ETOILE BLEUE - JOURNAL DE BORD

L’Eternité est ce que nous sommes

Il arrive…

Classé dans : Uncategorized — etoileenincarnationjournaldebord at 9:58 on Mercredi, avril 23, 2014

C’est ce 23 avril 2014 que mon frère Bastien a “vu” que la matrice falsifiée était dissoute. Ma prière de guérison est exaucée, tout comme elle le sera pour cette humanité déchue. Désormais, il va commencer à Vivre ! Ce fût son cri de Joie ce matin. Seules des pensées séparent des doubles en incarnation. Au-delà il y a la magie de l’Instant, cette immanence qui nous permet de tout voir et de vivre heureux.

Le terrain de la Vie

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 9:48 on Mercredi, avril 23, 2014

Etude géobiologique dans le Nord-Isère

 

En ce qui concerne notre étude géobiologique, dont je vous invite à lire un préambule dans la rubrique “L’indispensable étude géobiologique”, nous allons nous intéresser ici aux rayonnements terrestres des veines d’eau (présence d’eau sous-terraine) et à leurs impacts directs sur la végétation. Cette étude révélatrice permet de responsabiliser chacun d’entre nous, du plus petit au plus grand,  dans le respect de l’environnement, dans les choix futurs des plantations et de constructions concernant l’habitat.

 

  • Vous ne pourrez plus désormais planter un végétal sans connaître les conséquences.
  • Vous ne pourrez plus  construire votre maison n’importe où et avec n’importe quel matériau, parce que nombreux matériaux de construction habituels sont conducteurs et amplificateurs de ces rayonnements terrestres naturels. 
  • Nous sommes tous amenés à changer nos habitudes et à modifier nos comportements pour une vie meilleure et plus saine. 

 

La planète est un vaisseau de cristal (Carbone-Silice) qui transporte à son bord des milliards de passagers, majoritairement inconscients. Un vaisseau, comme un bateau ou un avion mal dirigé part à la dérive…Un choc électromagnétique peut couper un avion en deux en plein vol.

 

Des rayonnements terrestres brisent la vie d’un végétal, s’il est planté au mauvais endroit, tout comme ils brisent la vie des gens, parce que la structure atomique humaine n’est pas forcément “préparée” à recevoir des rayons gamma en provenance du sol, comme en provenance du soleil central galactique (Sirius). Comme les végétaux, vous avez ceux qui se portent très bien face à ce rayonnement (les chats et les humains qui vibrent sur de hautes fréquences) ; ils ne sont pas dérangés - et puis vous avez les “fuyards”, ceux qui tombent malades, qui poussent de travers, avec des divisions, tel l’homme qui marche soudainement à trois pattes. L’impact de ces rayonnements terrestres naturels n’épargne personne. 

 

C’est parce que nous manquons de connexions profondes à nos racines que nous tombons malades. Les humains vont et viennent sur ce magnifique vaisseau bleu et vert, mais ils ne prennent pas le temps de le connaître. Nous pouvons donc constater à grande échelle que l’Ignorance tue l’homme. 

 

Voici des clichés pris dans une propriété située dans le Nord-Isère et aux alentours, qui démontrent clairement la bêtise humaine et le manque profond de respect de notre grand vaisseau qui nous nourrit. Nous sommes ici pour apprendre à vivre avec les Eléments, à chaque instant parce si nous nous détournons des Eléments, qui nous miroitent à chaque souffle notre véritable nature, ces Eléments nous prendrons ! Preuves en images…

 

C’est à partir de Maintenant que nous devenons intelligents ! C’est au-delà des 5 sens que nous avons développé, que la vérité apparaît. Ainsi, nous n’avons besoin d’aucun instrument de mesure pour nous réveiller à l’évidence…

 

 

DSC00090.JPG

Présence d’une chute alignée de “fuyards” (un jeune pommier et un saule à chatons pleureur). Une neige abondante et lourde suffit à les déraciner ou à les briser, comme ce fût le cas ici. Le passage d’une veine d’eau a nuit totalement à la croissance et au “futur” de ces espèces. 

 

DSC00093.JPG

 La pousse en travers du “Saule à chatons” a favorisé sa chute, lors du poids de la neige. Présence à l’arrière d’un bouleau déformé (pousse “divisée”) qui témoigne également d’une zone dérangée. 

 

DSC00092.JPG

 Présence sur le tronc du Saule à chatons de “pousses pleine d’eau”. Ces pousses sont toutes orientées du même côté, c’est à dire en direction du rayonnement et non du vent. 

 

 

PR28096_700x320.jpg

 Le même exemple, mais qui se déplace.

 

 

DSC00095.JPG

Sur le circuit de la veine d’eau, les” fuyards” tombent, tandis que le cerisier se porte bien. Le tilleul au fond se présente en “division”. Il se situe donc sur une zone dérangée. Présence de mousse dans le gazon révélant un sol humide et instable. Le sol gonfle par la présence d’eau sous-terraine. 

 

 

 DSC00085.JPG

Le long de la veine d’eau qui traverse la propriété du Sud vers le Nord/Ouest, un saule pleureur déraciné et débité. Les “fuyards” sont tombés. 

 

DSC00088.JPG

Les “chercheurs” au fond du parc sont à leur place. Tous les épicéas sont friands d’eau. 

 

DSC00089.JPG

Le ceriser ci -contre est un “chercheur”. Le pommier n’a pas du tout aimé…il est à terre. 

 

DSC00098.JPG

Une rangée de bouleaux condamnés à tomber un jour ou l’autre, par leur pousse en division et la présence de veines d’eau. Seul l’épicéa règne en maître. 

 

DSC00087.JPG

Dans la rangée des “chercheurs”, nous retrouvons le merisier et le charmille. Observons le tronc élancé et vigoureux de chacun. 

 

DSC00096.JPG

 Un érable japonais qui a bien du mal à “décoller” dans un milieu humide. 

 

DSC00097.JPG

Cet espèce magnifique ne peut  se développer qu’en “divisions” ici. Cette croissance est un véritable défi dans une région humide/froide l’hiver et chaude l’été. 

 

DSC00100.JPG

 Un “chercheur” de la famille des épicéas. Expansion latérale.

 

DSC00101.JPG

Un marronnier déformé, qui pousse en divisions et qui au moindre poids lourd de la neige peut casser. 

 

DSC00108.JPG

Un Lilas déformé, avec ses multiples pousses en “roseaux”, tout comme les cognassiers du Japon de la propriété. Il est inutile de vous battre avec elles, elles repoussent automatiquement, puisqu’il y a présence de veines d’eau. 

