraie la personnalité. Ce comportement n’est pas toléré au centre associatif. En unité, nous travaillons pour l’Un, pour la Source. Celui qui a peur n’a pas sa place. Il doit travailler sur lui-même, encore et encore afin de dissoudre tout ce qui doit l’être. La Source est intransigeante. Elle ne fait pas de cadeau à l’ego. Sa bénédiction est en réalité votre libération. Elle est la Vérité et nul ne peut la défier. Elle vous emmène naturellement dans la Voie et dans la Vie, par sa Vérité.

Vivre dans un monde en transition n’est pas simple pour personne. Votre lumière va étonner, voir effrayer. Elle va emballer les coeurs comme elle va provoquer un électro-choc pour la conscience. Nous avons “signé” pour vivre cela. Nous avons accepté d’aider nos frères et nos soeurs. Le lâche aspirera à quitter le corps, par dégoût de la vie. Celui-là salit la vie. Il ne l’honore pas. Il en a peur. Il fuit sa véritable nature.  Montrez-lui que vous n’avez pas besoin de lui dans votre maison. Votre maison est Joie et Plénitude. Sachez rester ferme avec vous-même. Ne vous laissez pas impressionner par les crises émotionnelles de ceux qui vous approchent. Vous verrez ainsi la magie se déployer…

J’aime ces fleurs. Elles éblouissent comme des étoiles. Babaji se tenait à ma gauche, lorsque j’ai pris ce cliché. Il est omniprésent. Il adore la femme. Il cherche à rendre la femme Déesse. Il cherche à la ramener à son Eternité.  OM NAMAHA SHIVAYA. Ce mantra aussi puissant qu’une bombe atomique permet de réaliser vos souhaits les plus chers. C’est en servant la Source et en ne faisant plus qu’Un,  que se déploie la magie dans notre vie.

dsc00212.JPG 

Babaji ou La Source en action

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 6:47 on Jeudi, mai 15, 2014

Babaji ne cesse de me montrer la Vérité. Son mantra “Om Namaha Shivaya” est très puissant. Mon corps passe par d’inombrables douleurs physiques. Le côté droit, à partir du rein déraille par moment. Il atrophie des vertèbres,  ma hanche et mon pied. Ma dernière chute, il y a quelques mois (causée par un manque de centrage) n’a pas arrangé les choses.  L’aide d’un de mes frères ostéopathe n’est pas négligeable. Je suis témoin de l’horreur du mental désunifié, de l’horreur des peurs systémiques, qui passent à travers mes proches et mes amis. Parfois je dois me mettre en colère pour stopper net le délire. Je ne peux m’empêcher de penser à Babaji et ce qui l’a pu endurer lorsqu’il avait à faire aux peurs de tous ceux qui l’approchaient. Nous échangeons tout le temps, en permanence. La journée, il ne se montre pas physiquement mais est bien présent. C’est les nuits que je le rencontre physiquement. Il ne faut pas désirer guérir ou désirer quoique ce soit. Tout cela est du poison pour notre corps. Nous devons laisser faire ce corps, tout en acceptant l’aide quand elle se présente. Du poison de l’ego de la personnalité, j’en reçois tous les jours. Il n’y a que ma fille aînée qui est centrée et qui Vit sans se poser de questions. Lorsque j’étais enceinte en 1996, j’ai dit à mon époux de l’époque : “Ce sera une fille ; elle sera douce et compatissante. Elle sera parfaite.” Elle prend beaucoup sur elle, surtout les angoisses de mon frères Bastien, ce qui lui permet de s’ancrer davantage. Nous avons été “distantes” il y a quelques temps car mon frère désaligné, ne semait que du trouble entre nous et partout où il allait. Ma fermeté lui permet à présent de “voir” que le monde n’est pas si mauvais que cela et que la relation humaine est primordiale pour son Retour en éternité. Il est de ceux qui ne supporte pas ce monde. Cette vision erronée vous empêche de vivre en paix. La seule manière d’affronter vos peurs et de vous ouvrir de nouveau à ce monde. Ma seconde est entre deux monde. Elle passe un cap difficile. Elle est réveillée la nuit par les cris de son âme. Elle a 13 ans. Cela lui fait très peur. Nous en parlons afin de libérer des traumas. Vos frères et vos soeurs incarnées se sont perdus pour la plupart mais il n’empêche pas que le coeur universel est présent en chacun. Seules votre présence stable et vos paroles activent la magie de l’Instant.