 

DSC00102.JPG

Une anomalie majeure qui confirme la présence d’une veine d’eau à rayonnements nocifs par la caractéristique d’un pin dit “parasol” divisé, à partir de 1,50 mètre du sol. Ces rayonnements montent vers le haut et ensuite se dispersent latéralement. Ce pin déformé, loin du “parasol” attendu le démontre clairement. 

 

DSC00103.JPG

De l’autre côté du portail, un autre pin parasol robuste, cette fois-ci, qui présente une croissance normale.

 

DSC00104.JPG

Observons ici sa base bien ancrée. 

 

DSC00105.JPG

Un Sorbier mal en point, avec une présence de croisements de jeunes branches à la verticale, qui indique un léger rayonnement en forme de spirale à rotation vers la gauche. L’arbre tente de s’équilibrer tant bien que mal en poussant en deux parties bien distinctes. 

 

DSC00106.JPG

 Un Hibiscus  déformé  avec croissance en divisions. 

 

DSC00107.JPG

La même variété d’Hibiscus, avec une croissance normale, situé à environ 4 mètres de son frère. 

  

DSC00109.JPG

 Un jeune noyer présente un tronc élancé. Il est à sa place et doit être soigné.

 

DSC00110.JPG

Des bois de châtaigniers côté Nord/Est de la propriété, présentant des déformations (divisions). Zone dérangée par la présence de veines d’eau. 

 

DSC00081.JPG

Une plaque dans un champ aux alentours de la propriété attire l’attention. Présence d’herbe décolorée, dont se dégage une chaleur ressentie dans les mains. Même le chat qui m’accompagne sur les lieux ne pénètre pas cette zone. Il reste sur la zone verte. Signe de contaminations négatives. 

 

DSC00080.JPG

La fusariose est un champignon qui décolore l’herbe, jusqu’à la détruire. Elle peut survenir en cas de forte humidité. 40 mm de pluie favorise son apparition, ainsi que la présence sur le sol de résidus de cultures contaminées. 

 

 

DSC00079.JPG

Des traces de tracteur à droite indiquent que cette contamination est d’origine humaine. Le locataire de ce champ sera interpellé et entendu pour les faits. Ces plaques sont apparues récemment sur le plateau.  

 

 

DES REMEDES NATURELS

 

Les ondes de forme de la coquille St jacques

 

 DSC00121.JPG

 En mode émetteur, nous donnons.

 

DSC00122.JPG

En mode récepteur, nous recevons. Nous bénéficions des rayonnements solaires qui purifient et alimentent notre organisme, en pénétrant par la peau. Observons que les bénitiers des églises ont majoritairement une forme en coquille St Jacques. Ses ondes de forme connues depuis la nuit des temps, purifient l’eau tout en la dynamisant. Cette eau “bénite” ou “sacrée” à un effet puissant pour nos cellules car elle est Vivante !  

 

DSC00076.JPG

Rosier ancien “boosté” par la présence d’ondes de forme des coquilles dont la base est orientée au Nord magnétique. Elles émettent ou distribuent leurs rayonnements très puissants. 

 

DSC00117.JPG

De jeunes rosiers qui poussaient mal ont commencé à “décoller” grâce aux ondes de formes posées par quatre (4 piliers) autour de la plante, dont les bases sont orientées au Nord magnétique. 

 

DSC00120.JPG

Une pelouse sèche et abîmée peut rapidement repousser en présence d’ondes de forme, bases orientées au Nord magnétique. Les ondes de forme suppriment les noeuds géopathogènes (croisement de veines d’eau, croisement de réseau Curry, Peyré, Hartmann…) 

 

DSC00123.JPG

Ce que j’appelle un véritable “Autel” de purification. Indispensable à l’entrée des maisons. 

  

DSC00130.JPG

Ondes de forme déposées en croix afin de purifier le rosier des parasites (araignées, chenilles…qui dévorent les feuilles). Le croisement de l’axe vertical et de l’axe horizontal permet l’équilibre. Le rayonnement solaire reçue au creux de la coquille va émettre un rayonnement blanc et un son (une fréquence particulière) qui va purifier la plante, la dynamiser afin de l’harmoniser. 

 

DSC00072.JPG

 Que de merveilles toutes fraîches à contempler !

 

DSC00118.JPG

La présence de chats dans la propriété est importante, parce qu’elle régule et harmonise les flux électromagnétiques, dont les rayonnements nocifs pour l’Homme. Les chats sont des “éponges” qui ont besoin de beaucoup d’heures de sommeil afin de recharger leur batterie. Ce sont des êtres magnifiquement dévoués et aimant inconditionnellement. 

 

DSC00129.JPG

 Ondes de forme dans une plante. Positionnez-là telle que vous le ressentez. 

 

DSC00126.JPG

 

Une magnifique étude dans une propriété riche en diversités. Les Eléments façonnent la nature. Il est de notre devoir de s’y connecter, car ils nous permettent de voir plus clair et de trouver des solutions naturelles pour tout, sans endommager l’environnement. 

 

La géobiologie nous apprend à mieux nous connaître chaque jour afin de mieux nous respecter. Nous avons oublié de nous respecter. C’est en nous respectant que nous respectons naturellement notre environnement. Il n’y a pas de mystère ; tout est là sous nos yeux. 

 

Dossier de Béatrice Balme

Géobiologue - experte en ondes et sommeil.

 

 http://nous-sommes-tous-un.blog4ever.com/articles/le-terrain-de-la-vie

Notre véritable nature solaire

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 11:13 on Mercredi, avril 16, 2014

Le 14 avril 2014

LA BIOÉNERGIE EST TOUTE NOTRE VIE !


Notre nature solaire

sp070.JPG

Je n’ai pas de diplôme en biophysique, ni en physique quantique, ni en médecine et pourtant je résonne comme une biophysicienne ou une méta-physicienne. Vous allez découvrir que la Connaissance réside en tous et en toute chose. Nous sommes la Connaissance.

C’est en observant la nature, comme nombreux,  et en me connectant à elle, depuis enfant qu’elle m’apporte de nombreuses réponses, aujourd’hui prouvables par les scientifiques. La véritable connaissance n’est pas d’origine mentale,  c’est du PUR VECU et c’est Ici et Maintenant !

Dernièrement, j’ai été invitée gracieusement à suivre une formation en géobiologie à l’Académie Fostac (lumière tachyon) à Bichwil en Suisse, en août 2012. Nous étions une équipe internationale (Canadiens et Français) à découvrir l’impact des tachyons sur la santé et sur l’environnement. Afin de valider nos connaissances, nous avions une étude de terrain. Nous nous sommes donc déplacés pour aller expertiser une propriété dans laquelle les propriétaires qui se succédaient vivaient des drames. C’était un corps fermier, avec étable, stockage de paille, excavation non loin du site, etc. On connaît déjà le genre de gaz que cela émane dans l’atmosphère, tel que le butane par exemple. Toutes les informations nous avaient été remises. Il nous fallait donc comprendre ce qui provoquait un tel désordre chez les familles, dont à chaque fois un membre décédait subitement. Cette propriété avait semé la peur dans les consciences,  elle était “maudite”.

Les professeurs physiciens et chimistes qui nous accompagnaient, souhaitaient eux aussi en savoir plus, et allaient récompenser celui ou celle qui trouverait l’anomalie, qui les ferait avancer dans leurs recherches. Ils n’avaient pas réalisé à quel point leur démarche était subtile et à quel point l’évidence était sous les yeux. Pourquoi diable chercher à l’extérieur des “failles”, alors qu’ils venaient de “dénoncer” une contre-réalité : un domaine maudit. Je vous laisse à présent imaginer l’impact de cette pensée dans l’environnement !

Comme nous venons de le voir, une pensée agit à la vitesse supra-luminique dans la matière. Elle agit par conséquent, bien plus vite que la vitesse de la lumière. Une étoile filante, par exemple se déplace à la vitesse de la lumière. Nos pensées sont instantanées. Si une pensée n’est pas  ”lumière”, c’est à dire positive, elle détruit. Alors “pourquoi ne pouvons-nous pas créer instantanément le Paradis sur Terre” ? - me demande t-on souvent. Le paradis, il est dans notre coeur ! Nous sommes déjà, en réalité, cette super-conscience et de toute éternité ! Ce sont simplement nos pensées et nos croyances bancales qui font que nous faisons n’importe quoi dans la matière.

Finalement, c’est la France qui l’a remporté (rires !). J’exprimais ouvertement la création instantanée de gaz carbonique à haute dose dans les lieux. Ce gaz nocif est manifesté à partir de pensées disharmonieuses. Un “nuage électrique” négatif planait au dessus de la propriété, infestant tout l’environnement. On appelle cela une boule ou égrégore psychique (ou boule puante) ou encore “noeud énergétique” qui peut littéralement briser des ménages et des vies. Les pensées sont comme toute énergie de nature volatile. On les retrouve dans l’air et elles traversent la matière à la vitesse supra-luminique. C’est par l’Air que les informations circulent. C’est donc par l’air que j’ai reçu l’information. Il était empoisonné. Un égrégore de pensées poisons asphyxie les cellules et peut rendre “fou” ou neurasthénique, à cause de la surcharge électrique dans le cerveau. C’est le cas de tous ceux qui se suicident. Résultat des courses, j’ai été nommée par l’académie suisse de Géobiologie ‘Experte en ondes et sommeil’.  Merci de m’avoir invité les amis et merci pour cette grande aventure qui m’a permise de voir  davantage plus clair chaque jour  ! Nous vivons dans un société complètement malade.

Une autre anecdote que j’ai pu observer dans notre quotidien. Lorsque nous appuyons sur un interrupteur pour allumer “la lumière”, qu’est-ce qui se passe ? Qui est le plus rapide ?  Notre pensée ou la lumière connue ? Qui est-ce qui allume la lumière ? La pensée. Le mouvement “marche-arrêt” est plus lent que la pensée. La lumière qui nous permet de nous éclairer est plus lente à nous parvenir que la pensée elle-même. Cette luminosité est donc plus dense que les tachyons, donc plus lente. Cela est perceptible. Nous sommes cette lumière avec toute ses tonalités et ses fréquences. Cela signifie qu’à tout moment, nous sommes maître de notre vie, puisque c’est la pensée (la lumière supra-luminique) qui manifeste la légèreté ou la densité (la matérialisation de nos pensées est immédiate ou lente).  Nous parlons alors de dualité, avec toutes ses croyances. Or, depuis l’Absolu, la dualité n’existe pas. L’ombre et la lumière est Une. C’est uniquement un jeu de contrastes. Dans cette dimension d’existence dense, c’est à dire matérielle, nous devons juste apprendre à contrôler nos pensées (par nature éthérées) de manière à éviter les destructions dans nos vies, qu’elles soient psychiques et physiques, car dans tous les cas, les conséquences sont et seront moléculaires.

images (1).jpg

Quand ma fille aînée de 17 ans me dit qu’elle souhaite faire des études de médecine, je lui conseille naturellement, de prendre la voie la plus courte : celle du coeur. “Connais-toi toi-même et tu verras avec de nouveaux yeux…”

Pour l’histoire, c’est à 18 ans, alors que je passais mon Bac au rattrapage, qu’un professeur de mathématique et membre du jury me demanda de résoudre un algorithme. Le reconnaissant, j’ai pu immédiatement retranscrire les équations fastidieuses qui donnaient un  résultat très parlant : UN. La bonne voie qui me donna mon diplôme.  Je me suis jurée à ce moment précis de ne jamais suivre des études scientifiques.

Il avait été étonné de voir la vitesse à laquelle j’avais résolu le problème. Pour lui, je n’étais pas une “débutante”. C’était un parcours sans faute. Je lui demandais alors pour quelle raison nous devions nous casser la tête à résoudre des équations alors qu’au final, cela faisait UN. Ce principe d’expliquer la vie avec des équations (avec un mental prédominant froid) était beaucoup trop déroutant pour moi et m’empêchait de suivre immédiatement des études de médecine.  J’allais toujours au plus simple à chaque fois et de ce fait, déconcertais souvent les professeurs, même à l’université. Quand on vit les choses pleinement, on ne raisonne plus de manière linéaire. L’espace temps est “transcendé”, voir annihilé.

Tout baigne !

Jamais je ne “décrocherai” un diplôme scientifique systémique, parce que ma nature prédominante n’est pas “électrique”. Elle est magnétique. La prédominance électrique facilite la connaissance mentale, tandis que la prédominance magnétique est connectée aux Eléments et au soleil central, le coeur. Les gens à prédominance magnétiques sont simples et ont la Joie permanente dans leur coeur. Les gens équilibrés sont naturellement doux avec eux-même et ne se perdent pas dans la  connaissance intellectuelle, parce que la Connaissance, c’est eux ! Il suffit d’observer comment se comporte les tribus autochtones pour comprendre ce qui se passe.