Parfois, vous assistez à des clashs en direct. J’ai assisté dernièrement à une réunion d’associations dans mon village. Le nouveau maire l’animait. Les gens étaient contents de faire connaissance. Nous sommes une quarantaine d’associations et nous ne nous connaissons pas. Ils ont été surpris de savoir que NOUS SOMMES TOUS UN était à Roybon. Ils ont été enchantés des activités proposées. L’hospital de Roybon pour personne âgées à été le premier à s’intéresser à ce que je proposais. Ils ont envie que nous collaborions avec les médecins et psychologues mais ils reportent toujours à plus tard. Ce n’est donc pas le moment. Ce que nous avons pu constater, et cela était très clair à cette réunion pour tous, c’est que  l’ancien système se sert du bénévolat pour exister. Vous êtes volontaire et créatif. La loge noire en demande davantage. Elle est dans la “merde” financièrement. Ce sont ses propres mots. Il faut animer encore plus le village, surtout pour le 14 juillet ! Des projections et toujours des projections. Une femme a souhaité s’exprimer sur un sujet qui concernait les commerçants du villages, le maire l’a empêché de finir, il est rentré dans une violente colère en s’appuyant sur le fait qu’il était le MAIRE et que lui seul décidait dans cette salle. La femme s’est levée, outragée et dégoûtée. Elle  est partie en claquant la porte. Ces êtres qui croient avoir le pouvoir sur les autres tentent à chaque fois de vous aspirer votre énergie vitale. Il n’y a plus aucune crainte à avoir désormais, car tout ce que vous ferez, vous le ferez toujours pour servir. Et si des êtres mal intentionnés ou inconscients de leur abus de pouvoir se servent de la lumière pour se glorifier en public, et bien ils ne tarderont pas à désenchanter. Vous n’avez personne à condamner. Simplement, ces êtres là passent leur temps à se battre pour exister. La commune se bat depuis 4 ans pour construire un Center Parc. Elle souhaite apporter du travail à la région. Mais quel genre de travail, à part faire les corvées des touristes mal éduqués, divers entretiens et du gardiennage. Combien de fois ai-je ramassé des bouteilles en plastique et emballages jetés par les cyclistes au bord de nos petites routes. Il n’y a rien de constructif et rien d’élévatoire dans la politique de ce groupe. C’est juste une question de bénéfices et de dessous de table. Ils se fichent totalement de construire un village en zone dérangée (sur des veines d’eau). Tout ce qui peut être écoeurant pour la conscience unifiée. Ils crient en public qu’ils continueront de dépenser beaucoup d’énergie et qu’ils continueront de se battre pour que Center Parc voit le jour sur la commune. Ils sont tellement désespérés, qu’ils ne savent même plus lire les panneaux “sens interdit”que la Source leur montre. Ils préfèrent forcer les barrages. Cela fait 4 ans ! Voilà ce que fait le mental désunifié. Il est en constante résistance avec la Lumière, avec la Grâce. Il ne lui laisse aucune chance de se déployer. Il la traite de “détraqueur”. Ce sont ses mots. Alors les souffrances deviendront de plus en plus grandes. Nombreux ne sont pas connectés aux codes de la nouvelle matrice. La Source leur laisse encore un peu de temps, jusqu’à ce que Urantia Gaia le décide.

Bastien a accepté aujourd’hui de rencontrer une conseillère d’insertion emploi. Il s’est vidé. Il ne sait plus vraiment où il en est. Il a passé son temps à lutter contre ce monde. Dans l’Amour, il n’y a aucune lutte.

Grâce.