Un intellectuel ne va pas pouvoir ressentir l’arrivée d’un tremblement de terre. Un être magnétique, si. Il s’aura prendre les mesures nécessaires en temps et en heure pour les évacuations, tout comme il sera appelé à grimper sur une montagne pour éviter un tsunami.

Dans ce corps, nous avons besoin du mental pour nous exprimer. Celui-ci devient alors unifié, pacifié lorsque les deux hémisphères droit et gauche sont équilibrés. Si vous vivez dans une ambiance électrique, vous devenez électrique. Si au contraire, vous vivez dans une ambiance magnétique, chaleureuse, vous devenez cela. Personne n’échappe aux lois de résonance. L’équilibre vibratoire est un travail constant, surtout dans les sociétés modernes qui ont tendance à vous ramener dans la densité, avec leurs schémas de pensées tout faits et catalogués. Désolée de vous décevoir ; nous ne sommes pas cela. Nous ne sommes pas des êtres limités.

Il est reconnu par la science officielle que l’homme est de nature électrique, tandis que la femme est magnétique. C’est pour cette raison que les deux fonctionnent ensemble, pour ne faire au final qu’UN.

C’est le magnétisme qui est conducteur de la chaleur dans notre corps, tandis que l’électricité produite conduit des courants frais pour équilibrer les neurones et tout le système cérébral. C’est un peu comme votre radiateur de voiture qui a besoin d’eau dite de “refroidissement”, car sans elle, il y a surchauffe et à répétition, cela entraîne la mort de votre moteur. Ainsi donc, l’homme a besoin de la femme et inversement, pour maintenir  l’Equilibre. Ces deux polarités résident en nous. Nous sommes à la fois le féminin et le masculin, avec toute fois une prédominance physique (organe de reproduction). Ce sont ces forces masculine et féminine que nous devons aligner de manière à recouvrer l’Equilibre parfait en nous.

Nous avons donc besoin des deux courants (magnétique et électrique) en permanence. Notre équilibre dépend donc de nombreux facteurs d’ordre INTERIEUR : les pensées, les sentiments et les émotions ont un impact direct dans nos actions et nos comportements.

images.jpg

Nous pouvons comparer notre structure atomique humaine à un soleil. Autrement dit, nous avons en nous des milliards de mini-soleils, coordonnés avec un soleil central, notre coeur,  auquel il nous appartient de nous connecter afin de prévenir du chaos. Le chaos, c’est la dégénérescence cellulaire ou vieillissement cellulaire, qui conduit très souvent à la mort du corps (mort du “sac” comme certains le disent) .

Vous allez donc me demander, en toute logique : “Si nous sommes des soleils rayonnants, alors pourquoi vieillissons-nous ? ”

Je vous réponds alors : “Vous êtes responsable de ce vieillissement cellulaire, à chaque seconde de votre vie”.

Nous sommes soumis à des lois gravitationnelles qui fait que le corps physique né et meurt, comme les fleurs qui naissent dans votre jardin et qui se fanent. Ces structures atomiques et moléculaires appartiennent à cette planète. Mais nous pouvons décélérer ce vieillissement et même le stopper et transmuter nos cellules grâce à une bonne hygiène vitale et spirituelle. Sur la Terre, il y a des êtres qui vivent dans leur structure humaine bien plus longtemps que d’autres. C’est cela la différence. Il y a ceux qui sont “denses” et ceux qui sont “moins denses”. C’est une question de fréquence. Un être est venu montrer l’exemple sur cette planète, il s’agit de Jésus Christ. Il a manifesté son corps de lumière, son corps de résurrection. Nous pénétrons ici dans la puissance de l’Esprit, l’alchimie moléculaire, domaine de la physique quantique et de la biophysique.

Est-il normal de mourir ? Qui meurt à par un corps qui a subi le chaos  ?

Le corps humain est “technologiquement” parlant une véritable fontaine de Jouvence, par ce qu’il est naturellement constitués des 5 Eléments que nous retrouvons partout autour de nous :

  •  Feu
  • Terre
  • Eau
  • Air
  • Ether primordial

Ces éléments sont structurés en plusieurs dimensions, dont les dimensions éthériques (dites trans-dimensionnelles) qui ont un impact majeur dans la matière. Comme la pensée, ils ont le pouvoir de façonner les univers. D’où la notion de microcosme fait à l’image du macrocosme. Nous sommes tout cela à la fois. Inutile d’aller chercher les origines de l’univers avec des télescopes qui coûtent des millions, nous sommes nous même une projection de l’Univers, voir plus encore. Et en plus, nous sommes UN. Là est la véritable sécurité. Ce n’est pas un bonus, c’est la réalité de toute vie. La vie est Unité et elle est merveilleuse ! C’est quand elle est désunie, séparée d’elle-même, que cela provoque les souffrances et les misères. Nous sommes la vie. Ainsi, il nous appartient de voir quel monde nous construisons à chaque seconde.

J’écris cet article au moment où je viens de sortir d’une conjonctivite rouge de l’oeil droit. Impossible de profiter du soleil ces 3 derniers jours tellement mon oeil me brûlait. Je n’avais pas du tout envie de suivre la voie médicale traditionnelle qui passe par des anti-biotiques. J’ai préféré utiliser l’Elément Eau  et l’Intelligence de la vie qui réside en mon être, qui a activé la guérison de cet oeil. Le corps est naturellement programmé pour évacuer les toxines. Parfois, nous avons besoin d’aide et de compétences nécessaires pour nous aider à réactiver cette force de guérison. Je pense tout particulièrement à l’acupuncture, à la naturopathie, à l’homéopathie et à certains yogas. Chacun de nous a ses besoins et tous ceux qui nous aident sur ce plan sont en réalité des fragments de nous-même. Nous sommes tousUn.

Notre corps s’affaiblit en réalité, lorsque nous souffrons de carences. Ces carences découlent d’un déséquilibre brutal entre la force vitale et la force spirituelle. Qui est-ce qui façonne la matière ? L’Esprit. Par conséquent, sans connexion à l’Esprit (notre nature originelle) nous devenons malade et parfois nous transformons notre corps en de véritables  larves…jusqu’à ce que mort physique s’en suive. Pourquoi ? Parce que notre ignorance sur notre propre mécanique quantique engendre le chaos.

Les champs électromagnétiques de très basse énergie sont associés aux flux de l’énergie corporelle. Ces flux d’énergie empruntent des chemins particuliers que la médecine orientale a identifiés depuis longtemps et auxquels elle a donné le nom de méridiens.  Tout comme le système artériel transporte le sang partout dans notre corps, ces méridiens transportent à la fois la composante subtile et la composante électromagnétique de ces énergies. Quant aux chakras (ou ‘roues de lumière’ en sanskrit), ils sont les piliers maîtres éthérés de nos structures qui influencent directement la matière et colorent notre biochamp. Ceci est de la pure physique quantique, dont même les plus jeunes seraient passionnés !

Donc, vous l’aurez compris, l’Equilibre vibratoire de toute chose est un jeu perpétuel ou une danse amoureuse entre les forces de la Matière et les forces de l’Esprit, dont les forces primordiales féminine et masculine jouent leur rôle, parce que l’une étant électrique et l’autre magnétique.

Au centre associatif, dans la rubrique “Respire la vie”, vous apprenez à gérer le courant solaire, lunaire et le courant terrestre qui alimentent les champs électro-magnétiques de votre biochamp. On parle alors d’ondes cosmo-telluriques. Si votre biochamp est affaibli, le virus ou la bactérie passe à travers la barrière et pénètre les cellules. C’est exactement la même chose pour les sonorités qui émanent de la bouche. Vous percevez clairement quand vos propos blessent autrui ou s’ils génèrent de la joie ou de l’amour. Tout vient du son et de la pensée. Inversement pour vous, si vous n’êtes pas bien après un échange (avec vos proches ou autres), c’est que des sons ont réussi à pénétrer votre biochamp et ont commencé à l’affaiblir. On appelle cela des sons  ”destructeurs”, “discordants” qui ont généré des “frictions cellulaires”. Si vous dites “je t’aime” à votre mère, vous allez voir son visage s’illuminer. Nous ne pouvons illuminer ce monde que par l’Amour !

Une alimentation désordonnée ou pas assez riche en acides aminés essentiels (qui nourrissent le sang en force vitale) renvoie également au chaos.

Une exposition prolongée aux ondes de hautes fréquences (antenne relais, micron-onde, portables, bleu tooth, Wi-fi…) engendre le chaos cellulaire. Vous respirez ces ondes car elles sont transmises par l’air.

La vie est une RESPIRATION. Lorsque nous inspirons, nous devons nous connecter en priorité à la qualité de l’Air et la qualité de l’air manifeste notre environnement, qu’il soit familiale, social ou personnel.

C’est dans la contraction que nous faisons rentrer la Force de vie et dans l’expiration que nous dissolvons tous nos déchets accumulés, appelés “résidus”. Un sang impur, comme je l’explique à travers les cours, véhicule du sang veineux. Il manque d’oxygène. De simples pensées peuvent nous asphyxier et nous faire vieillir. Mesdames, vous pouvez utiliser tous les cosmétiques du monde pour “rajeunir” ou vous embellir,  c’est depuis l’Intérieur que tout se passe.

Vous voyez bien que nous sommes tous responsables de nos pensées. Personne n’est donc responsable de nos “petits malheurs” et de nos mochetés.

Alors comment se débarrasser des “violeurs du temple”, comment les dissoudre ? Par la qualité de nos pensées, de nos émotions. Découleront par la suite, des actions justes et cohérentes avec nous-même. La nature est parfaite. Elle est l’Intelligence même.

Les planètes de notre système solaire gravitent autour d’un soleil central. Cela est comparable aux électrons qui “gravitent” autour de l’atome. Ces électrons ou “nuage électronique” sont de nature électrique. Le centre solaire est de nature magnétique. Nous sommes donc de merveilleux soleils qui rayonnons l’Amour !

Pour maintenir l’équilibre vibratoire et l’harmonie, leur sens de rotation tourne vers la droite. C’est pour cette raison que les aiguilles d’une pendule tournent vers la droite. C’est le sens dit  ”horaire”. Toute structure vivante équilibrée sur la planète dépendent de cette rotation. Une structure devient déséquilibrée, lorsqu’elle est touchée par un champ électrique nocif, dont le sens de rotation est inversé (orienté à gauche). En géobiologie, nous les retrouvons dans les rayonnements terrestres des veines d’eau ou des failles. Elles ont un impact dévastateur sur la santé. Maintenant, de simples pensées disharmonieuses ralentissent la rotation de vos cellules. Les conséquences de ce ralentissement sont l’apparition de toques, de dépressions, de mauvaise humeurs, de dépendances et de troubles physiques chroniques.  Le ralentissement cellulaire est pathogène.

Le Karma yoga permet de dissoudre les “miasmes” ou “larves” qui nous collent à la peau, de façon à remonter notre taux vibratoire. Ces soins bioénergétiques proposés vous relient naturellement à vos potentiels et à votre nature créatrice et élévatrice.

Nous sommes des être libres, de toute éternité, tel un Esprit qui s’amuse à voyager et à façonner les mondes de la matière. Nous sommes nos propres guérisseurs.

Faut-il transformer nos vies pour autant ? Il faut savoir nous libérer de nos vieilles habitudes systémiques et de nos automatismes. Cela est sans équivoque.

Observez par exemple, la journée de votre enfant, quand il se lève le matin pour aller à l’école et qu’il sort de l’école entre 16h30 et 18h00. Oui, j’ai bien dit 18h00 ! Des collèges en France ont perdu le sens de la Vie. Toute cette société souffre d’excès électrique. Elle privilégie l’Intellect à l’impulsion naturelle de la vie (la spontanéité, la création). Le cerveau droit est privilégié au détriment du gauche. Il n’y a pas d’équilibre. Il y a chaos. Dans nombreux pays, ce système est aboli depuis longtemps. Les enfants étudient le matin ; ils reçoivent l’information jusqu’à midi et l’après midi est consacré à la créativité. Rien de plus normal pour ceux qui suivent un rythme solaire.

France, que fais-tu ? Ou est passé ton intelligence amoureuse et respectueuse ?

Est-ce que j’ai besoin d’une équation pour vous exposer tout cela ? Non. Je n’ai pourtant rien contre les équations ; elles font partie de moi, de nous, de  l’Univers. C’est à travers mon propre vécu que je partage cela avec vous.

Il nous appartient de bien jouer à chaque instant pour vivre en harmonie avec nous-même. Nous ne pouvons vivre en communion avec les autres si nous ne sommes pas aimant avec nous-même.

L’harmonie crée des merveilles ! Manifestons cela !