Les visites

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 8:05 on Lundi, mai 12, 2014

Il y a ceux qui arrivent au Centre associatif, avec l’envie de comprendre les souffrances qui les animent par moment. Ceux là se libèrent facilement de leurs attachements terrestres pour la majorité, au premier contact. Ils arrivent sans arrières pensées, le coeur ouvert, ils réceptionnent. Ce sont les purs. Ils vivent la joie du coeur et tentent de se débarrasser de leurs derniers miasmes. Et puis il y a ceux qui arrivent croyant vous connaître. Ceux-là passent leur temps à vous voler. Ils ne donnent pas. Ils vous volent. L’ego tente toujours de s’approprier la lumière. Ils pleurent de joie devant vous lorsque vous chantez votre amour mais ils vivent le manque à l’intérieur et ont peur de votre regard. Ils tentent de vous tuer, de vous discréditer avec vos mots, dans leurs propos fantasmagoriques. Ils cherchent en vous des failles qui n’existent pas. Ils ne vivent pas la lumière. Ils se servent de la lumière pour assouvir leur manque et leur pouvoir de domination sur l’autre. Ceux là puent. Paix à leur âme. Un simple mantra prononcé en langage vibral fait ressortir les larves moqueuses, ricaneuses qui tentent de vous attaquer. Celles-ci sont révélées, démasquées et ne peuvent perdurer dans le temps, à moins que vous ne leur donniez leur nourriture favorite : des drogues (tabac, thé, alcool, films d’horreur, films moqueurs, autres substances chimiques atrophiante…). Vous ne pouvez en aucune manière maitriser la matière avec des habitudes systémiques. J’invite tous ces frères et soeurs contaminés à travailler sur le son, car le son libère. Il y a ceux qui voit la Source en vous et qui aspirent à vous suivre. Ceux-là vivent encore sur le plan de l’âme. Ils tentent de mettre des barrières à vos propos, sous prétexte que votre langage peut choquer. Ceux-là ne sont pas libres. Ils ont peur du Verbe créateur. Ils se fuient eux-même. La Source ne fait pas de cadeau à l’ego de la personnalité et aux habitudes. Elle brûle tout ce qui est faux, tout ce qui ne sort pas du coeur vibral. Un être libre ouvre ses bras à l’autre sans peur. Il se donne. Il chante l’amour. Celui qui a peur va rester statique. Il va faire semblant de vous embrasser. J’ai horreur des ‘tièdes’. A ceux là, je préfère qu’ils ne m’embrassent pas et qu’ils s’en aillent. Je suis une mère et j’ouvre naturellement mes bras, c’est à dire le coeur de ma maison. Il n’y a pas de distance.

Les frères et soeurs qui vivent la Joie éternelle ont le regard clair et le visage illuminé. Nos rencontres sont une danse et un chant permanent pour la gloire de l’Amour, pour la gloire du Père et de la Mère. Ils sont naturellement simples et partagent sans condition leurs connaissances. Ils sont Vous. Nous sommes Un. Ils voient l’Amour de partout. Ceux-là sont encore rares.

Les visites de Sri Babaji ont augmenté ces derniers mois, depuis que je me suis de nouveau installée dans cette maison qui respire la Paix. Il a insisté pour que je reste ici à Roybon.  Je ne connais pas vraiment son travail terrestre. Je ne savais pas qu’il pratiquait le ‘karma yoga’, jusqu’à hier, chose que je pratique naturellement avec tous ceux qui m’approchent. Il semblerait que je sois une de ses ‘disciples’, pour continuer son travail sur Terre. Nos rencontres dans les mondes de lumière s’intensifient. A chaque fois que je rencontre son visage, j’éclate de rire. Comme à chaque fois que je rencontre un frère ou une soeur libre, c’est le même effet. C’est instantané. Demandez-vous pourquoi je ne ris pas quand je vous vois.