La présidente

Béatrice Balme

 http://nous-sommes-tous-un.blog4ever.com/articles/soins-bioenergetique 

L’indispensable étude géobiologique

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 11:08 on Mercredi, avril 16, 2014

Le 12 avril 2014

Dans le mot géobiologique, nous avons GEO-BIO-LOGIQUE

Un impact direct dans nos vies

 

La géobiologie a pour rôle de déceler et de mesurer toutes les influences électromagnétiques en haute et basses fréquences d’un lieu et les rayonnements telluriques qui ont un impact direct sur tout le vivant - Et quand je vous parle “d’impact direct”, je ne mâche pas mes mots ; vous allez vite comprendre ce qui se passe lors des études. 

 

  • La mémoires des murs (détection des charges négatives qui ont un impact sur le psychisme),
  • Les réseaux géobiologiques  (réseaux Hartmann, Peyré, Curry, Palm, Wissmann, lignes de Ley…) qui détectent les lignes de croisements géopathogènes,
  • Les failles géologiques qui modifient le champ magnétique terrestre (ambiance électrique, modification du Biochamp individuel, impact direct sur la santé),
  • Les eaux sous-terraines (veines d’eau) qui ont un effet dévastateur direct sur le vivant par leur rayonnement (chez l’homme : sommeil perturbé, fatigue chronique, perte de vitalité, perte de la qualité du sang, rhumatismes, mauvaise articulation, raideurs osseuses et chez les arbres, les plantes et les légumes : pousse en travers, pousse en spirale, déformations, rejets, pousse pleine d’eau et ulcères cancéreux). Ce type de rayonnement peut être comparé à un rayon laser qui monte sans limite verticalement vers le haut et traverse la plupart des matières de façon rectiligne, touchant fortement en charge électrique (puissance de rayonnement des neutrons équivalent à des rayonnements gamma) l’Homme, les animaux et les plantes. Le rayonnement électromagnétique des veines d’eau peut tourner à droite ou à gauche (détectable en radiesthésie). De nos jours, on en estime de 70 à 80 % tournant à gauche et par le fait pathogènes. 
  • Les champs électromagnétiques où sont mesurés l’electrosmog (appareils électriques, prises de courant, radio, ordinateurs…) et les hautes fréquences (antenne relais, Wi-fi, micro-onde, Blue tooth…)
  • La mémoire du sol qui garde une trace du vécu (ancien champ de bataille, ancien cimetière,  ancien lieu de sacrifices…) qui pollue notre existence si ces mémoires collectives ne sont pas dissoutes. 

 

Selon mes études et observations de tous les jours, voici ce qu’il en ressort :

 

Le rôle de la géobiologie est capitale et les expertises agréées par la Fédération Française de Géobiologie devraient être OBLIGATOIRE dans chaque étude sur l’habitat ou pour un projet d’habitation ou de location car elles détectent toutes les pollutions qui perturbent le biochamp.

il est inutile de dépenser des centaines de milliers d’euros pour une habitation blindée de noeuds géopathogènes ou exposée à des ondes de hautes fréquences. Que ce soit l’entreprise où vous travaillez, l’école de vos enfants, les magasins, les musées, etc…tous vos espaces de vie et tous les matériaux utilisés pour la construction, quel qu’ils soient ont des influences géopathogènes pour la majorité, car nous baignons au milieu d’ondes de basses et de hautes fréquences, sans compter les réseaux telluriques. Un mort des années 30 ressuscité dans nos sociétés contemporaines ne pourrait pas respirer plus de 10 secondes, tellement les pollutions sont intenses.

Il nous appartient d’être vigilant dans les modes de construction avant d’investir ou de louer et de ne pas se ruer naïvement sur de belles apparences le plus souvent trompeuses. Notez au passage que toutes constructions en béton armé avec ferraillage, amplifie le rayonnement tellurique en provenance du sol qui est nocif pour la santé. Vous vous enfermez dans une cage de Faraday. Il est aujourd’hui indispensable de construire des fondations avec des grilles non conductrices (bambou, PVC) dont le résultat est irréprochable, d’abord plus sain et moins coûteux. 

Maintenant, si les constructeurs s’obstinent à faire du profit au détriment des connaissances géobiologiques et aux conséquences dévastatrices sur la santé publique, qui concernent nombreuses études, ils seront amenés devant les tribunaux compétents. Il est temps de cesser de faire n’importe quoi avec la nature sans prendre le temps de la connaître. 

 

Le véritable confort n’a rien d’une apparence. C’est un leurre de l’ego. J’ai beau vivre dans une jolie maison à la basse-campagne, avec des murs sains, tous près des bois, le sol de mes 3200 m2  de verdure flamboyante présente nombreuses veines d’eau, parce que le terrain accueille naturellement les eaux de ruissellement et se situe au même niveau que les étangs aux alentours. Il y a les arbres qui recherchent ces veines et d’autres qui les fuient. Malgré la joie d’être présente dans ce lieu reposant, mon corps physique présente des raideurs musculaires et articulaires que je dois corriger par l’absorption de Chlorure de magnésium et par des bains Salmanov qui renforce les capillaires. La présence de veines d’eau véhicule un amaigrissement par les rayonnements et un assèchement des disques vertébraux. Le corps se transforme à la vitesse de la lumière (rires).  J’ai beau manger équilibré, je ne prends pas un gramme.  Les veines d’eau nous pompent notre énergie vitale en affaiblissant l’oxygénation du sang.

Comment retrouver l’équilibre vibratoire dans tout cela ? S’exposer le plus possible au soleil, qui lui génère la force vitale et faire de nombreux exercices respiratoires pour fixer le Prâna (particules adamantines de l’air). Dévier les veines d’eau avec des ondes de formes, telles que les coquilles St Jacques. Je les pose au sol aux endroits clefs, en prenant soin d’orienter l’expansion de la coquille à l’inverse du sens du courant d’eau. L’onde de la coquille va rentrer en interaction avec le rayonnement du sol et va être déviée vers l’extérieur de la propriété. Vous pouvez également les poser perpendiculairement au courant, expansion vers l’extérieur.

 

La nature fait toujours bien son travail ; elle est le résultat de nos pensées. Voyez donc quel monde nous avons construit… Cela dit, nous pouvons transmuter les rayonnements nocifs en modifiant nos propres comportements et en harmonisant nos pensées. 

 

C’est beau la verdure, mais attention où vous mettez les pieds ! Il en est pareil pour votre maison ou votre logement. Personne n’échappe au lois géophysiques et aux lois géobiologiques, même en ville. C’est plus qu’une affaire d’état, c’est une affaire de responsabilisation individuelle et de santé publique ! 

 

 

RAYONNEMENTS TERRESTRES

 

Sous cette désignation, on englobe toutes les anomalies perceptibles du champ magnétique terrestre sur la surface du globe, qui sont provoquées par des forces dans le sol.

 

D’après Wilhelm Meseck, spécialiste dans ce domaine, on détermine ces rayonnements par ceux qui apparaissent soit dans une trajectoire verticale ou dans un angle venant du sous-sol et les effets similaires les accompagnants :

 

les effets physiques mesurables sont entre autre :

 

  • Augmentation de la conductivité du sol et de l’air
  • Conductivité des champs terrestres au niveau des ondes courtes
  • Augmentation des forces de champs pour les ondes ultra-courtes
  • Augmentation de l’intensité des ondes infra-rouges

 

Les rayonnements qui se situent dans le terme générique de rayonnements terrestres sont entre autres :

 

  • Augmentation de la conductivité électrique du sol ou de l’air de la magnétosphère
  • Les rayonnements du sol (des neutrons rapides venant des couches profondes de la terre et dotés d’intensité diverses)
  • Les cours d’eau sous-terrains
  • Les eaux stagnantes - marais, lacs, étangs
  • Les failles et cheminées dans la terre
  • Des cavernes souterraines, des poches, excavations, etc.

 

Les effets des rayonnements terrestres dépendent aussi bien des conditions climatiques que des influences cosmiques, mais aussi et surtout des influences techniques grandissantes tel l’électrosmog (brouillard d’ondes).

 

La façon scientifique d’investiguer les choses ne suffit pas pour comprendre les causes des rayonnements terrestres. Il est plus indiqué d’observer les relations énergétiques et les structures dans la nature et de corréler les influences de l’Homme sur celle-ci. 

 

D’autres causes de rayonnements sont, le gaz naturel, le pétrole, les minerais, les minéraux, les cristaux et l’eau.

 

Pour les rayonnements terrestres, il s’agit de composants énergétiques éthérés qui sont à peine prouvables par la physique classique. 

 

Les instruments de mesures rationnels (Biologie de la construction) pour la recherche des rayonnements terrestres sont : 

 

  • Appareils de filtrage électrique
  • Compteur Geiger
  • Détecteur de hautes fréquences
  • Spectromètre à infra-rouge
  • L’ohm-mètre
  • L’oscillographe
  • Magnétomètre à résonance protonique
  • Compteur à scintillations
  • Récepteur ondes ultra courtes avec indicateur de puissance de champs.

 

L’homme naturellement influence et altère la structure et la qualité de la magnétosphère et ses rayonnements, de par ses pensées, ses émotions et ses comportements. 

 

La conscience collective de l’homme est responsable des phénomènes météorologiques et des tensions dans la croûte terrestre qui se déchargent sous forme de tremblements de terre, d’éruptions volcaniques et de tsunami. 

 

INDICATIONS NATURELLES DES RAYONNEMENTS

 

Les rayonnements terrestres montrent aussi leur qualité oscillatoire à droite (biologoquement positif) et à gauche (biologiquement négatifs), et ont une influence correspondante. 

 

Les plantes et les animaux réagissent aux rayonnements. Les plantes ne peuvent pas bouger de place, en revanche les animaux se comportent instinctivement de façon correcte lorsqu’ils peuvent se mouvoir librement. S’ils sont enfermés dans des étables ou autre lieux de rétention, alors ils sont soumis aux rayonnements et ne peuvent s’en soustraire. 

 

Nous faisons la différence entre deux comportements :

 

  • Cherchant le rayonnement
  • Fuyant le rayonnement

 

Pour ceux qui cherchent le rayonnement, nous avons les chats, les fourmis, les abeilles, les insectes et les bacilles.

Les chats sont particulièrement chercheurs, ils ont conservé leur instinct naturel et sommeillent entre 10h et 14 h dans un court sommeil profond (Power-Map), parce ce que c’est à ce moment que les rayonnements sont les plus faibles et qu’ils peuvent se charger au mieux. Les chats sont actifs de nuit et se promènent de 00h à 03h, moment où le rayonnement est deux à trois fois plus important. 

 

Pour ceux qui fuient les rayonnements, nous avons les chiens, les chevaux, les bovins, les ovins et les porcs. 

Le représentant type de cette catégorie est le chien. Là où il se cherche un endroit pour dormir, nous trouvons, en règle générale, une zone propre et nette de tout rayonnement. les plus sensibles sont les oiseaux, ils construisent leurs nids de préférence dans des endroits à rayonnements tournant à droite. 

Si vous n’avez pas d’oiseaux dans votre propriété, faites expertiser vos sols et remédier au problème. L’oiseau, comme le papillon, symbolise la pureté de l’air et la liberté !

 

Les plantes qui se trouvent sur des zones dérangées réagissent naturellement par :

 

  • Pousse en travers
  • Pousse en spirale, déformations, rejets et pousses pleines d’eau
  • Des ulcères cancéreux

 

 Scan.jpg

 

Les “fuyards” sont le pommier, le poirier, le noyer, groseiller, lilas, tournesol, bégonia, aralie. Dans la forêt, ce sont les hêtres et les tilleuls.

 

Les “chercheurs” sont le cerisier, le prunier, l’abricotier, le pêcher, le sureau, le gui, l’asparagus et le ficus.

Dans la forêt, le chêne, épicéas et mélèze.

 

La voix populaire dit, en rapport à la fuite devant l’orage : “Tu dois chercher le hêtre, tu dois trouver le tilleul, mais écarte-toi du chêne et fuis devant les pins (sapins, épicéas.)”

 

Ceci démontre que les “chercheurs” poussent souvent au dessus de croisements de veines d’eau, là où les éclairs se déchargent le plus. 

 

Les plantes médicinales poussent dans la forêt là où il y a des dérangements terrestres et où les rayonnements sont si intenses qu’aucun arbre ne pourrait y survivre. 

 

Cela confirme que le corps humain soumis à la méconnaissance de ces lois telluriques est naturellement exposé à des souffrances physiques. 

 

En conclusion, il nous appartient de vivre en accord avec nous-même, en privilégiant le plus possible l’harmonie. C’est de notre harmonisation intérieure qu’émerge un monde harmonieux et sans faille, c’est le cas de le dire ! Le vivre est une toute autre affaire et cela se passe Maintenant et mains-tenantes. 