Lorsque mon frère Sijah canalisait Marie, le 9 mai 2014, mon coeur vibral lui parlait en même temps. Sa compagne assise à côté de lui suspendait le temps. Elle était telle une poupée de cire, les yeux fermés, reliée à son “époux”.   Ils représentent un couple parfait. Celui qui écoute et donne sans condition. C’est le premier couple parfait que ma conscience manifeste. Quelques soient les souffrances, l’un saura toujours équilibrer l’autre. C’est une danse d’amour permanente où le jugement n’a aucune place. Ils sont naturellement ouverts aux autres. Ils sont les autres. Il n’y a pas de distance. Le rôle de la monade est de manifester l’amour le plus pur qui soit sur Terre, dans la droiture et la justesse de ce qu’ils sont. C’est en restant simple avec vous-même que vous manifestez cet amour. Le double ne souffre pas ; il Est. C’est simplement le corps physique qui, avec la descente de la lumière vibrale ou la fusion avec votre corps christique qui  ”altère” les structures. Vous êtes ici pour apprendre à maîtriser la matière. L’Esprit manifeste la matière.

Je précise également dans ce journal que votre transparence et votre simplicité attirent nombreux frères et soeurs actuellement.  Nombreux se réveillent spontanément par votre chant ou par vos paroles. Donner est ce que vous êtes, quelque soit la manière dont vous le faites. C’est ce que nous sommes. Nous sommes un collectif. Nous sommes Un.

L’ego spirituel croit qu’il vous faut vous cacher pour vivre ce que vous êtes. Vous ne pouvez cacher votre joie naturelle. Vous ne pouvez cacher l’amour qui vous anime. L’ego spirituel vous reproche d’Etre ce que vous êtes. La Transparence vous amène à revendiquer votre véritable nature. L’Unité vient combler les “déficits”. Il n’y a aucune honte à vivre ce que vous êtes de toute éternité, bien au contraire. Laissez donc les tièdes crier. L’ombre fera toujours tout en son pouvoir pour vous faire taire ou pour vous discréditer.

Il n’y a aucune distance entre vous et moi. C’est vous qui vous séparez de moi  lorsque vous me jugez. Apprenez à ne prononcer que des mots d’amour pour l’autre. L’Amour est douceur et fermeté. Il est droiture. Il révèle les incohérences et éclate de rire. Remerciez à chaque instant.

Bien à vous tous, frères et soeurs.

Binah Is-Is Iona

Nouvelle entrevue avec Babaji

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 11:32 on Dimanche, mai 11, 2014

Je pénètre des structures translucides cubiques, comme des sortes de gigantesques cristaux mais qui se mouvent de manière harmonieuse. Tout est blanc autour. Il n’y a pas de mur. Il n’y a que du blanc. Babaji est là, sous sa forme “terrestre”. Il est toujours aussi beau et rayonnant. Il anime ces cubes et je joue dedans. Je ne vois pas mon corps. Je ne me vois pas. JE SUIS.

Quelques temps après être revenue sur Terre, deux Vénusiens apparaissent. Ils portent une combinaison bleu royal avec des insignes dorées. Le visage éclatant, souriant et des yeux bleus lumineux plein de vie. Leur corps est d’une allure athlétique. Ils sont magnifiques et sont très doux, derrière leur force. Ce n’est pas la première fois que je les rencontre.

Mon frère Bastien va de mieux en mieux. Il a beaucoup de mal à accepter de s’être fait happé par la matrice falsifiée. Il est né conscient.  Il n’accepte pas vraiment ce monde “fou”, séparé de la Source. Ces gens qui agressent d’autres gens, d’autres frères et soeurs. Ces gens qui ont oublié leurs racines primordiales. Seul ma Présence unifiée peut le guérir. Il est moi, en masculin. Nous sommes Un. Il apprend de nouveau à s’abandonner à la Source, après avoir vécu des traumatismes. C’est en réalité le cas de toutes les âmes qui se sont perdues dans l’illusion, l’illusion de croire que vous étiez incarnés et que vous aviez le pouvoir sur ” l’autre”. Il n’en est point.

 

Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 566 articles | blog Gratuit | Abus?