 

La présidente.

Béatrice Balme

 

http://nous-sommes-tous-un.blog4ever.com/articles/l-indispensable-etude-geobiologique

 

 

 

 

 

 

Réponse à un ami du Canada spécialisé dans les soins quantiques

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 8:31 on Mercredi, avril 9, 2014

En réalité, le Prâna contenu dans l’air nourrit déjà toutes nos cellules puisqu’il s’agit de particules de lumière et d’informations que nous respirons naturellement. Nous ne devrions pas avoir besoin de ce genre de complément alimentaire (PhytoPlankton), ni d’autres substituts. Nous ne savons pas encore maîtriser les énergies de notre corps, alors que nous en sommes les créateurs. On aura beau avoir recours à des remèdes extérieurs, cela restera toujours une fuite de soi-même. 

 

J’en apprends tous les jours ici sur ce plan, lorsque je reviens dans ce corps. Toutes les consciences font pareils en réalité mais elles refusent souvent de voir clair dans la chair. On a plus le temps d’attendre des résultats. Il faut agir maintenant, pour notre bien et pour le bien de tous.

 

Je viens de tester l’acupuncture, je suis émerveillée et joyeuse de ne plus avoir mal au dos. Mon Feu est de nouveau activé. Il me reste à l’entretenir chaque jour, dans la félicité de l’Amour.

 

Oui, des forces nous soutirent cette énergie vitale et on en paie le prix ! Bastien aussi ! Des méthodes ancestrales naturelles et peu coûteuses nous permettent de nous “remettre sur patte ” rapidement. Il n’en tient qu’à nous.
Nous pénétrons la 5ème dimension qui correspond à la maîtrise totale de la matière. C’est ici et maintenant que nous devons apprendre à réguler les forces afin de nous sentir en parfaite harmonie avec le temple de chair qui nous abrite. C’est de notre harmonie qu’émerge un monde harmonieux.

Bien à toi.

Note : l’ascension, c’est tous les jours que cela se passe. Quand on vit l’absolu, il n’y a plus d’ascension, c’est certain. Faut-il pour autant laisser périr ce corps ? Pourquoi ? Parce que nous ne sommes pas ce corps ?  Babaji passe son temps à réguler les forces. La Source est création de perfection. C’est nous qui sommes libres de réguler ces forces ou non. Chaque souffrance signe un déséquilibre des forces. Nous sommes ici pour apprendre, tel un nouveau né, à marcher sur nos deux jambes. Autant le faire le plus en douceur possible.

La lumière

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 8:04 on Vendredi, avril 4, 2014

is-is-iona-2.jpg

Vivons ce que nous sommes

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 7:54 on Vendredi, avril 4, 2014

is-is-iona-3.jpg

Connexion avec notre vaisseau de lumière

Classé dans : JOURNAL 2014 — etoileenincarnationjournaldebord at 9:07 on Mardi, avril 1, 2014

C’est souvent allongé dans notre lit le soir, détendu, que nous avons les connexions les plus intenses. Lorsque nous fermons les yeux dans l’obscurité et que nous les rouvrons, et bien notre Mer-ka-ba individuelle devient de plus en plus visible à nos yeux nocturnes. C’est une présence de lumière blanche, qui bouge dans tous les sens. Elle dessine des formes sans cesse. Elle respire, elle danse, elle virevolte, elle s’approche, comme s’éloigne…ce sont des effets visuels. Je me souviens avoir retenu ma respiration tellement le contact était intense. J’ai prononcé “C’est du plasma !”, et aussitôt j’ai été enrobée d’une note de musique aigüe par la gauche. C’est comme si j’avais pénétré un sas dimensionnel en l’espace de quelques secondes. Ce sas dimensionnel, je le vis au quotidien depuis quelques mois. Il nous prend toujours par la gauche, à n’importe quel moment de la journée. Cela fait toujours un drôle d’effet. On sent bien qu’une force nous invite à nous accoutumer progressivement à une nouvelle fréquence.

Bien sûr, cela nous invite dans notre quotidien à changer nos habitudes. Le corps doit sans cesse s’adapter à de nouvelles fréquences. La Terre change de manteau, du coup, c’est toute notre structure qui se modifie. Je ne passe pas une journée sans que les gens ne se plaignent de ceci ou cela. Même les enfants font des malaises et des sorties de corps en classe. C’est une période rock-en-roll pour tout le monde. C’est encore plus difficile pour ceux qui vivent avec des névroses. Ceux-là ont des envies suicidaires. Ils ont beau savoir qui ils sont en Vérité mais ne le vivent pas, pour la plupart. Peter Deunov avait averti les initiés de ce qui se passait lorsque les gens touchaient l’Absolu et qu’ils ne pouvaient pas se défaire des larves ou miasmes des corps inférieurs de la conscience. C’est eux qui souffriraient le plus jusqu’à en perdre le corps, contrairement à un être enfermé sans en être conscient et qui se libère d’un seul coup. Il signifiait déjà à cette époque qu’il valait mieux ne rien savoir, car savoir vous gâche l’existence. Le savoir vous empêche littéralement de vivre. Un enfant se fiche du savoir ; il vit sans se poser de question. Mon frère Bastien est dans cette confrontation. Il en sait tellement depuis qu’il est enfant qu’il ne peut pas vivre. On a beau l’inviter à tout réfuter, le mental arrive au galop, comme une phobie qui vous prend du jour au lendemain. Ce sont des attaques en permanence. Il adore sa soeur mais ce qui le tient veut la tuer. Il le hurle haut et fort. Son démon est tenace. Il veut le corps de mon frère. Alors soit, prends ce corps si tu veux mais tu n’auras jamais l’éternité. Bastien me supplie de ne pas le pleurer lorsqu’il partira de ce monde. Il ne le supporte plus. Il me supplie de ne pas m’attacher à ce corps physique, cette apparence qu’il me montre mais qui en réalité n’est pas lui.

On peut dire que les retrouvailles cosmiques entre jumeaux sur ce plan physique ne se passent pas très bien, en ce qui nous concerne. C’est un sacrifice pour la Vie, pour ce que nous sommes en Vérité. Alors soit, où que tu sois, mon amour, nous sommes Un. Nous dépassons à présent le plan du double. Je continue à chanter pour la libération des âmes car c’est ce que nous sommes : la chanson de la Vie. Où que tu sois mon frère, je t’aime. Tu es déjà libre, alors envole toi ! Fais ce que bon te semble.

 

Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 563 articles | blog Gratuit | Abus?